Comparatif ADSL et internet haut débit

Introduction

Image 1 : Comparatif ADSL et internet haut débit Nous en parlions le mois dernier, le marché Français du haut-débit ne vit malheureusement plus au même rythme qu’il y a quelques mois ou années où chaque semaine était le théâtre de nouvelles annonces de fonctionnalités, de baisses de prix ou de révolutions techniques.

Alors comment redonner de la couleur, de la vigueur et du tonus à ce marché si juteux pour les opérateurs ? Comment susciter l’intérêt des consommateurs pour tel ou tel fournisseur d’accès sans devoir révolutionner son offre ?

La mode actuelle, et notre comparatif le confirmera, est aujourd’hui à l’extension des services existants. On rajoute des chaînes sur son offre de TVoIP, on inclue quelques destinations internationales à son offre de Téléphonie sur IP et on fait évoluer ses Box pour leur intégrer quelques nouveautés intéressantes pour les utilisateurs.

Faut-il pour autant en conclure que le marché devient ennuyant ? Pas nécessairement… Chacun travaille justement à la perfection de son offre et on n’assite plus à la course à l’armement vécue ces dernières années. Et cela semble au final être tout à l’honneur des utilisateurs.

Glossaire

ADSL

Il s’agit d’une technologie permettant d’accéder à internet à haut débit directement par votre ligne téléphonique. Pour cela, on utilise une partie de fréquence haute, différenciée de la partie basse qui sert à téléphoner. Afin de séparer les flux et éviter des perturbations lors de conversations téléphoniques, on utilise un filtre ADSL.

ADSL 2+

Il s’agit d’une technologie DSL, passant donc par la ligne téléphonique, qui permet d’atteindre des débits de l’ordre de 25 Mbits/s en réception et 1 Mbits/s en émission. La distance entre votre prise et le répartiteur est déterminante : il faut en effet être situé à moins de 2 kilomètres pour pouvoir profiter de cette nouvelle technologie.

Boucle locale

Il s’agit de la paire de cuivre qui relie votre prise téléphonique au répartiteur de France Telecom.

Débit descendant

Il s’agit de la vitesse à laquelle votre ordinateur sera capable de recevoir des informations depuis internet. Les débits sont exprimés en “Mbits”, 8 Mbits/s étant l’équivalent de 1 Mo/s. Avec une telle connexion, un fichier de 100 Mo se télécharge en 2 minutes. Un débit descendant élevé permet de télécharger rapidement des fichiers, de mieux profiter de la vidéo et de la musique sur internet. Et, d’une façon générale, de moins attendre.

Débit montant

Il s’agit de la vitesse à laquelle votre ordinateur sera capable d’envoyer des informations vers internet. Les débits sont exprimés en “Kbits”, soit 1024 fois moins que le “Mbits” du débit descendant. Un débit montant élevé permet d’envoyer des fichiers rapidement, ou de mieux profiter de la vidéophonie (webcams interposées).

Dégroupage

Il s’agit du dégroupage de la boucle locale : France Telecom, qui possède l’intégralité du réseau téléphonique, a pour obligation de louer aux opérations concurrents son réseau, de la prise téléphonique du client jusqu’au répartiteur (le NRA). L’opérateur historique doit également mettre à disposition dans ce répartiteur une salle spéciale ou les opérateurs concurrents pourront installer leur propre matériel, ce qui leur permet donc techniquement de contrôler le fonctionnement de la ligne. C’est la raison pour laquelle France Telecom ne peut résoudre un problème technique lié au dégroupage, sauf s’il est en rapport avec la boucle locale. Les fournisseurs d’accès ont ainsi les mains plus libres et proposent généralement des forfaits plus attrayants en zont dégroupées.

Pour savoir si votre ligne est en zone dégroupée, vous pouvez utiliser le servide du site Degrouptest.com.

Dégroupage total

La paire de cuivre qui relie votre prise téléphonique au répartiteur permet d’accueillir 2 types de flux : des fréquences basses pour la téléphonie et des fréquences hautes pour l’accès ADSL. L’opérateur qui propose un accès dégroupé peut n’utiliser que la fréquence haute et laisser la basse à France Telecom : dans ce cas là, vous payez toujours votre abonnement téléphonique auprès de FT. Mais l’opérateur peut décider d’utiliser toutes les fréquences de la ligne et il y a alors dégroupage total : tout est géré par votre opérateur, il n’y a donc plus d’abonnement à payer auprès de France Telecom.

DSLAM

Le DSL Access Multiplexer est un équipement situé dans les NRA et qui fait la jonction entre votre ligne téléphonique et la ligne très haut débit qui permettra à tous les abonnés raccordés d’accéder à internet. Il s’agit souvent d’une ligne à très haut débit, de type fibre optique.

Récemment, des DSLAM v2 sont apparus sous la houlette de Free : il s’agit de DSLAM pouvant accueillir bien plus d’abonnés à la fois que les DSLAM classiques (plus de 1000 contre 384), et permettant de profiter de la technologie ADSL 2+.

Hébergement site web

Il s’agit de l’espace que le fournisseur d’accès vous octroiera pour installer vos pages web personelles. Cela pourra vous servir pour héberger un site web personnel. Si les “pages” internet prennent une place négligeable, les photos, quant à elles, peuvent vite vous prendre tout votre espace.

NRA

Il s’agit du nœud de raccordement d’abonnés, c’est-à-dire le répartiteur France Télécom auquel votre ligne est reliée.

Tarif première année

Par coût première année, nous entendons la somme globale qu’il vous faudra débourser avec une offre pour toute une année. Ce tarif comprend donc l’achat / la location du modem, les éventuels frais d’engagement, les éventuelles promotions limitées dans le temps…

Tarif deuxième année

Le coût de la première année (voir définition précédente) étant par essence différent des années suivantes, il nous a semblé bon de vous informer du coût de la deuxième année qui, sauf modifications dans les grilles tarifaires, reflète bien ce que le dit forfait vous coûtera les années suivantes.

Wi-Fi

Le Wi-Fi est une technologie de réseau sans-fil, qui permet de s’affranchir des câbles. Certains fournisseurs d’accès vous proposent, moyennant finances, de vous fournir un modem compatible Wi-Fi. Il vous suffit alors d’équiper votre ordinateur d’une carte réseau Wi-Fi (voir liste), et votre modem pourra communiquer avec votre ordinateur par ondes radio.

Alice ADSL

Image 2 : Comparatif ADSL et internet haut débitL’offre ADSL d’Alice est une offre complète à tarif unique proposant Internet, Téléphonie et Télévision pour 29,95 euros par mois. Cette offre fait partie des plus intéressantes du marché.

Alice, à l’instar des autres opérateurs, propose une offre d’ADSL Nu qui permet aux non-dégroupés de s’affranchir de l’abonnement à France Telecom. Notons tout de même que c’est la seule offre proposés aux zones non-dégroupées.

Alice propose également une offre de téléchargement de musique illimité. L’offre est au moins aussi séduisante que celle du concurrent Neufbox puisqu’elle s’intègre directement dans le forfait et ne restreint pas l’utilisateur à un style musical. En clair, AliceMusic est disponible pour tout abonnement à l’offre Alice ADSL avec télévision et téléphone. Elle donne accès au catalogue numérique EMI réparti dans plus de 30.000 albums soit plus de 300.000 morceaux ! Seule restriction, il faut dispose d’un ordinateur sous Windows et utiliser le logiciel Windows Media Player pour la lecture puisque les titres sont protégés par le système de verrou numérique DRM.

Le rachat par Free commence à se faire sentir. Ainsi, l’AliceBox vient d’être mise à jour et est maintenant une FreeBox déguisée avec tous les avantages qu’elle apporte. Qui plus est, il n’y a désormais plus d’engagement de 12 mois et ce ne sont que des frais de résiliation (de 45€) qui seront demandés si vous voulez vous séparer de votre opérateur. Enfin, le bouquet TV AliceBox est désormais identique à celui de Free.

Soulignons enfin les deux mois d’abonnements offerts pour toute nouvelle souscription ainsi que les 4 heures d’appels offertes vers tous les mobiles pendant les 12 premiers mois.

Alice ADSL
  • Les plus
  • Les moins
    • La hotline gratuite
    • 2 mois d’abonnement offerts
    • Le triple-play
    • 4 heures vers les mobiles
    • Le forfait unique
    • La fusion en cours avec Free

Bouygues Telecom

Image 3 : Comparatif ADSL et internet haut débitA l’instar de Free avec son forfait Freebox only ou Alice, Bouygues Télécom et l’un des seuls a proposer l’offre ADSL nu (substitut de dégroupage total proposé par France Télécom aux opérateurs tiers) à ses abonnés situés en zone non-dégroupée mais à un tarif élevé par rapport à ceux pratiqués par Free, Alice ou Orange. Les forfaits en zone dégroupée sont en revanche comparables à ceux de certains de ses grands concurrents.

Les forfaits en zone dégroupée sont tout à fait comparables à ceux de certains grands concurrents. Pour 19,90 € par mois, on a droit à un terme seul, et il faudra 10 € de plus pour accéder au triple-play. L’offre TV est Basique, comprenant 50 chaines gratuites et permettant des abonnements au bouquet Canalsatellite ou Canal+. Comme c’est souvent le cas, l’enregistreur numérique nécessitera un abonnement de cinq euros par mois. Côté téléphonie, le fournisseur d’accès à Internet (FAI) adopte une tarification unique quel que soit l’opérateur mobile appelé. À 0,15 € par minute, la facturation semble sensée, mais elle s’accompagne d’un coût de prise de ligne de 0,20 €, ce qui fait clairement gonfler la facture, surtout si l’on passe de nombreux appels de courte durée, de quelques secondes par appel.

La grande force de Bouygues Télécom, par rapport à la concurrence, c’est d’intégrer, dans le prix de l’abonnement, 3 heures de communications vers les mobiles tous opérateurs (6 heures si vous êtes abonné mobile). Enfin la démocratisation du quadrule-play qui démarque largement cette offre de la concurrence !

Et l’opérateur compte bien faire de la téléphonie mobile son fer de lance. En effet, Bouygues a lancé il y a quelques jours Ideo, l’un des premiers abonnements unique intégrant Internet, TV, Téléphone fixe illimité et abonnement mobile. Contre toute attente, le tarif de l’abonnement n’a pas à rougir façe à la concurrence. En échange de 44,90€ par mois, Ideo fournit un forfait mobile de 2H intégrant les SMS illimités et le surf illimité. Tout ceci en plus de l’accès à Internet jusqu’à 18 Mbps, le modem-routeur BBox Wi-Fi, la téléphonie illimitée vers les fixes en France et à l’international ainsi que la télévision numérique.

D’autres forfaits sont proposés :

  • Ideo 2H Mobile + Appels illimités à partir de 20H : 55,90€/mois
  • Ideo 2H Mobile + Appels illimités soir à partir de 19H et week-end : 65,90€/mois
  • Ideo 2H Mobile + Appels illimités soir à partir de 18H et week-end : 75,90€/mois

Bouygues Télécom
  • Les plus
  • Les moins
    • La hotline gratuite
    • Le quadruple-play
    • 3 heures offertes vers les mobiles
    • Le forfait unique
    • Le coût de prise de ligne vers les mobiles (20 cts)

DartyBox

Image 4 : Comparatif ADSL et internet haut débitLa célèbre chaîne de magasins Darty a décidé de se lancer, en fin d’année 2006, sur le marché de l’ADSL grand public avec son offre DartyBox. Pour ce faire, ce dernier a choisi de s’associer avec l’opérateur Complétel qui travaillait jusqu’à aujourd’hui uniquement avec des professionnels et qui dispose déjà d’un réseau de plus de 10.000 Kms de fibres optiques à travers la France.

Les forfaits proposés sont techniquement équivalents à ce que propose la concurrence. Un autre avantage est que Darty dispose d’une présence sur le terrain qui n’a aucun égal chez les concurrents avec plus de 200 magasins dans lesquels les usagers peuvent à tout moment rencontrer un conseiller en cas de souci. Notons également que l’installation à domicile fait partie de l’offre DartyBox.

