Accueil » Test » Test : Core i9-9980XE, 18 coeurs face aux AMD Threadripper

Test : Core i9-9980XE, 18 coeurs face aux AMD Threadripper

1 : Introduction 2 : Consommation, overclocking et configuration du test 4 : AotS: Escalation et Dawn of War III 5 : Far Cry 5, GTA: V et Hitman 6 : Shadow Of War et Project CARS 2 7 : Performances en bureautique 8 : Rendu, transcodage et compression 9 : Conclusion

VRMark et 3DMark

Conformément aux recommandations d’AMD, nous avons testé les Ryzen Threadripper en mode jeux, divisant ainsi par deux voire quatre le nombre de cores à disposition : d’après les représentants de la firme texane, ceci permet d’optimiser les performances dans ce contexte particulier. Toute mention de « PBO » dans les graphiques qui suivent signifie que nous avons utilisé le Precision Boost Overdrive, fonctionnalité propre à AMD qui vise à exploiter au maximum le potentiel des processeurs en appliquant un overclocking automatisé sur la base des capacités d’alimentation et de refroidissement disponibles.

Les performances en jeu sont mesurées en 1920×1080 pour éliminer tout goulet d’étranglement potentiel au niveau GPU. Bien entendu, plus la définition augmente et plus les écarts entre les processeurs se réduisent.

VRMark, 3DMark

Nous ne sommes pas franchement partisans des tests synthétiques pour mesurer les performances en jeu, mais les tests CPU de 3DMark en DX11 et DX12 apportent un éclairage appréciable sur les ressources disponibles pour les moteurs de jeux.

Le Core i9-9980XE 18C/36T affiche un résultat appréciable à fréquence d’origine, mais l’extrême proximité du 7960X apporte la preuve irréfutable que ces benchmarks ne voient pas les performances des processeurs s’échelonner de manière linéaire au fur et à mesure que le nombre de cœurs augmente.

Remarquons également la mauvaise performance des Threadripper, presque tous relégués dans la seconde partie du classement malgré le fait que nous ayons effectué ces tests en mode jeu comme recommandé par AMD.

Les processeurs d’Intel doivent leur suprématie sur VRMark à leur impressionnante performance par cœur (laquelle est déterminée par la fréquence et le nombre d’instructions par cycle). Pour mémoire, le Core i9-9980XE dispose d’un léger avantage par rapport au 7980XE en termes de fréquence Turbo Boost 3.0 puisque le premier plafonne à 4,5 GHz sur un cœur contre 4,4 GHz pour le second.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Consommation, overclocking et configuration du test
  3. VRMark et 3DMark
  4. AotS: Escalation et Dawn of War III
  5. Far Cry 5, GTA: V et Hitman
  6. Shadow Of War et Project CARS 2
  7. Performances en bureautique
  8. Rendu, transcodage et compression
  9. Conclusion