Stockage mobile : quatre disques durs externes comparés

Faux semblants et vrais jumeaux

Une marque peut en cacher une autreCommençons par une clarification qui peut paraître idiote, mais dont la réponse n’est pas évidente pour beaucoup de débutants : c’est quoi en fait un disque externe ? Réponse : tout simplement un disque dur interne, monté dans un boîtier de protection, et branché sur une puce spéciale permettant de connecter le disque sur une interface non prévue au départ. Le disque et le contrôleur sont les deux éléments qui conditionnent les performances du disque externe.

Mais comme il n’existe que très peu de fabricants de disques durs ou de contrôleurs, au final, de très nombreux disques durs externes de marques distinctes sont en réalité basés sur les mêmes composants ! Les « fabricants » de disques durs externes ne fabriquent pour la plupart pas grand-chose. A la manière d’assembleurs, ils se contentent de mettre dans un boîtier un disque dur et une puce contrôleur fabriqués chacun par un tiers.

Maxtor : Seagate inside !Puisqu’il faut donner des noms, voici la liste des marques fabriquant réellement leurs disques durs, disques qui sont repris ensuite par les autres : Seagate (qui possède également la marque Maxtor), Hitachi, Toshiba, Fujitsu, Samsung, Western Digital. Citons aussi Cornice, ou Excelstor même si ces marques sont beaucoup moins représentées sur le marché. Les autres marques (Lacie, Freecom, Iomega, Verbatim, Buffalo, Mem Up, Emtec, etc.) utilisent les mêmes composants.

Pire, pour un même produit fini, chaque marque peut faire appel à des disques durs de constructeurs différents, selon le prix ou la disponibilité du moment. Il est donc difficile de dire que tel ou tel disque est plus performant qu’un modèle concurrent, chacun pouvant présenter un tout autre visage quelques mois plus tard.