Depuis le 6 novembre 2008, un an d’engagement est dorénavant obligatoire et des frais sont à la charge de l’abonné en cas de résiliation anticipée : si vous voulez quitter avant, il vous faudra quand même payer vos 12 mois à 29,90€ par mois.

Darty propose aussi aux personnes situées en zone non-dégroupée de souscrire à son offre d’accès à Internet. Une offre d’ADSL Nu (sans abonnement à France Telecom) pour ces zones est également disponible. Par ailleurs, Darty vient de faire évoluer son offre et ajoute 30 destinations internationales à son service de téléphonie illimitée. On notera aussi l’arrivée de 11 nouvelles chaînes, dont 1 seule comprise dans le bouquet de base. Et enfin, Darty a considérablement amélioré son offre de VoD en partenariat avec Glowria qui propose aujourd’hui un catalogue de plus de 1200 titres.

Actuellement, Darty offre 1 mois d’abonnement à son offre jusqu’au 24 février.

DartyBox
  • Les plus
  • Les moins
    • Une offre convaincante
    • Pas de frais de résiliation
    • Les 200 magasins

    • Le dégroupage total en option
    • Le disque dur en option
    • L’engagement de 12 mois

Erevia

Suite à de nombreux problèmes, Erevia disparaît de l’univers des fournisseurs d’accès à Internet en France…

Free

Image 5 : Comparatif ADSL et internet haut débitComme cela a toujours été le cas chez le célèbre fournisseur d’accès français, Free propose un forfait unique à 29.99 euros par mois dans lequel tout est compris et pour lequel il n’existe aucune option.

Pour ce prix, l’abonné dispose d’un accès à Internet allant jusqu’à 28 Mbits/seconde (ATM), de la téléphonie illimitée en local, en national et vers une multitude de destinations internationales, ainsi que la télévision par ADSL. Côté abonnement téléphonique, le dégroupage total est disponible pour les abonnés habitant dans les zones couvertes. Pour les autres personnes qui habitent dans les zones non-dégroupées, il est désormais possible de se passer de France Telecom également grâce à une offre « ADSL Nu ». Pour les abonnés au fournisseur d’accès, la migration vers l’ADSL Nu sera factuée de façon dégressive : 96€ – 3€/mois d’ancienneté.

Le fournisseur d’accès à Internet (FAI) propose aux nouveaux clients d’accéder aux services de Free en zone non dégroupée avec un débit de 22 Mbps maximum (ATM) grâce à la technologie ADSL2+.

Les frais de résiliation sont eux-aussi dégressifs (96€ -3€/mois d’ancienneté), ce qui conviendra uniquement aux personnes qui n’ont pas l’intention de quitter Free rapidement… Notez aussi que le dégroupage n’est payant que si vous avez souscrit dans un premier temps au dégroupage partiel. Dans le cadre d’un nouvel abonnement, il sera bien entendu gratuit.

En ce qui concerne la fibre optique, le fournisseur d’accès a commencé les installations pour le grand public. Plusieurs abonnés ont d’ores et déjà annoncé avoir été connectés et on attend toujours avec impatience que le déploiement en masse dans les grandes villes françaises.

Free
  • Les plus
  • Les moins
    • L’avance technique de Free
    • Le débit
    • La Freebox HD
    • Le forfait unique
    • Les pages persos
    • Les « freezes » de la TV par ADSL
    • La qualité de service binaire

Neufbox par SFR

Image 6 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Depuis le 10 Octobre, l’offre NeufBox a fusionné avec celle de SFR.

Et pour cause, SFR a tout simplement décidé d’arrêter ses propres offres et de s’approprier celles de Neuf Cegetel. Ceci probablement grâce à l’énorme visibilité dont disposait l’ancien fournisseur d’accès à Internet. L’offre qui permettait de passer des appels gratuits depuis son mobile SFR lorsque l’on se retrouvait à portée de la boxe, disparaît. On constatera également que le forfait box ADSL + 3G disparaît. On retrouve néanmoins quelques services 3G parmi les nouvelles offres. Par exemple en cas de coupure en de la connexion Internet, si celle-ci dépasse la durée de 48 heures, SFR fournit une clé USB 3G permettant ainsi de disposer d’une connexion Internet quasiment sans discontinuer.

Ainsi, les deux fournisseurs d’accès Internet se retrouvent désormais sous la marque Neufbox par SFR, le premier prix est un abonnement à 14,90 € par mois en zone dégroupée. Celui-ci comprend uniquement une connexion ADSL et il faudra sortir trois euros par mois pour louer le modem. Il offre des débits permettant de surfer jusqu’à 20 Mb par seconde en zone dégroupée. En revanche en zone non dégroupée il faudra se baser sur une offre à 512 kb par seconde pour l’offre Internet et à 8 Mb par seconde pour l’offre Internet et téléphonie fixe. En outre les offres non dégroupées coûteront cinq euros de plus par mois que celles proposés en zone dégroupée, et n’offriront pas la possibilité de regarder la télévision.

L’offre reste néanmoins intéressante avec une offre un triple play en zone dégroupée de l’ordre de 29,90 € par mois. Une offre qui pourrait sans doute s’avérer aussi intéressante que la concurrence si le fournisseur d’accès Internet ne venait pas ajouter quelques petits coûts supplémentaires par-ci, par-là, qui viennent lourdement affecter la facture. On notera par exemple que la fonction d’enregistreur numérique coûte cinq euros de plus par mois.

En ce qui concerne la téléphonie, on distingue désormais les heures pleines des heures creuses permettant d’obtenir des tarifs intéressants et globalement revus à la baisse. L’opérateur propose également l’offre de téléchargement légal de musique qui était déjà disponible chez Neuf Cegetel, et qui est gratuite mais limitée à un style musical donné. Dans le cas où l’on souhaite télécharger en illimité, le tarif est de 4,99 € par mois.

Neuf
  • Les plus
  • Les moins
    • Les offres pour non-dégroupés
    • Les services
    • L’offre télévisuelle
    • La couverture
    • Le service client
    • La facturation bimestrielle

Nerim

Image 7 : Comparatif ADSL et internet haut débitS’adressant généralement aux professionnels, Nerim est aussi un fournisseur d’accès accessible par le grand public et il est donc logique qu’il soit présent dans notre comparatif ADSL.

Deux offres sont disponibles pour les particuliers : Nerim Start (1 Mbits par seconde) et Nerim Fast (18 Mbits par seconde). Les tarifs sont loins d’être concurrentiels mais ce n’est pas ce qu’on attend de cet opérateur. Effectivement, Nerim joue la carte de la qualité de service professionnelle et peut se vanter d’avoir une fiabilité reconnue.

On appréciera le fait qu’il n’y ait pas de durée d’engagement ni de frais de résiliation chez Nerim sans oublier l’adresse IP fixe.

Cependant, notez qu’il faudra faire l’acquisition du modem routeur pour 60 euros lors de l’abonnement. Il existe également un service téléphonie sur IP qui permet de disposer de tarifs intéressants pour tous vos appels. Ce service nécessite l’acquisition d’un terminal spécial qui est vendu 120 euros par l’opérateur.

Il n’y a pas d’offre de télévision par ADSL chez Nerim actuellement.

Nerim
  • Les plus
  • Les moins
    • La fiabilité de l’offre
    • La qualité de service
    • Le professionnalisme
    • Pas d’engagement
    • Pas de frais de résiliation
    • Les tarifs
    • La VoIP
    • Pas de TV par ADSL

À

Numericable

Image 8 : Comparatif ADSL et internet haut débitAujourd’hui, le groupe Numericable est le seul opérateur du câble en France.

Numericable propose l’une des offres les plus rapides du marché permettant de surfer jusqu’à 100 Mbits par seconde pour 19,90 euros par mois. En cas d’inéligibilité, l’abonné se verra relier à un débit de 30 Mbits par seconde.

Il existe aussi une offre triple-play qui inclut Internet jusqu’à 100 Mbps, la télévision numérique Prima et la téléphonie illimitée vers les fixes en France. Le modem et le décodeur sont inclus. Les frais d’ouverture d’accès sont de 40 euros.

Qui plus est, les offres par câble ne nécessitent pas de ligne France Telecom. Les frais de résiliation chez Numericable sont de 40€ et la durée d’engagement est de 12 mois. Si vous avez déjà un abonnement à France Telecom, sachez que Numericable propose maintenant de porter son ancien numéro de téléphone vers la ligne VoIP. Malheureusement, contrairement à la concurrence ADSL, l’opérateur facture cette portabilité 25 euros.

Il faut également rappeler que le câble possède plusieurs avantages par rapport à l’ADSL. Tout d’abord, il est beaucoup moins sensible aux phénomènes d’atténuation que l’on connaît sur les longues lignes téléphoniques. De plus, la qualité de la télévision est bien meilleure que celle de la TV par ADSL. Et enfin, les temps de latence restent parmi les plus bas du marché ce qui fait le bonheur des joueurs en ligne.

Enfin, à la surprise générale, Numéricable vient de se lancer dans l’ADSL. En effet, en termes de couverture, le câble, avec tous les avantages qu’il peut apporter, reste surtout déployé dans les villes. L’opérateur souhaite donc, de cette manière, toucher une population beaucoup plus large. Le tarif est classique : 31,90€ par mois en zone-dégroupée et 34,90€ par mois en zone non-dégroupée. Compter 5€ de plus par mois pour la location du décodeur TV si vous souhaitez disposer de cette option.

Numéricable
  • Les plus
  • Les moins
    • Pas besoin de ligne téléphonique
    • Le débit
    • Le ping pour les jeux en ligne
    • La qualité de la TV
    • Le service client
    • La qualité de service incertaine
    • La location du décodeur TV en plus

Nordnet

Image 9 : Comparatif ADSL et internet haut débitOn retrouve, chez Nordnet, 4 forfaits qui intègrent tous un accès à Internet ADSL Max à 18 Mbits par seconde.

Nordnet propose des promotions sur ses offres Internet par satellite. Le FAI propose des offres d’abonnements groupés : -* un mois d’abonnement offert si deux personnes souscrivent simultanément au service -* 2 mois d’abonnement offerts si trois personnes ou plus souscrivent simultanément au service.

Le forfait Basic n’intègre rien de plus que l’accès à Internet. Le forfait essentiel y ajoute la NordNet Box et le Wi-Fi. Le forfait Confort ajoute quant à lui un service de VoIP avec appels illimités en France. Et enfin, le forfait Prestige ajoute à tout cela un forfait de 25 minutes vers les mobiles en France, en Europe et en Amérique du Nord. Ces nouvelles offres vont de 24.90 à 39.90 euros par mois. Précisons qu’il n’y a ni engagement ni frais de résiliation chez NordNet : une caractéristique intéressante pour les étudiants par exemple.

Le modem de l’offre Basic est soit un Sagem F@st800, soit un Alcatel Speedtouch 510. Le modem WiFi comprend un Sagem F@st 3302 et un récepteur WiFi, le récepteur complémentaire est proposé à 3 € / mois. Si en plus, vous habitez dans le Nord Pas de Calais, vous bénéficierez de l’installation à domicile gratuite.

  • Pack Nordnet ADSL Basic : un accès ADSL simple, avec modem inclus, pour 19,90 € TTC / mois
  • Pack Nordnet ADSL Essentiel : un accès ADSL, avec un modem WiFi inclus, pour 24,90 € TTC / mois
  • Pack Nordnet ADSL Confort : un accès ADSL + téléphonie illimité vers la France métropolitaine, modem WiFi inclus, pour 29,90 € TTC / mois
  • Pack Nordnet ADSL Prestige : le pack le plus complet, il reprend le pack Confort auquel il ajoute un forfait de 25 minutes couvrant les appels vers les mobiles (France, Etats-Unis, Canada et Alaska) et vers les fixes de l’Europe Proche (Açores, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, Grèce, îles Canaries, île de Guernesey, Irlande, Italie, Liechtenstein, Luxembourg, Madère, Monaco, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse), des Etats-Unis, du Canada et de l’Alaska. Les appels sont décomptés à la seconde, dès la première seconde. 34,90 € TTC / mois.

