Accueil » Actualité » Apple lorgne aussi sur l’architecture RISC-V

Apple lorgne aussi sur l’architecture RISC-V

À l’avenir, les puces Apple Silicon pourraient ne pas être circonscrites à l’architecture Arm.

Apple opère actuellement une transition vers l’architecture Arm pour ses Mac, mais regarderait aussi du côté de l’architecture RISC-V. C’est ce qui transparaît d’une offre d’emploi publiée en début de mois : celle-ci nous apprend que la marque à la pomme est en quête de développeurs RISC-V.

Naturellement, cette offre ne dévoile pas grand-chose des projets de la firme mais contient malgré tout un passage intéressant. Dans le deuxième paragraphe, il est écrit : « Vous travaillerez au sein d’une équipe transversale logiciel / matériel qui met en œuvre des solutions RISC-V innovantes et des routines de pointe. Il s’agit de soutenir le calcul nécessaire pour des éléments tels que l’apprentissage automatique, les algorithmes de vision, le traitement du signal et de la vidéo. De pousser l’état des techniques de calcul de bas niveau et les conduire vers des implémentations à haute performance et à faible consommation d’énergie en intégrant étroitement le logiciel et le matériel ». Ces lignes donnent une idée des projets d’Apple et révèlent également que la firme a déjà commencé à travailler sur des projets RISC-V.

La Russie développe un processeur RISC-V à 8 cœurs pour 2025

Des économies en perspective

Certains commentateurs estiment que l’une des raisons pour lesquelles Apple souhaite explorer les opportunités du RISC-V est l’éventuel rachat d’Arm par NVIDIA. Actuellement, la plupart des contrôleurs et SoC de la société, dont la M1, utilisent des cœurs Arm, ce qui implique de payer des licences. Ainsi, en remplacer certains par des cœurs RISC-V pourrait permettre à Apple d’économiser quelques millions de dollars en redevances chaque année.

Il faudrait bien sûr un peu de temps à l’entreprise avant de pouvoir intégrer des cœurs RISC-V à ses produits en raison des adaptations matérielles et logicielles que cela implique. Mais Apple a une gamme de produits assez étoffée, comprenant des ordinateurs portables, des tablettes, des smartphones, des montres connectés, des écouteurs ou encore des boîtiers TV ; nul doute que certains se prêteraient assez aisément à l’intégration de cœurs RISC-V.

Enfin, si l’architecture RISC-V sert surtout pour des applications embarquées à faible performance / basse consommation, il n’est pas inenvisageable qu’Apple décide de développer, à terme, des SoC RISC-V haute performance.

Source : Tom’s Hardware US