Comparatif : les meilleures GeForce GTX 1080 Ti

KFA2 / Galax GeForce GTX 1080 Ti EXOC

KFA2 / Galax GTX 1080 Ti EXOC

Seulement deux ventilateurs ? Au royaume des GTX 1080 Ti, la KFA2 GeForce GTX 1080 Ti EXOC détonne. Son apparence très sobre, et son radiateur double slot en font une carte bien modeste par rapport aux créations d'Aorus ou Zotac.

Présentation

Le poids de la KFA2 GTX 1080 Ti EXOC surprend : avec seulement 976 g elle fait gagner un demi-kilogramme par rapport à la carte la plus lourde de ce comparatif.

On est aussi surpris par ses faibles dimensions : 27,8 cm de long, 11,5 cm de haut et une épaisseur "double-slot" de 3,5 cm, plus 0,5 cm à l'arrière.

On remarque aussi les deux connecteurs d'alimentation : un à 8 broches, l'autre à 6 broches.

En observant la carte de côté, on voit les ailettes orientées verticalement et on devine un radiateur dédié au VRM.

De l'extérieur, quatre caloducs de 8 mm de diamètre apparaissent. Un cinquième se cache à l'intérieur, nous en reparlerons. La connectique est limitée à trois DisplayPort 1.4 et un HDMI 2.0. L'équerre PCI est très ajourée.

PCB et alimentation électrique

Oh, un vieil ami ! Le PCB est tout simplement celui de la Founders Edition, il porte même le marquage Nvidia. Voyons s'il y a eu des changements par rapport à la Founders Edition.

Comme sur la FE, c'est un contrôleur uP9511 de UPI Semiconductor qui pilote l'alimentation. Ses huit sorties sont toutes occupées par des convertisseurs LM53603. Mais pourquoi, alors que la carte n'utilise que sept phases ?

L'astuce est simple : une des sept phases alimentant le GPU utilise deux paires de VRM. KFA2 l'utilise pour protéger la carte mère. Sur l'image ci-dessous, voyez les deux paires de VRM. En bleu, ils reçoivent le courant du slot PCI-Express de la carte mère, en jaune du connecteur de l'alimentation. Cette phase mixte peut gérer la répartition et ainsi s'assurer que la carte mère ne soit pas surchargée.

Les autres phases sont équipées de deux VRM, des AOE6930 de Alpha & Omega Semiconductor. C'est une des différences avec le design de référence de Nvidia.

Les puces mémoires GDDR5X sont les mêmes que sur les autres GeForce GTX 1080 Ti, onze Micron MT58K256M321-Ja110.

La GDDR5X est alimentée par deux phases, pilotées par un uP1660, un LM53603 et deux AOE6930.

Au final, la seule modification est le recours à des VRM AOE6930 de Alpha & Omega Semiconductor au lieu de Fairchild D424.

Consommation et respect des normes

Décidément très inspirée du modèle de référence, la KFA2 Galax GeForce GTX 1080 Ti EXOC est bridée par une Power Target de 250 W. Il est possible de relever cette limite jusqu'à 300 W, mais alors la carte butte rapidement contre la limite de température de 80 °C et ne consommera guère plus que 287 W.

La puce de notre carte de test était moyenne et demandait 0,975 V pour atteindre 1772 MHz.

La carte ne tire que 4,4 A au maximum sur le port PCI-Express, bien en deçà de la limite autorisée.

Système de refroidissement et températures

La plaque dorsale ne participe pas au refroidissement, mais elle est généreusement ajourée. Le dissipateur en lui est composé d'une base en cuivre traversée par quatre caloducs de 8 mm de diamètre, plus un court caloduc de 6 mm. Une base secondaire est prévue pour les VRM. Les transistors, les bobines et les condensateurs sont tous généreusement couverts de pads thermiques pour un refroidissement optimal.

Sans surprise vu ses limites, la KFA2 GeForce GTX 1080 Ti EXOC démarre à 1845 MHz à froid, mais elle ne tient pas cette fréquence et descend à 1772 MHz à long terme.

L'overclocking est possible. En relevant la limite Power Target à 116 % et la vitesse des ventilateurs à 70 %, nous avons pu atteindre 1845 MHz de manière stable.

Nous avons réalisé nos mesures infrarouges sans la backplate. La température de la carte est très homogène. En boîtier fermé et en jeu, le GPU dépasse à peine 80 °C quand la mémoire atteint 83 °C. Ce sont de bons résultats.

En stress-test, le GPU refroidit mais la mémoire s'échauffe. Toutefois, même les 90 °C relevés au point le plus chaud ne posent pas de danger sur la fiabilité à long terme de la carte.

Le système de refroidissement est donc parfaitement dimensionné... pour 250 W. Il ne laisse pas vraiment de marge d'overclocking.

Ventilateurs et nuisances sonores

Les ventilateurs tournent relativement lentement même à pleine charge. En revanche, leur démarrage est assez chaotique.

Notre sonomètre enregistre 38,4 dBA ce qui est bon, surtout pour un design double-slot. Cependant, rappelons qu'il s'agit d'une mesure boîtier ouvert et qu'elle serait d'environ 40,9 dBA dans un boîtier fermé - toutes choses égales par ailleurs. On remarque aussi à l'oreille des bruits légers de vibration et du moteur, peu gênants, mais pas inaudibles.

Conclusion

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
3 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • voodoospirit
    et la poseidon en mode watercooling, ca donne quoi?
  • Tordu01
    J'aimerais voir un test de la Aorus GTX 1080Ti 11G en version non-extreme et plus particuliérement un petit test en overclocking pour voir si elle peu titilé la version extreme :)
  • love68740069
    Bonjour. je vien d'acheter cette CG, et une idée me vient: mettre un waterblock sur la base en cuivre coté blackpate , à votre avis? perd t'on la garantie si on démonte uniquement cette plaque en cuivre?