NordNet
  • Les plus
  • Les moins
    • La fiabilité de l’offre
    • Pas d’engagement
    • Pas de frais de résiliation
    • Pas de TV par ADSL
    • Pas de dégroupage total

Orange

Image 10 : Comparatif ADSL et internet haut débitOrange s’est enfin décidé à débroussailler l’ensemble de ses offres pour un peu plus de simplicité. Ainsi, il n’existe plus qu’un seul débit pour tous ses forfaits : 18 Mbits/seconde.

Les forfaits Orange se déclinent en 3 catégories :

  • Formules : Des forfaits comprenant Internet+Téléphone ou Internet+TV+Téléphone comprenant l’abonnement téléphonique.
  • Net : Des forfaits identiques aux Formules sauf qu’ils ne nécessitent plus d’abonnement téléphonique.
  • Découverte : Un forfait Internet+TV sans engagement avec un débit de 1 Mbit/seconde.

Si vous souhaitez quitter Orange, il n’y a pas de frais de résiliation mais simplement une durée d’engagement de 12 mois à respecter.

Le principal attrait de Orange est la qualité du service : Hotline facilement joignable, problèmes techniques assez rares. Orange est en effet le fournisseur d’accès qui a la démarche la plus professionnelle au niveau de son service client même si, évidemment, on peut recenser quelques exceptions.

Par ailleurs, Orange a commencé à déployer une offre à très haut débit par fibre optique qui permettra d’accéder à un débit de 100 Mbits/seconde pour moins de 50 euros par mois. Si Paris fût la première ville concernée, Lille, Lyon, Marseille et Toulouse sont également concernées.

Comme plusieurs autres fournisseurs d’accès, Orange est aussi présent sur le créneau du téléchargement de musique en ligne. Pour 12 euros par mois, l’abonné peut télécharger jusqu’à 500 titres qui sont acquis définitivement. Même une fois l’abonnement à Orange résilié, il est toujours possible d’écouter les morceaux téléchargés, ce qui n’est pas le cas chez Neuf par exemple.

Enfin, Orange permet ce mois-ci à tous ses abonnés, dont les caractéristiques de la ligne le permettent, d’accéder sans supplément de prix et sans devoir remplacer leur box à la Télévision HD. Par ailleurs, une offre promotionelle vous rembourse 30€ pour tout achat d’une LiveBox faisant passer son prix de 59€ à 29€.


Orange
  • Les plus
  • Les moins
    • La simplicité de l’offre
    • Le service client
    • Plus d’engagement
    • Plus de frais de résiliation
    • La qualité de service en baisse

SFR

Image 11 : Comparatif ADSL et internet haut débit Depuis le 10 Octobre, l’offre NeufBox a fusionné avec celle de SFR.

Accédez aux offres sur cette page.

Télé 2

On l’attendait depuis quelques temps maintenant, les offres Télé 2 ont disparu du site officiel du fournisseur d’accès. Désormais, le mariage avec SFR/Neuf Cegetel est total et les offres proposées sont celles du nouveau groupe.

Accédez aux offres sur cette page.

Téléphonie sur IP

Tarification des communication VoIP

  • Vers la France

Tous les opérateurs vantent aujourd’hui la gratuité des appels depuis leur modem grâce à la technologie VoIP mais oublient souvent d’indiquer les conditions d’application de cette gratuité. Si les appels vers les lignes fixes France Telecom ne posent en général jamais de problème, les appels vers les “Box” concurrentes peuvent parfois réserver quelques surprises. Voici un tour d’horizon des tarifs pratiqués par les opérateurs de notre comparatif.

HC : Heures Creuses
HP : Heures Pleines

Alice
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de Alice.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles Orange et SFR (HP)
    • Mobiles Orange et SFR (HC)
    • Mobiles Bouygues (HP)
    • Mobiles Bouygues (HC)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 21 cts puis 17 cts/min
    • 21 cts puis 3 cts/min
    • 27 cts puis 19 cts/min
    • 27 cts puis 6 cts/min

DartyBox
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de DartyBox.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles Orange et SFR (HP)
    • Mobiles Orange et SFR (HC)
    • Mobiles Bouygues (HP)
    • Mobiles Bouygues (HC)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 22 cts puis 19 cts/min
    • 22 cts puis 5 cts/min
    • 29 cts puis 25 cts/min
    • 29 cts puis 7 cts/min

Erevia
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de Erevia.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles (HP)
    • Mobiles (HC)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 18,1 cts puis 17,5 cts/min
    • 18,1 cts puis 17,5 cts/min

Free
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de Free.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles Orange et SFR (HC)
    • Mobiles Orange et SFR (HP)
    • Mobiles Bouygues (HC)
    • Mobiles Bouygues (HP)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 21 cts puis 16 cts/min
    • 29 cts puis 28 cts/min
    • 21 cts puis 5 cts/min
    • 29 cts puis 9 cts/min

Neufbox
Les appels vers tous les fixes France Telecom et vers les autres Box en 01, 02, 03, 04 et 05 sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de Neuf. Attention seulement aux appels vers les Box concurrents en 08xx et 09xx car ces appels ne sont pas compris.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles Orange et SFR (HC)
    • Mobiles Orange et SFR (HP)
    • Mobiles Bouygues (HC)
    • Mobiles Bouygues (HP)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 22 cts puis 19 cts/min
    • 29 cts puis 25 cts/min
    • 22 cts puis 3 cts/min
    • 29 cts puis 7 cts/min

Nordnet
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de NordNet.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit

Orange
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de Orange. Il existe néanmoins une excéption pour les appels vers les box Alice et Télé2 qui sont facturées.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles (HP)
    • Mobiles (HC)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 9 cts puis 4,3 cts/min pour Alice et Télé2
    • 16 cts puis 16 cts/min
    • 16 cts puis 16 cts/min

Télé2
Les appels vers tous les fixes sont compris dans l’offre de téléphonie sur IP de Télé2.
  • Appels vers :
  • Tarification :
    • Fixes France Telecom
    • Lignes VoIP (01-02-03-04-05)
    • Lignes VoIP (08xx-09xx)
    • Mobiles Bouygues (HC)
    • Mobiles Bouygues (HP)
    • Mobiles Orange et SFR (HC)
    • Mobiles Orange et SFR (HP)
    • Gratuit
    • Gratuit
    • Gratuit
    • 21 cts puis 14,8 cts/min
    • 21 cts puis 19,9 cts/min
    • 21 cts puis 3,2 cts/min
    • 21 cts puis 9,9 cts/min

Le haut débit de demain

En cinq années, l’évolution de l’Internet haut débit en France et dans le monde reste un exploit technologique sans précédent. On pense tout d’abord aux débits qui sont passés d’une centaine de Kilobits par seconde à près de 30 Mbits/seconde aujourd’hui pour les meilleures offres. Un facteur 300 qui impressionne sur le papier d’autant qu’il n’est pas la seule évolution technologique.

En effet, alors qu’Internet ne se limitait qu’à un simple accès à ses débuts pour le grand public, aujourd’hui, il ne fait désormais plus partie que d’un vaste ensemble de services qu’on aime appeler triple-play (Internet, Télévision et Téléphonie).

Quand on prend un peu de recul et qu’on l’on regarde cette fantastique ascension, on ne peut s’empêcher de croire que celle-ci va continuer sur sa lancée et continuer de nous faire rêver. Pour cela, nous avons fait un rapide tour d’horizon des technologies qui vont probablement faire l’Internet de demain.

FTTB (Fiber To The Building)

C’est une des deux technologies qui font le plus parler d’elles aujourd’hui avec le déploiement FTTH dont nous reparlerons juste après.

Le FTTB est, comme son nom, l’indique le fait pour l’opérateur d’apporter la fibre optique jusque l’immeuble de l’abonné plutôt que d’apporter celle-ci jusqu’au central téléphonique et de desservir la distance restante, plus connue sous le nom de boucle locale, en cuivre ou par des technologies coaxiales.

L’intérêt est double. Non seulement la fibre optique n’a plus les problèmes d’affaiblissement du cuivre sur les longues distances mais elle permet en plus de faire transiter un débit largement supérieur grâce à l’optique. Le reste de la desserte de l’abonné, quant à elle, peut-être faite sur du cuivre sur les prises téléphoniques via le VDSL ou alors en utilisant le réseau câblé si l’immeuble est déjà raccordé par un câblo-opérateur. Sur de si courtes distances, les phénomènes d’affaiblissement ne sont plus un problème.

La technologie FTTB a l’avantage d’être moins onéreuse et moins difficile à déployer car elle ne nécessite pas de travaux importants et utilise des infrastructures existantes au sein des bâtiments.

Aujourd’hui, le groupe Noos-Numéricâble a déjà commencé à déployer ce type d’offre en région parisienne pour atteindre un débit record de 100 Mbits/seconde. En 2007, les habitants de plusieurs grandes villes françaises seront raccordables sur cette offre. La disponibilité massive de cette technologie n’est pas attendue avant 2008-2009 par contre. Neuf Cegetel travaille également sur une offre équivalente.

FTTH

La technologie de desserte de l’abonné FTTH, elle, consiste à apporter la fibre optique jusqu’au logement, et non plus l’immeuble, de l’abonné.

De cette manière, l’opérateur maitrise de bout en bout le raccord de son client jusqu’à ses équipement sur un unique média : la fibre optique et peut alors proposer des débits astronomiques ! Aujourd’hui, des chercheurs travaillent sur la normalisation d’une norme réseau permettant de faire transiter 100 Gbits de données par seconde sur ce type de média et les débits de 10 Gbit par seconde font déjà partie intégrante de certains professionnels. Bien entendu, nous sommes encore loin de ces débits pour un accès à Internet mais nous ne pouvons qu’être optimistes quand on compare cela aux limites actuelles de l’ADSL.

Cela étant, apporter la fibre jusque la porte de l’abonné n’est pas une mince affaire. Dans un premier temps, l’opérateur doit apporter cette fameuse fibre jusqu’au pied de l’immeuble. Il doit ensuite faire le nécessaire pour obtenir l’accord des syndics pour « fibrer » le bâtiment, le tout en espérant que les conduites de câbles installées pendant la construction de l’immeuble peuvent encore accueillir une telle connectique.

Free a été l’un des premiers opérateurs à officialiser le déploiement massif de ce type d’offre. L’objectif du fournisseur d’accès étant de couvrir la ville de Paris et d’autres grandes villes françaises rapidement. Les négociations avec les syndics sont lancées.

La mort de la paire de cuivre ?

Les deux technologies dont nous venons de faire la présentation tentent de relever un défi difficile : reconstruire un réseau optique complet quand on sait que France Telecom a mis plusieurs dizaines d’années à mettre en place l’architecture qu’on connaît tous aujourd’hui et qui nous permet de téléphoner.

Pourtant, alors qu’une majorité d’opérateurs semble avoir définitivement enterré la paire de cuivre, les chercheurs continuent de travailler sur ce type de transmission. D’ailleurs, une récente annonce semblait montrer que nous étions encore très loin des limites du cuivre en terme de transport de signal et que de nouvelles possibilités jamais atteintes en termes de débit pourraient voir le jour rapidement et ainsi permettre de proposer des offres à très haut débit sans redévelopper un coûteux réseau optique.

Quoi qu’il en soit, il est aujourd’hui difficile de se projeter dans l’avenir et de deviner laquelle de ces technologies fera l’Internet de demain. A l’heure actuelle, si les opérateurs semblent tous opter la fibre optique, il faudra plusieurs longues années pour que celle-ci soit accessible à une majorité de la population. Nous avons donc toutes les chances de penser que le cuivre a encore quelques beaux jours devant lui et pourrait même nous révéler quelques surprises inattendues…

Résilier son abonnement à Internet

Que ce soit de bon cœur ou non, il arrive parfois que l’on doive malheureusement se quitter de son fournisseur d’accès à Internet que ce soit pour aller chez la concurrence ou alors tout simplement parce que l’on souhaite ne plus disposer d’un accès à Internet.

Ce document a donc pour but de recenser, fournisseur par fournisseur, les adresses de résiliation et ce qu’il ne faut pas oublier pour éviter de traîner péniblement un abonnement qu’on ne souhaite plus.

Quelques conseils de base

  • Lettre recommandée Sachez tout d’abord que la majorité des fournisseurs d’accès à Internet, si ce n’est la totalité, enregistrent les résiliations de leurs abonnés via le courrier postal. Pour ce faire, il vous faut envoyer une lettre recommandée, ou un colis recommandé si on vous demande d’envoyer le modem en même temps, avec un accusé de réception. Lorsque le colis arrive chez l’opérateur, l’accusé de réception vous est retourné. De cette manière, vous disposez d’une preuve sans faille contre votre fournisseur d’accès si celui-ci prétexte ne pas avoir reçu votre résiliation.
  • Les périodes d’engagement Avant de vous lancer dans une procédure de résiliation, il est important de ne pas oublier que vous pouvez être lié contractuellement à votre FAI. Si tel est le cas, alors vous n’avez pas d’autre choix que d’attendre la fin de cette période d’engagement avant d’envoyer votre courrier sauf quelques cas bien précis. Pour connaître la durée pour laquelle vous êtes engagé, référez-vous à votre contrat ou alors passez un simple coup de fil à votre fournisseur d’accès pour être définitivement fixé.

Résilier son forfait chez…

  • Alice ADSL

Pour résilier votre forfait chez Alice ADSL, c’est une lettre recommandée qu’il vous fera envoyer à :

Télécom Italia France
Service Résiliation
BP 80602
13572 Marseille Cedex 02

Si vous résiliez sur un motif technique, sachez qu’Alice s’engage à ne pas vous facturer de frais de résiliations si aucune solution n’a été trouvée à votre problème en moins de 4 semaines.

  • AOL

Pour résilier son forfait chez AOL, il semble qu’il soit possible de le faire par téléphone au 0892 02 03 04 mais pour plus de sécurité, rien ne vaut un bon vieux courrier recommandé avec accusé de réception à l’adresse suivante :

Service Clientèle AOL
BP 35
13322 Marseille Cedex 16

Fusion avec Neuf oblige, AOL facture 49€ la résiliation tout en appliquant les mêmes conditions que Neuf. Il est important de noter que la résiliation n’est effective qu’un mois après qu’AOL ait reçu votre lettre de résiliation ainsi que le matériel qui vous a été loué (AOLBox, décodeur TV, etc…).

  • Club-Internet

Pour Club-Internet, il suffit d’appeler la hotline puis d’envoyer la confirmation de résiliation à l’adresse suivante :

Service Client / Résiliation
11, rue de Cambrai
75927 Paris Cedex 19

Une fois la lettre de résiliation reçue, la rupture de l’abonnement intervient dans le mois suivant. Bien évidemment, votre engagement doit être terminé avec Club-Internet pour pouvoir résilier.

  • Free

Lorsque l’on résilie son contrat avec Free, des frais de résiliation un peu particuliers sont calculés d’un montant de 96€ – 3€ par mois d’ancienneté. Si vous avez donc 12 mois d’ancienneté chez Free, alors les frais de résiliation seront de 96 – (3 x 12) = 60 euros. A noter que certaines souscriptions d’options ou changements de modem peuvent provoquer une réinitialisation de l’ancienneté.

Il vous suffit d’envoyer le formulaire de résiliation disponible sur votre compte client tout en étant dûment complété.

Service Résiliation
BP 2
91167 Longjumeau Cedex 9

La résiliation prendra effet à la fin du mois de réception par Free du courrier, si ce dernier est reçu avant le 20 du mois en cours – accusé de réception faisant foi – afin de tenir compte des délais de traitement de la fermeture technique et administrative de l’accès. La résiliation reçue par Free à compter du 21 du mois produira ses effets à la fin du mois suivant.

Enfin, l’abonné s’engage à retourner, sous quinze jours à compter de la prise en compte de la résiliation, son modem Freebox à la même adresse. Si tel n’était pas le cas, alors Free facturerait le montant neuf du modem à l’abonné (400€). Des frais seraient également prélevés en cas de retour d’un modem dégradé à hauteur des frais de réparation.

  • N9uf/SFR

Pour résilier votre abonnement SFR/Neuf Cegetel, ils vous suffit d’envoyer votre demande par recommandé avec A/R à l’adresse suivante :

Service Client SFR NeufBox
Résiliation
TSA 30144
94098 Créteil Cedex

Sous 10 jours, votre demande de résiliation sera prise en compte et un courrier vous sera adressé avec les modalités vous permettant de renvoyer le modem NeufBox que vous devrez retourner à l’opérateur.

  • Noos

Chez Noos, une simple lettre recommandée avec AR à l’adresse suivante :

Noos Résiliation
TSA 83000
92894 Nanterre Cedex 9

Deux mois de préavis sont nécessaires pour résilier son abonnement Noos. Si on vous a prélevé un dépôt de garantie quand vous avez eu votre modem, n’oubliez pas de préciser dans votre lettre de résiliation que vous souhaitez obtenir un formulaire de retour pour cet équipement avec la liste des adresses dans lesquelles vous pouvez déposer votre modem. Le remboursement a généralement lieu sous deux mois.

  • Nordnet

Chez Nordnet, la résiliation s’effectue vie un formulaire spécialisé. Il faut demander celui-ci au fournisseur d’accès par mail ou par téléphone au 0 892 70 20 55. Le formulaire doit être reçu avant le 20 du mois en cours pour une résiliation le dernier jour du mois.

  • Numéricable

Chez Numéricable, résilier son abonnement n’est malheureusement pas une promenade de santé. Tout d’abord, notez bien que le préavis est de 2 mois. Pour résilier, il vous faut envoyer une lettre recommandée avec AR à l’adresse suivante :

Numéricable
Service clientèle
TSA 90557
59887 LILLE CEDEX 9

Afin d’éviter les mauvaises surprises, sachez que tout changement dans votre abonnement (forfait, options, etc…) vous réengage pour une année supplémentaire. Enfin, n’oubliez pas de ramener votre modem et/ou votre décodeur numérique chez un revendeur agréé pour valider la résiliation et récupérer votre caution.

  • Télé 2

Télé 2 a fait le même choix que Free et facture la résiliation de ses abonnés 49€. La procédure est la même que pour les autres fournisseur d’accès, LRAR (Lettre Recommandée avec Accusé de Récéption) à l’adresse suivante :

Tele2 France
Service clientèle
78458 Vélizy Cedex

  • Orange

Pour résilier chez Orange, vous devez envoyer votre lettre recommandée avec accusé de récéption à l’adresse suivante :

Orange – Service client
Pole 27
33734 Bordeaux Cedex 9

Votre forfait sera résilié à la fin du mois en cours si votre courier arrivé avant le 20 du mois. Dans le cas contraire, il sera résilié le mois suivant.

Les pièges à éviter

La plupart du temps, lorsque l’on signe un contrat avec un fournisseur d’accès à Internet, c’est pour une durée certaine pour ne pas dire une certaine durée et il est donc important de bien prendre en considération certains points des conditions générales de ventes (CGV) pour éviter les mauvaises surprises. C’est la raison pour laquelle cette page récapitule les points sur lesquels votre attention doit s’attarder avant de demander une ouverture de ligne ADSL ou câblée.

La partie technique

Installation de la ligne :

Malheureusement aujourd’hui, l’ouverture d’une ligne haut débit prend plus de temps que ce n’est le cas, par exemple, lors de l’ouverture d’une ligne téléphonique mobile. Alors que cette dernière ne prend que quelques minutes en point de vente, il faut bien garder en tête que l’installation des lignes ADSL requiert, jusqu’à présent, une intervention humaine avec une communication inter-sociétés et interservices qui tend à allonger de délai d’activation entre 1 et 3 semaines dans le meilleur des cas.

L’activation effective est une chose mais il faut également rappeler que le délai total d’ouverture d’une ligne comprend également les délais d’envoi et de traitement des courriers de confirmation, l’envoi du modem, sans oublier les éventuels aléas techniques qui peuvent être rencontrés. Autant de paramètres qui peuvent dramatiquement allonger le délai d’activation dans certains cas.

Les débits :

Aujourd’hui, beaucoup de fournisseurs d’accès à Internet envahissent les espaces publicitaires qui s’offrent à eux avec des offres toujours plus alléchantes. Dans ces bannières ou spots TV, l’argument numéro deux, après le prix sur lequel nous reviendrons juste après, ce sont les débits proposés. Eh oui, qui n’a jamais vu une publicité dans laquelle on lui promettait un débit de 28 Mbits/seconde et qui fût désagréablement surpris de ne pas pouvoir prétendre à une telle performance ?

En fait, il y a deux paramètres à prendre en compte pour éviter les mauvaises surprises. Le premier, c’est la longueur de votre ligne téléphonique ou plutôt la distance qui vous sépare du central téléphonique de France Télécom. En effet, plus cette distance est importante, plus le débit techniquement disponible diminue. En clair, seules les personnes qui n’habitent à quelques centaines de mètres du commutateur pourront avoir un débit proche de ce que promettent les fournisseurs d’accès.

Pour connaître les caractéristiques de votre ligne, nous vous invitons à tester celle-ci sur le très bon site de nos confrères de DegroupTest.

L’autre point noir des débits, c’est la fameuse notion de débit ATM. En effet, depuis quelques mois, les FAI français usent et abusent des termes techniques pour caractériser leurs offres et, ainsi, noyer un peu plus les consommateurs. En effet, ces derniers présentent aujourd’hui des débits ATM de l’ordre de 20 Mbits/seconde alors que l’abonné ne pourra prétendre qu’à un débit que l’on appelle IP, 20% inférieur au débit ATM soit 16 Mbits/seconde.

Le dégroupage partiel, le dégroupage total :

De nos jours, les fournisseurs d’accès à Internet disposent de leur propre réseau de communications et dans les grandes villes, ceux-ci ont installé leurs équipements au plus prés de ceux de France Telecom pour pouvoir raccorder directement les abonnés sur leur matériel. Dans ce cas, on parle de dégroupage. Dans les agglomérations plus réduites, le dégroupage est parfois trop couteux pour les fournisseurs d’accès à Internet alternatifs par rapport au nombre d’habitants et dans ce cas, c’est France Telecom qui loue ses lignes aux autres opérateurs. On parlera alors d’IP/ADSL.

Maintenant, dans les villes dégroupées, il existe une notion supplémentaire puisque l’on recense le dégroupage total et le dégroupage partiel comme cela est expliqué dans notre glossaire.

Tout d’abord, le véritable premier avantage du dégroupage total, c’est de pouvoir « enfin » se séparer de notre cher opérateur historique. En effet quoi de plus agréable que de pouvoir économiser 16 euros chaque mois ?

Mais cette économie, aussi importante qu’elle soit, vous rend pieds et poings liés à votre opérateur puisque lui seul sera, par exemple, en mesure d’acheminer vos communications. C’est l’un des premiers inconvénients à vrai dire puisque si le service de VoIP de l’opérateur venait à ne plus fonctionner pour une raison quelconque, alors il serait impossible de passer un appel puisque la ligne de France Telecom n’est plus active. Aussi, lors de la procédure de dégroupage, si un quelconque incident venait perturber l’ouverture de la ligne, alors il deviendrait impossible de contacter son opérateur via une ligne fixe ou encore moins de surfer avec une connexion de secours et il ne vous resterait alors que votre mal à prendre en patience.

Enfin, la souscription au dégroupage total résilie votre ligne chez France Telecom.

La partie financière

Les frais cachés :

Beaucoup de fournisseurs d’accès mettent l’accent sur l’absence de frais d’installation. Attention à ne pas vous faire berner, certains fournisseurs jouent sur les mots et ne se gêneront pas pour vous facturer au prix fort le jour où vous résilierez. D’autres fournisseurs vous imposent une durée minimum d’engagement, qui vous liera à lui, que vous en soyez satisfaits ou non. Ne sous-estimez pas ces deux critères !

Ce qui est également à la mode en ce moment, en particulier dans le cas des câblo-opérateurs et dans le cas des décodeurs TV, c’est le versement d’une caution qui peut facilement dépasser 70 euros. Caution qui certes vous est rendue en fin d’abonnement mais qui crée généralement la surprise au départ.

Les promotions :

Certains fournisseurs d’accès affichent parfois en gros sur leur page un tarif promotionnel qui n’est valable que 3 ou 6 mois.

La présélection imposée :

Attention aux tarifs indiqués par certains fournisseurs d’accès qui tiennent compte de la présélection téléphonique… et augmentent leurs tarifs si vous refusez la présélection.

La partie contractuelle

Les « annulations d’ancienneté » :

Certains fournisseurs d’accès proposent des modifications dans vos options ou abonnements, mais celles-ci annulent votre ancienneté. Cela signifie que lorsque vous résilierez, ce ne sera pas la date de votre abonnement qui jouera dans le calcul des frais de résiliation mais celle de la dernière option annulant l’ancienneté. C’est le cas notamment chez Free si vous décidez de renouveler votre modèle de Freebox par une version récente par exemple.

Choisir son forfait

Cette page vous permet de rechercher l’offre qui vous convient en sélectionnant les critères souhaités.

#fai_chercher_offre#

Ce qui a évolué depuis le mois dernier

SFR

SFR complète son offre de TvIP sur NeufBox avec l’arrivée de 16 nouvelles chaînes dont 5 dans le bouquet basique.

Free

Free, à l’instar de son concurrent de toujours SFR, a débridé sa Freebox en lancé FreeWifi. Ce service permet à ses abonnés d’accéder à Internet depuis le réseau Wi-Fi des autres abonnés grâce à leurs informations de connexion.

Dans le même temps, Free complète lui aussi son bouquet télévisuel avec l’arrivée de chaînes africaines.

Enfin, l’opérateur fait évoluer son Media Center qui gagne en simplicité et en efficacité.

Orange

Puisque la mode est à l’évolution des bouquets TV, Orange, lui aussi, complète son offre en modifiant ses différents bouquets. Le bouquet de base est complété de nouvelles chaînes alors que les bouquets Sport et Musique font leur apparition en option.

Bouygues

Enfin, Bouygues innove et sort l’un des premiers forfaits Quadruple-Play qui comprend, en plus de l’accès à Internet, de la téléphonie fixe et de la télévision par ADSL, un véritable forfait mobile.

L’info du mois : FONera en version 2.0

Image 12 : Comparatif ADSL et internet haut débit

La nouvelle FONera, la version 2.0, est maintenant disponible. Ce point d’accès communautaire, proposé actuellement au prix de 50 €, offre quelques nouveautés intéressantes.

3G, audio, etc.

Ce petit point d’accès est équipé d’un noyau Linux et propose donc quelques options intéressantes, comme la possibilité de télécharger directement des torrents, des films et des séries TV alors que votre ordinateur est éteint (la société indique que la FONera peut envoyer des vidéos ou des images sur Youtube, Picasa, FlickR et Facebook directement depuis une clé USB). Le port USB, qui permet d’utiliser un disque dur ou tout autre système de stockage USB, peut aussi recevoir une webcam, une carte son USB (pour servir de radio Internet) ou un modem 3G pour partager une connexion à Internet via le Wi-Fi. La FONera 2.0 dispose, en plus de son port USB, de deux prises Ethernet : une destinée à un PC, l’autre destinée à un modem ou à un routeur. Notons un gros défaut, la limitation au mode 802.11g (54 mégabits/s) alors que le 11n (300 mégabits/s) se généralise. Point intéressant, une antenne permettant d’augmenter la portée (la FONtenna) est disponible en option.

Rappelons que le principe de FON est de partager son accès à Internet avec les utilisateurs du service, avec en retour la possibilité d’utiliser tous les points d’accès FON disponibles dans le monde.

Point technique : NAT

Utilité

Le NAT (Network Address Translation) est une technique qui a, à la base, été conçue pour permettre à plusieurs machines d’un réseau de partager une seule adresse IP en empruntant un autre réseau. Autrement dit, le NAT cache un réseau de n IP derrières une seule et même adresse.

Dans le cas d’un accès à Internet privé, une implémentation de NAT est mise en place sur le routeur fourni par votre opérateur et « cache » vos différents postes de travail derrière la seule et unique adresse IP publique qui vous est attribuée. Plus justement appelée PAT (Port Address Translation), cette technique associe une connexion sortante à un port de l’adresse IP publique et stocke cette association dans une table de translations. Cela permet, lorsque le paquet revient d’Internet, de retrouver quelle est la machine du réseau qui est à l’origine de la connexion et donc de lui re-router la réponse.

L’autre raison de l’utilisation du NAT est de faire face à la pénurie d’adresses IP du modèle IPv4 (adressage sur 4 octets). En effet, avec l’adressage IP actuel, ce sont quelques 4294967296 (2 puissance 32) adresses publiques qui sont allouables sur Internet, auxquelles nous devons enlever certaines classes réservées à l’adressage privé.

Sachant que chacune de ces adresses doit être unique, si l’on ne pouvait cacher de vastes réseaux d’ordinateurs et de serveurs derrière une seul adresse IP publique grâce au NAT, alors il n’y aurait pas assez d’adresses IP pour tout le monde.

Contraintes

Imaginons que vous ayez deux ordinateurs à la maison, un accès à Internet avec une adresse IP publique. Vos deux ordinateurs, quand ils vont sur Internet, sont par exemple cachés derrière l’adresse 210.89.53.1. Comment faire alors pour que, lorsque l’on accède à cette adresse depuis Internet via un navigateur Web, la requête soit redirigée vers l’un de vos ordinateurs en particulier qui héberge un serveur Web (type Apache par exemple) ?

C’est là que le NAT prend une nouvelle forme. En effet, en plus de pouvoir cacher un réseau complet derrière une seule adresse IP, qu’on appellera généralement PAT, le NAT peut également servir à effectuer l’opération inverse, c’est-à-dire faire correspondre un port d’une adresse IP publique à une adresse du réseau interne

Autrement dit, il est possible de configurer son routeur pour lui dire que tout ce qui arrive sur l’adresse 210.89.53.1 sur le port 80 (Web) doit être redirigé vers l’ordinateur de la maison connu avec l’adresse IP 192.168.0.2 sur le port 80 (Web). Cette configuration mise en place, les internautes peuvent alors accéder à votre serveur Web depuis Internet.

Configurer sa Freebox

Low ID : Redirection de ports

You have a lowid”. Nous sommes des milliers à avoir déjà rencontré ce problème un jour en voulant utiliser le logiciel Emule. Techniquement, cela signifie qu’il est impossible pour les autres utilisateurs de réaliser une connexion entrante vers votre poste.

La raison en est simple. Dans une configuration standard, le routeur de votre installation n’accepte aucune connexion entrante. Puisqu’il y a ou peut y avoir plusieurs ordinateurs sur votre réseau, il ne sait pas vers qui envoyer cette connexion entrante.

Pour Emule, il est donc nécessaire de configurer une translation d’adresse (NAT) plus connue sous le nom de redirection de port avec de rediriger les connexions entrantes des ports 4662 et 4672 (ports utilisés par le logiciel Emule) vers l’ordinateur de votre réseau qui utilise le logiciel.

Commencons par trouver l’adresse IP du poste en question. Pour cela, on utilisera une console DOS (Menu Démarrer > Exécuter > cmd sous Windows) dans laquelle nous allons entrer la commande « ipconfig ».

Image 13 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Dans cette exemple très simple, l’adresse IP du poste est 192.168.0.1.

Rendons-nous ensuite sur l’interface de gestion du compte à l’adresse http://subscribe.free.fr/login/. Puis choisissons de configurer notre routeur :

Image 14 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Puis cliquez sur le lien « Configurer » :

Image 15 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Et c’est dans la section « Redirections de ports » que nous allons configurer notre Freebox pour ne plus avoir de LowID sur Emule.

Image 16 : Comparatif ADSL et internet haut débit

  • Le premier champ correspond au port source. C’est à dire le port sur lequel la requête va arriver.
  • Le second champs indique le protocole utilisé par l’application et le port.
  • La destination correspond à l’adresse IP de l’ordinateur sur lequel les requêtes du port en question doivent être redirigées.
  • Et le dernier champ indique le port de l’ordinateur de destination à attaquer. En général, il s’agit du même que le premier champ.

Il ne vous reste plus qu’à redémarrer votre freebox pour prendre en compte ces modifications et à valider qu’Emule ne se connecte maintenant plus en LowID !

Wi-Fi

Quel plaisir de pouvoir se promener chez soi avec son ordinateur portable et pouvoir surfer à volonté. Seulement, pour ce faire, encore faut-il que sa connexion sans-fil fonctionne… Voici donc un guide qui résume les différentes étapes nécessaires à la configuration du Wi-Fi sur Freebox.

Commençons d’abord par nous rendre dans l’interface de gestion de la Freebox à l’adresse http://subscribe.free.fr/login/ et choisissons de configurer notre connexion Wi-Fi.

Cliquer sur la petite clé située sur la ligne « Fonctionnalités Wi-Fi de la Freebox ».

Cliquer ensuite sur le lien « Fonction Wi-Fi ». Vous arrivez alors sur la page qui vous permet de configurer la fonctionnalité sans-fil de votre Freebox :

Image 17 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Sur cette page :

  • Cocher tout d’abord la case « Activer »
  • Donnez ensuite un nom à votre réseau sans-fil (SSID). C’est le nom qui apparaîtra dans la liste des réseaux sans-fil disponibles
  • Choisissez ensuite un niveau de protection. Nous vous recommandons le système WPA (TKIP + AES).
  • Enfin, choisissez une clé (un mot de passe en quelque sorte) qui vous servira à vous connecter à votre réseau et à en protégrer l’accès.

Pour valider vos modifications, il vous suffit de cliquer sur le bouton « Envoyer » et de redémarrer électriquement votre Freebox.

Maintenant, en parcourant les réseaux sans-fil disponible sur votre ordinateur, vous devriez voir apparaître votre nouveau réseau. Pour le rejoindre, il vous suffit de le sélectionner et de s’y connecter. Le mot de passe à entrée correspond à la clé WPA que vous aurez choisie sur la page de configuration.

Configurer sa NeufBox

A l’instar de la page que nous avons déjà créée pour la configuration de la FreeBox, cette fois, c’est au tour de la NeufBox, la boîte à tout faire de SFR, que nous nous attaquons.

Wi-Fi

Pour pouvoir accéder à la configuration Wi-Fi de la NeufBox, il vous faut vous connecter à celle-ci via son interface d’administration.

Pour ce faire, il vous faut taper l’adresse suivante dans votre navigateur Web : http://192.168.1.1/

Nous voici sur la page d’accueil de la configuration du modem.

Image 18 : Comparatif ADSL et internet haut débit

En choisissant l’option “Wifi” puis “Configuration”, la NeufBox vous demande alors de vous authentifier. Pour ce faire, il vous faut tout d’abord appuyer quelques secondes sur le voyant vert du modem jusqu’à ce que celui-ci devienne clignotant. Vous pouvez alors appuyer sur le bouton “Connecter” et saisir le mot de passe que vous avez choisi lors de l’installation.

Image 19 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Une fois cette opération validée, nous arrivons sur la page de configuration du réseau Wi-Fi.

Celle-ci est relativement simple à utiliser :

  • Activation borne Wi-Fi : vous permet d’activer/désactiver le Wi-Fi
  • SSID : vous permet de choisir le nom de votre réseau
  • Diffusion du SSID : vous permet de choisir si le nom de votre réseau sera visible de tous
  • Canal : nous vous recommandons de choisir l’option “Auto”
  • Mode : de la même manière, le mode “Auto” est recommandé.

Image 20 : Comparatif ADSL et internet haut débit

L’onglet suivant est l’onglet “Chiffrement”. C’est lui qui va décrire la sécurisation de l’accès à votre réseau sans-fil.

Le premier menu déroulant vous permet de choisir le type de cryptage utilisé pour protéger votre réseau. Le mode “WPA-PSK” est recommandé. C’est le plus difficile, à ce jour, à pirater.

Le champ “clé, quant à lui, décrit le mot de passe qui devra être utilisé pour rejoindre votre réseau. Nous vous recommandons de ne pas choisir une clé trop facile, issue d’un dictionnaire par exemple, afin de sécuriser vos échanges.

Image 21 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Hotspot

Image 22 : Comparatif ADSL et internet haut débit

SFR a fait le choix de pouvoir transformer n’importe quelle NeufBox en Hotspot Wi-Fi. Autrement dit, cela permet aux clients SFR de pouvoir accéder à Internet en utilisant le réseau Wi-Fi de n’importe quelle NeufBox à portée ! Pratique lorsque l’on est en déplacement et que l’on souhaite accéder à Internet à partir de son téléphone, son ordinateur portable ou son PDA. Surtout lorsque l’on connaît la densité de diffusion de la NeufBox en France.

C’est donc sur cette page que se passe l’activation du mode HotSpot.

Pour l’activer, il vous suffit de cocher la case “activé”, de séléctionner le mode de votre choix et de valider votre acceptation des conditions particulières de l’offre.

Le “Mode” quant à lui vous permet de choisir si vous ouvrez votre réseau Wi-Fi aux simple abonnés Neuf/SFR ou également à la communauté FON, communauté de partage des accès Wi-Fi.

Filtrage MAC

Image 23 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Pour renforcer encore davantage la sécurité de votre réseau, il est possible de préciser de façon exhaustive la liste des équipements autorisés à se connecter à votre réseau Wi-Fi.

Chaque carte réseau dans le monde, qu’elle soit Ethernet ou Wi-Fi possède un identifiant unique appelé adresse Mac. Il vous est possible de renseigner les adresses Mac des équipements que vous souhaitez autoriser à se connecter sur la page “Filtrage Mac” de l’interface de configuration de votre NeufBox.

Comment trouver l’adresse Mac de sa carte réseau. Il suffit de lancer une commande MS-Dos (Menu Démarrer -> Exécuter -> tapez “cmd” puis entrée). Vous pouvez alors voir les caractéristiques de vos cartes réseaux en tapant la commande “ipconfig /all” qui vous produit le résultat suivant :

Image 24 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Dans cet exemple, l’adresse Mac de la carte Wi-Fi est : 00:15:AF:09:B8:C4. Il s’agit toujours d’une suite de 6 groupes de caractères pouvant prendre les chiffres de 0 à 9 et les lettre de A à F (écriture héxadécimale).

Ne vous rester plus qu’à renseigner cette adresse Mac sur le formulaire de la page de configuration et activer le filtrage. Attention une fois le filtrage activé, si vous n’avez pas renseigné les bonnes adresses, ils vous sera alors impossible de vous connecter en Wi-Fi à votre réseau. Il faudra passer par un câble Ethernet pour modifier/corriger votre configuration.

Un forfait à la loupe : Orange

Tous les mois, nous vous proposons d’étudier en détail un ou plusieurs abonnements Internet et/ou téléphone proposé par les fournisseurs d’accès à Internet. Ce mois-ci, nous nous intéressons plus particulièrement à la formule Internet + TV + Téléphone d’Orange.

Attention, cette page date de 2007

Une offre basée sur la LiveBox

Basée sur la LiveBox, le désormais célèbre modem ADSL de France Telecom, alias Orange. l’offre multimédia du numéro un français de l’Internet propose deux forfaits haut débit illimités à 8 ou 18 mégabits par seconde (Mbps). Il donne la possibilité de téléphoner sans compter vers les fixes en France Métropolitaine, et propose désormais un nouveau service d’appel vers l’international en illimité moyennant un forfait de sept euros par mois. L’offre de télévision numérique est facultative mais ne peut être souscrite que sous réserve d’éligibilité de la ligne téléphonique. En d’autres termes, seules les personnes les plus proches du répartiteur pourront bénéficier de ce service.

Comparons les deux forfaits Mégamax d’Orange

Le prix de l’ADSL

Tout d’abord, le facteur ayant la plus grosse influence sur le prix à payer chaque mois reste le débit choisi par l’utilisateur : l’offre 8 Mégamax (limitée à 8 Mb par seconde) est facturée 29,90 € TTC par mois alors que l’offre 18 Mégamax est, quant à elle, proposée à partir de 34,90 € TTC par mois. Ces deux offres nécessitent un engagement de 12 mois mais également l’abonnement téléphonique chez l’opérateur historique, rajoutant ainsi une quinzaine d’euros au prix de l’abonnement.

L’offre télévisuelle

Concernant l’offre télévisuelle, Orange propose une cinquantaine de chaînes gratuites incluses dans le forfait. Mais le fournisseur d’accès Internet propose également Canal+ Le Bouquet à partir de 31,90 € par mois, avec toutefois une offre d’essai de deux mois gratuits, alors que son concurrent Canalsat est disponible à partir de 20,90 € par mois. Là encore, on retrouve une offre d’essai gratuite de deux mois.

Orange propose également un service de vidéo à la demande disponible 24 heures sur 24. On y retrouve des dessins animés, des programmes musicaux, des documentaires et bien évidemment, du film. L’offre télévisuelle nécessite l’utilisation d’un décodeur entre la Livebox et le reste de l’installation télévisuelle.

Cumul annuel et coût mensuel équivalent

Prenons donc le cas d’un abonnement sur une ligne France Telecom déjà existante, ayant pris l’option de minutes mobiles plus international illimité, et voyons le coût comparé et cumulatif sur un an de ces deux abonnements.

Image 25 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Si l’on tient compte à la fois du prix de l’abonnement téléphonique, de la location de la Livebox, du prix de l’abonnement Megamax ainsi que l’option minutes mobiles, le total cumulé sur un an s’élève à 658,80 € contre 718,80 € dans le second cas (18 Mégamax).

Image 26 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Il faudra donc être un gros téléchargeur pour choisir l’offre 18 Mégamax qui représente tout de même un surcoût de 60 € par na. Au final, si l’on choisit l’offre huit Mégamax, la facture Internet et télécommunications revient mensuellement à 54,90 € (quelques centimes de plus si l’on opte pour l’installation à domicile à un euro proposé par le fournisseur d’accès à Internet). Ceci étant, il est actuellement possible de profiter d’un mois gratuit sur chacune des deux offres Orange, soit une réduction annuelle du coût de 29,90 € et 34,90€ respectivement. Une petite ristourne que l’on appréciera d’autant plus qu’il faut s’engager pendant 12 mois.

Un forfait à la loupe : Free

Image 5 : Comparatif ADSL et internet haut débitTous les mois, nous vous proposons d’étudier en détail un ou plusieurs abonnements Internet et/ou téléphone proposé par les fournisseurs d’accès à Internet. Ce mois-ci, nous vous proposons d’étudier plus particulièrement l’offre de free. Attention, cette page date de 2007

Free : le fournisseur d’accès

Le fournisseur d’accès Internet free a été le premier à déployer un vrai dégroupage et avant ça, à proposer des accès Internet à 29 €. Le fournisseur d’accès a également été le premier à sortir sa Box, un modem évolué. À cette époque les modems ne servaient que pour Internet. Elle a donc révolutionné le petit monde de l’Internet et de la téléphonie en apportant des fonctions de téléphonie gratuite et illimitée à une époque où le passage par France Telecom était encore obligé.

Image 28 : Comparatif ADSL et internet haut débit

La Freebox

depuis plusieurs années, la Freebox est donc au centre des préoccupations du fournisseur Internet. Ainsi, on a vu passer plusieurs générations de Freebox et nous sommes maintenant à la cinquième mouture qui propose le Wi-Fi, la télévision, la téléphonie, dans deux boîtiers séparés (boîtier ADSL+boîtier HD). Si vous êtes en zone dégroupée, vous pourrez disposer d’une Freebox HD ,dans le cas contraire c’est la Freebox V4 qui vous sera attribuée.

L’offre de free

Outre les récentes et limitées offres de fibre optique, l’offre du fournisseur d’accès Internet s’est considérablement développée et on dispose aujourd’hui pour 29,99 € par mois d’un accès Internet haut débit incluant : un nombre illimité de boites aux lettres et un accès webmail, un logiciel de contrôle parental,10 Go pour les pages personnelles.

Du côté du service téléphonique, celui-ci inclut l’abonnement téléphonique dans le cas où l’abonné est en dégroupage total, les appels illimités vers les fixes de 70 destinations, des services de messagerie unifiée (messagerie vocale,transferts,…) et de personnalisation du ring back tone, la téléphonie Wi-Fi.

On retrouve également les services audiovisuels proposant un accès à plus de 200 chaines (dont 100 incluses dans le forfait, et par conséquent une centaine payantes), un accès à un service de vidéo à la demande, un bouquet de radio FM en qualité numérique, le multiposte, le Freeplayer qui est en fait un médiacenter. Notez que ce service n’est utilisable que dans les zones dégroupées.

En fonction de votre situation géographique, free vous propose différents niveaux de services que vous pouvez retrouver dans le tableau ci-dessous.

Image 29 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Coût annuel et coût mensuel équivalent

prenons donc le cas d’un abonnement dans une zone dégroupée non éligible à l’ADSL nu (c’est-à-dire que Free ne prendra pas à sa charge l’abonnement téléphonique), et comparons le coût cumulatif sur un an de cet abonnement avec l’offre de free dégroupée.

Image 30 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Free n’étant pas maître des équipements ADSL dans les zones non dégroupées, celui-ci doit louer la ligne à l’opérateur historique. Dans le cas d’une zone dégroupée un zone éligible à l’ADSL nu, l’utilisateur devra prendre un abonnement France Telecom, le coût cumulé sur un an et donc de 539,88 €, soit un coût moyen mensuel, communications comprises, de 44,99 €.

Dans le cas où l’utilisateur se trouve dans une zone non dégroupée éligible à l’ADSL nu ou dans une zone dégroupée, celui-ci peut choisir de ne pas payer d’abonnement téléphonique de France Telecom (pris en charge par l’abonnement du fournisseur d’accès). Le coût mensuel est donc de 29,99 € soient un coût annuel de 359,88 €. On l’aura compris, pour bon nombre de freenautes, c’est la localisation géographique qui permettra de choisir l’abonnement, puisqu’il faudra qu’un DSLAM de free soit présent sur la commune pour accéder au dégroupage et ainsi aux services de télévision, notamment.

Un forfait à la loupe : N9uf

Image 31 : Comparatif ADSL et internet haut débitTous les mois, nous vous proposons d’étudier en détail un ou plusieurs abonnements Internet et/ou téléphone proposé par les fournisseurs d’accès à Internet. Ce mois-ci, nous vous proposons d’étudier plus particulièrement l’offre de N9uf. Attention, cette page date de 2007

Créée en 1998 par l’Opérateur Telecom Italia et rachetée par LDCom en 2002, N9uf a bien évidemment commencé par la fourniture de connection téléphonique (rappelez vous Monsieur LeNeuf et les nombreuses pubs assez ridicules qui en ont découlé). Puis le groupe a grossi et s’est lancé dans la fourniture d’accès ADSL assez naturellement jusqu’à proposer, à l’instar de Free, une Box : la N9ufBox. La Neuf Box est “un boitier électronique de connexion multifonctions” (source Wikipedia). Depuis sa création, la Neufbox a connu cinq versions différentes et permet de bénéficier d’un accès Triple Play, à savoir Internet, téléphonie illimitée et télévision.

Coût annuel et coût mensuel équivalent

Vous avez pu le constater dans notre comparateur, N9uf propose donc trois types de forfaits. Commençons par vous placer dans le cas le plus général c’est-à-dire l’offre non dégroupée, accessible pour tout le monde L’offre N9uf 100% Neuf Box (non dégroupé) :

Image 32 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Cette offre ne propose pas le dégroupage total, il vous faudra débourser les 15 € par mois nécessaire pour s’acquitter de la ligne France Telecom. Le coût de l’abonnement étant de 34,9 € par mois, vous devrez donc débourser 180 € par an pour l’abonnement téléphonique et 418,8 € par an pour l’abonnement Internet. Les communications étant comprises dans l’abonnement neuf box, cette offre revient donc à 598,8 euros par an, soit 49,9 euros, ligne téléphoniques et communications comprises.

Prenons maintenant le cas le plus avantageux des offres neuf Telecom : l’offre N9uf 100% Neuf Box, mais cette fois-ci en zone dégroupée. Dans ce cas le fournisseur d’accès Internet propose le dégroupage total (gratuitement). Les tarifs sont bien plus avantageux puisqu’il est désormais possible de s’affranchir de l’abonnement à France Telecom. Ce qui représente en comparaison de l’offre non dégroupée une économie de 180 € par an. Ainsi, il vous faudra en tout et pour tout débourser 29,90 € par mois, ce qui représente sur l’année environ 359 €. Dans ce cas, on note également que le débit se passe de 6 Mb par seconde à 16 Mb par seconde. Le débit montant n’est pas en reste puisque l’on passe dans ce cas de 256 kb par seconde à 800 kb par seconde.

Image 33 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Enfin, neuf propose un forfait dégroupé à 20 Mb par seconde. Son prix, de 14,90 € par mois et très attractif au premier abord, puisque celui-ci est moitié moins cher que ce que propose ses concurrents directs. Néanmoins, ce forfait n’est disponible qu’en dégroupage partielle c’est-à-dire qu’il vous faudra vous affranchir de 15 € mensuels pour l’abonnement téléphonique ainsi que de trois euros pour la location du modem. Au final, malgré un prix d’abonnement bien inférieur, cet abonnement revient à 394,8 € par an (lignes téléphoniques, location du modem et abonnement inclus). Ce qui représente un coût mensuel de 32,90 €.

Image 34 : Comparatif ADSL et internet haut débit

On est donc dans ce cas environ trois euros plus cher chaque mois qu’avec le forfait en dégroupage total, ce qui représente un surcoût annuel de 36 €. Dans ce cas on bénéficie néanmoins de la sécurité qu’apporte une ligne téléphonique classique en cas de coupure du réseau ADSL.

Un forfait à la loupe : Alice ADSL

Image 35 : Comparatif ADSL et internet haut débitTous les mois nous vous proposons d’étudier en détail un ou plusieurs abonnements Internet et/ou téléphone proposé par les fournisseurs d’accès à Internet. pour ce mois de février, nous vous proposons d’étudier plus particulièrement l’offre d’Alice ADSL.Attention, cette page date de 2007

Un peu d’histoire

Alice est un jeune fournisseur d’accès à Internet (FAI) puisqu’ « elle » arrive en France en septembre 2003, longtemps après les autres fournisseurs. Pour son propriétaire, Telecom Italia, c’est néanmoins un retour et l’opérateur propose directement une offre dégroupage total sous la marque « Alice ADSL ». Disposant de son propre réseau de fibre optique et, c’est également la première société à proposer le dégroupage total (ne plus payer l’abonnement à France Télécom) avec conservation du numéro de téléphone. Alice intègre progressivement Tiscali France, et propose une offre triple play (ADSL, téléphone sur IP et la télévision). Les dates clés du fournisseur d’accès à Internet (FAI) se font ensuite quelque peu attendre, puisque la TV par ADSL en MPEG-4 arrive fin 2005. Alice compte aujourd’hui un peu plus de 880.000 abonnés et est à vendre. Une probable intégration dans l’un des grands opérateurs alternatifs est plus que probable, on pense notamment à SFR (N9uf Telecom) ou encore à Free.

La Box : AliceBox

Tout bon FAI se doit de disposer d’une Box. C’est donc le cas de l’offre Alice qui se base sur l’AliceBox. L’AliceBox est un modem proposant l’accès à Internet haut débit triple play (Internet + Téléphonie IP + Télévision). Elle est assez comparable aux box des concurrents. Trois AliceBox sont en circulation : le modem Le CT633 de la société Comtrend, le AH4021 de Hitachi et le Sagem F@st 3302. Toutes disposent d’un port USB et deux port Ethernet. Le Wi-Fi est soit disponible en option, soit directement intégré dans l’AliceBox. Mais dans tous les cas, il est possible de disposer d’un réseau Wi-Fi avec son AliceBox. Pour recevoir la télévision, il est possible d’utiliser un décodeur additionnel compatible TVHD. A noter, Alice est l’un des premiers fournisseurs d’accès à Internet (FAI) à avoir proposé la technologie des courants porteurs en ligne (CPL) pour communiquer entre boitiers et PC. A noter : Alice propose une hotline (service technique par téléphone 100% gratuite, 7j/7 et 24h/24)/

Coût annuel et coût mensuel équivalent

Etudions tout d’abord l’offre AliceBox en zone dégroupée. Cette offre permet de disposer d’Internet, de la téléphonie illimitée, et de la télévision (selon conditions d’accès, c’est-à-dire selon la distance qui vous relie du central téléphonique, et si ce central est équipé pour la télévision). Le cumul annuel tout frais confondus s’élève à 539,4 €, soit un équivalent mensuel de 44,95 €, abonnement téléphonique France Télécom inclus et un débit jusqu’à 20 Méga ATM, soit 16,6 Méga IP.

Image 36 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Il est également possible de passer en dégroupage total, ce qui vous permet de complètement vous absoudre des 16€ mensuel versés à France Télécom, et donc de ne payer que 29,95€/mois, évidemment, la location Hors taxe de la ligne France Télécom coutant une petite dizaine d’euros au fournisseur d’accès. On est donc à une somme annuelle de 359,4€.

Image 37 : Comparatif ADSL et internet haut débit

En zone non dégroupée, l’abonnement passe quant à lui à 34,95€/mois. Ajoutez à cela les 16€ mensuels dûs à l’opérateur historique (nous comptons 15€ dans nos graphiques, par mesure d’équité avec les concurrents), on comprend immédiatement que l’offre d’Alice n’est plus des plus attrayante, avec un coût annuel de 599,4€, on frôle les 600€ de peu, pour atteindre un coût mensuel incompressible de 49,95€.

Image 38 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Alice Propose également un nouveau type de forfait, L’Offre AliceBox avec Alice Music, Musique illimitée, qui propose notamment :

  • Le téléchargement légal sur PC via le réseau Alice
  • Un catalogue de plus de 300 000 titres
  • Le transfert vers 3 baladeurs ou téléphones mobiles compatibles Windows DRM 10 Ce service est inclus dans l’offre AliceBox Dégroupée et non dégroupée.

Un forfait à la loupe : Numéricable

Noos-NumericableTous les mois, nous vous proposons d’étudier en détail un ou plusieurs abonnements Internet et/ou téléphone proposé par les fournisseurs d’accès à Internet. Ce mois-ci, nous vous proposons d’étudier plus particulièrement l’offre de Numéricâble.

{{Attention, cette page date de 2007}}

Un peu d’histoire

Numéricâble est la fusion de Noos et de Numéricâble, les deux grandes sociétés de câble Français. L’histoire commence en 1996 lors de la fusion de 16 opérateurs de câble, la société Lyonnaise Communications développe des activités dans le domaine de la télévision. Lyonnaise Communications change de nom en 2000 pour devenir Noos et équipe fin 2000 trente-huit communes de Paris et de la région parisienne. Elle devient la propriété de UGC en 2005, après avoir appartenu au groupe SUEZ. En juin 2006 : Ypso holding rachète UPC France, quelques mois après l’acquisition de Numericable, fusion des marques Semnet, France Télécom Câble, TDF Câble et NC Numericable. Numericable était avant la fusion le deuxième câblo-opérateur français, en termes de prises raccordées. Depuis fin 2006 : UPC-Noos et Numericable communiquent désormais avec une seule et unique marque : Numericable Noos. Depuis le 12 juillet 2007 : les marques Noos et Numericable ne sont plus qu’une : Numericable.

Coût annuel et coût mensuel équivalent

Vous avez pu le constater dans notre comparateur, Numéricable propose donc deux types de forfaits. Commençons par vous placer dans le cas le plus général c’est-à-dire l’offre « Offre Numéricable Pack Triple Play » : Cette offre n’est pas une offre ADSLIl s’agit d’une technologie permettant d’accéder à internet à haut débit directement par votre ligne téléphonique. Pour cela, on utilise une partie de…, puisqu’elle passe par le réseau cablé.

Le coût de l’abonnement étant de 29,90 € par mois, vous devrez donc débourser 389 € par an pour l’abonnement Internet (100 Méga ! et 1Méga en upload), la télévision, le téléphone et le WiFiLe Wi-Fi est une technologie de réseau sans-fil, qui permet de s’affranchir des câbles. Certains fournisseurs d’accès vous proposent, moyennant financ…. Notez que le décodeur est soit vendu 99€, soit loué 5€ par mois. On arrive donc à 488€ en cas d’achat et à 448€ la première année en cas de location du décodeur. Les communications étant comprises dans l’abonnement, cette offre revient donc à 448 euros par an, soit 37,3 euros, ligne téléphoniques et communications comprises.

Enfin, si vous optez pour la TV HD, sachez qu’il vous en coutera 10€ par mois de location, soit encore 5€ de plus, plafonnant donc à 42,3€ par mois. Enfin un véritable forfait triple-play chez Noos avec un débit très important, un bouquet TV complet et la téléphonie illimitée sur les fixes. Prévoir 75€ de dépôt de garantie pour le modem.

Numéricable – Offre Triple Play

Prenons maintenant le cas le plus avantageux des offres Numéricables : l’offre « Offre Numéricable Net 100 Méga. Dans ce cas le fournisseur d’accès Internet propose simplement Internet. Les tarifs sont bien plus avantageux puisqu’il est désormais possible disposer d’Internet à 19,90€ seulement. Ce qui représente en comparaison de l’offre précédente une économie de 120 € par an, le tout est de savoir si vous souhaitez une ligne téléphonique. Ainsi, il vous faudra en tout et pour tout débourser 19,90 € par mois, ce qui représente sur l’année environ 269 €. Le débit montantIl s’agit de la vitesse à laquelle votre ordinateur sera capable d’envoyer des informations vers internet. Les débits sont exprimés en “Kbits”, soit 1… n’est pas en reste puisque l’on passe dans ce cas de 1 Méga par seconde à 5 Méga par seconde.

Numéricable – Offre 100Mbps

On dipose donc avec cette offre d’un débit très important, supplantant les meilleures offres ADSL, pour un tarif d’autant plus intéressant. Notons qu’en cas d’inéligibilité, c’est un débit de 30 Mbits qui sera proposé. Prévoir 75€ de dépôt de garantie pour le modem.

Un forfait à la loupe : DartyBox

Tous les mois nous vous proposons d’étudier en détail un ou plusieurs abonnements Internet et/ou téléphone proposé par les fournisseurs d’accès à Internet. Pour ce mois de juin, nous vous proposons d’étudier plus particulièrement l’offre DartyBox.Attention, cette page date de juin 2008

Image 39 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Un peu d’histoire

En 2006, Darty choisi de se lancer dans l’offre Internet et propose sa propre box en magasin. Son offre s’appuie alors sur le réseau de l’opérateur Completel, Darty proposant différentes formules d’abonnement, du simple accès Internet à l’offre Triple-Play. L’ensemble repose sur une grande quantité de magasins en France. Ces magasins sont capables de fournir de grandes quantités de DartyBox. Malgré des résultats jugés par certains décevants, Darty continue l’aventure et propose même depuis peu une version 2 de sa Dartybox.

La DartyBox : Une forte évolution

Tout bon FAI se doit de disposer d’une Box. C’est donc le cas de l’offre DartyBox.

La DartyBox version 2 : La nouvelle box de Darty offerte à ses abonnés est bien plus complète que la première. Ainsi, celle-ci comprend quatre ports Ethernet, un port USB et est compatible Wi-Fi 802.11g. Cette Dartybox est signée Bewan. Quant au décodeur TV HD, il est décliné en deux formats : standard et premium. Ce dernier est équipé d’un disque dur de 160 Go.

Coût annuel et coût mensuel équivalent

Comme de nouveaux fournisseurs d’accès Internet, DartyBox propose des offres Internet haut débit, des offres téléphonie plus Internet et une offre de télévision plus téléphonie sur Internet. Commençons par regarder l’offre Internet haut débit proposée par le fournisseur d’accès à Internet. Cette offre dont le prix commence à 19,90 € par mois et disponible pour les clients ont dégroupage partiel en zone dégroupée. En zone dégroupée, il faudra compter sur un débit limité à 8 Mbps pour une somme de 27,90 € par mois. En zone dégroupée, le débit varie de 640 kbps à 20 Mbps.

Image 40 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Le cumul annuel tout frais confondus s’élève à 430,8 euros, soit un équivalent mensuel de 35,90 €, abonnement téléphonique France Télécom inclus et un débit jusqu’à 20 Méga ATM, soit 16,6 Méga IP. En zone dégroupée en revanche, il vous en coûtera 526,80 € par an, soit 43,9 € par mois. Notez dans cette offre la disponibilité de la télévision sur PC (en zone dégroupée uniquement). Attention cette offre ne propose pas de téléphonie.

Image 41 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Étudions maintenant le cas de l’offre téléphonie plus Internet. Avant toute chose, notons que cette DartyBox propose le Wi-Fi intégré. C’est désormais un élément indispensable d’une box moderne. Outre la télévision sur PC offrant 18 chaînes en zone dégroupée, cette offre propose, en plus de l’accès à Internet, des tarifs avantageux vers les mobiles et des appels illimités en local et national.

En zone non dégroupée, l’abonnement passe quant à lui à 29,90 €/mois. Ajoutez à cela les 16€ mensuels dûs à l’opérateur historique (nous comptons 15€ dans nos graphiques, par mesure d’équité avec les concurrents), le coût annuel s’élève désormais à 550,8 €, pour atteindre un coût mensuel incompressible de 45,90 €.

Image 42 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Dans le cas où vous vous situeriez en zone non dégroupée, l’offre DartyBox téléphonie plus Internet, facturé 32,90 € par mois en plus de l’abonnement à France Telecom, vous reviendrait à 586, 80 € par an. On approche les 50 € par mois avec un montant de 48,90 €, tout en approchant les 600 € par an. Cette solution reste relativement chère en comparaison de ce que proposent les autres fournisseurs d’accès. Ceci est notamment dû au prix de l’abonnement France Telecom.

Image 43 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Heureusement, DartyBox propose une option “dégroupage Total”. Celle-ci permet d’économiser 132 € par an. Elle offre également la possibilité de conserver votre numéro si vous en possédez déjà un. Cette option est néanmoins facturée cinq euros par mois. Dans ce cas, on tombe sur des tarifs annuels tout à fait raisonnables de 418,80 €. Avec un coût mensuel rapporté de 34,90 €, on s’approche fortement des fournisseurs d’accès alternatifs les plus connus.

Image 44 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Regardons maintenant du côté de l’offre phare du fournisseur d’accès à Internet : l’offre téléphonie plus télévision plus Internet. Étonnamment, le coût d’accès à la télévision est nul par rapport à l’offre Internet plus téléphonie. En comparaison cette offre propose plus de 40 chaînes, notamment celles de la TNT en numérique mais également l’accès au vidéoclub DartyBox , le service de vidéo à la demande de DartyBox. Notez que la télé DartyBox est compatible avec la haute définition.

En ce qui concerne les autres points, cette offre est similaire à la précédente. Les coûts annuels et mensuels seront donc similaires à l’offre Internet plus téléphonie en zone dégroupée. Notez encore une fois que comme tous les fournisseurs d’accès à Internet DartyBox et dépendant de la présence ou non du service de télévision sur votre DSLAM.

Enfin, et pour conclure, Darty s’engage sur certains points de service qui permettront à certains internautes de se sentir rassuré. On pense notamment à l’installation garantie, à l’intervention gratuite à domicile si nécessaire, à l’assistance téléphonique disponible 24 heures sur 24.

Un forfait à la loupe : Erevia

Un peu d’histoire

Apparu sur le réseau français en 2003, le fournisseur d’accès Erevia s’est rapidement placé sur le créneau « discount ». Ainsi, on a pu voir apparaitre à son catalogue, début 2004, une offre d’accès illimitée et gratuite à destination des demandeurs d’emploi. Cette solution permettait notamment de fidéliser les clients qui allaient de toute façon devenir des consommateurs suite à le reprise de leur emploi. Effectivement, encore aujourd’hui, lorsque l’on visite la page Web du fournisseur Erevia, on est surpris de voir que l’accès à Internet à 22 Mbits par seconde est facturé 0€/mois. Il s’agit en fait d’une offre ADSL au tarif dynamique comme nous allons le voir.

Un tarif dynamique très particulier

Il s’agit d’une offre d’accès internet Haut Débit ADSL utilisable sur la ligne téléphonique désignée dans votre contrat Erevia. Cette offre comprend les éléments suivants : l’accès internet haut débit par la technologie ADSL et au meilleur débit disponible sur votre ligne, le dégroupage total de votre ligne téléphonique : vous ne payez plus l’abonnement téléphonique France Telecom, la mise à disposition des équipements Erevia et de leurs accessoires. Par ailleurs vous conservez votre numéro de téléphone actuel, vous avez accès à un service de téléphonie par internet pour appeler et recevoir des appels (téléphonie VoIP), un abonnement optionnel payant permettant de téléphoner sans limite vers tous les fixes en France,un service optionnel gratuit d’accès internet sans fil (WIFI), une assistance téléphonique payante, une assistance gratuite en ligne et la fourniture d’une adresse email (par Erevia ou par une société tierce).

Coût annuel et coût mensuel équivalent

Pour 8€ par mois, le fournisseur d’accès à Internet (FAI) propose également la téléphonie. Et la particularité de ce tarif réside dans le fait que plus vous recevez d’appels sur votre ligne de téléphonie sur IP et plus votre tarif baisse. Si vous recevez moins de 10 heures d’appels sur le mois, vous paierez votre abonnement 28,99€. En revanche, si vous recevez plus de 120 heures d’appels, alors votre abonnement vous sera totalement offert. Le graphique suivant montre bien le phénomène.

Image 45 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Ainsi, si l’on prend le cas dans lequel on ne reçoit pas d’appels, alors on se retrouve dans un cas d’ADSL presque classique, avec un abonnement à 28,99€/mois, soit 347,88€/an comme le montre le graphique suivant :

Image 46 : Comparatif ADSL et internet haut débit Dans le cas d’un nombre d’appels entrant de l’ordre 50€, on est donc à 16,83€/mois, soit 201,96€/ an. Ce qui devient raisonnable. Encore faut-il recevoir une grande quantité d’appels.

Image 47 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Bien évidemment, les plus gros habitués des appels entrants pourront se voir offrir leur abonnement ADSL.. S’ils passent leur temps au téléphone. Bref, vous l’aurez compris, Erevia est un FAI bien particulier au milieu des classiques “29,99€/mois” !

Un forfait à la loupe : Nerim

Un peu d’histoire

Image 48 : Comparatif ADSL et internet haut débitNerim a été créé en Octobre 1999. Le fournisseur d’accès à Internet (FAI) peut se targuer d’être le premier FAI spécialisé sur les technologies DSL, alors que bon nombre de ses concurents sont encore à proposer des technologies RTC (certes gratuits). Cette même année, le FAI est également le premier à proposer en standard une adresse IP fixe. Son expansion arrive en août 2001 avec le rachat de Mangoosta, un autre opérateur Internet ADSL, et Nerim est le premier en 2002 à introduire en standard un modem-routeur partageable. Vient ensuite en décembre 2002 le rachet d’Internext, opérateur IP et hébérgeur Internet. Toujours à la ponte de la technologie, alors que ses concurent son définitivement orientés grand-public, Nerim est le premier fournisseur d’accès à Internet français à intégrer l’adressage IPv6 en standard sur les accès Internet. Depuis janvier, les clients Netultra font partie du pool de client Nerim, suite à son rachat.

Coût annuel et coût mensuel équivalent

Nerim propose ainsi deux offres réservées aux particuliers : Nerim Start (1 Mbits par seconde) et Nerim Fast (18 Mbits par seconde). On va le voir, le fournisseur d’accès à Internet ne base pas sa prestation sur des tarifs bas comme le fait la concurrence, mais plutôt sur un service d’excellente qualité. Il est néanmoins important dans le cadre de ce « FAI à la loupe » de vous proposer un calcul du coût annuel et coût mensuel équivalent.

Nerim Start. Dans cette offre, le FAI propose un débit descendant de 1 Mbits par seconde pour un coût de 19,90€ par mois. Notez en revanche, qu’il faudra faire l’acquisition du modem routeur pour 59,80 euros lors de l’abonnement. Il existe également un service téléphonie sur IP qui permet de disposer de tarifs intéressants pour tous vos appels. Ce service nécessite l’acquisition d’un terminal spécial qui est vendu 120 euros par l’opérateur. Ainsi dans le cas où vous souhaitez disposer de téléphonie et d’Internet il vous faudra débourser 179,80€. Plus les 19,90 mensuels et l’abonnement France Télécom de 15€ (pour que la comparaison avec les autres FAI reste d’actualité), On arrive ainsi à un coût annuel de 418,6€ ajouté à 180€, soit 598,6€.

Image 49 : Comparatif ADSL et internet haut débit

Nerim Fast. Dans cette offre, le FAI propose un débit descendant de 188 Mbits par seconde pour un coût de 41,86€ par mois. Notez en revanche, qu’il faudra faire l’acquisition du modem routeur pour 59,80 euros lors de l’abonnement. Il existe également un service téléphonie sur IP qui permet de disposer de tarifs intéressants pour tous vos appels. Ce service nécessite l’acquisition d’un terminal spécial qui est vendu 120 euros par l’opérateur. Ainsi dans le cas où vous souhaitez disposer de téléphonie et d’Internet il vous faudra débourser 179,80€. Plus les 41,86€ mensuels et l’abonnement France Télécom de 15€ (pour que la comparaison avec les autres FAI reste d’actualité), On arrive ainsi à un coût annuel de 682,12€ ajouté à 180€, soit 862,12€.

Image 50 : Comparatif ADSL et internet haut débit

La qualité se paye

Bien évidemment, les offre ADSL 1 méga et Débit Max offrent toujours la qualité de service Nerim, reconnue pour sa fiabilité, mais à un tarif relativement élevé. Evidemment réservé à un public exigeant et qui n’a pas besoin d’options superflues.

Internet par satellite : la nouvelle alternative ?

Aujourd’hui, bien que l’ADSL permette à une large majorité des foyers d’accéder à Internet à haut débit, il restera toujours des zones dites blanches dans lesquelles disposer d’une connexion rapide reste impossible.

Pour faire face à ce problème, une nouvelle alternative semble désormais envisageable : Internet par satellite. Auparavant réservé à une élite de part ses tarifs prohibitifs, ce mode de connexion est depuis quelques mois bien plus intéressant grâce à une concurrence étoffée et des débits vraiment intéressants.

Offre monodirectionnelle ou bidirectionnelle ?

Avant toute chose, sachez qu’il existe deux types de connexions à Internet par satellite : monodirectionnel et bidirectionnel.

Comme son nom l’indique, l’offre monodirectionnel n’utilise le flux satellite que dans un seul sens, en l’occurrence, en réception. Pour l’envoi des données, il est fourni un accès RTC (56K) en supplément. L’avantage de ce type d’offre est le prix qui démarre à 16,50€. L’inconvénient est que le débit montant est, de loin, trop faible pour une utilisation confortable. Oubliez tout de suite le partage de photos, l’envoi d’emails avec des pièces jointes volumineuses, etc…

Vous l’aurez deviné, les offres bidirectionnelles utilisent le flux satellite dans les deux sens. Elles sont un peu plus onéreuses mais le confort d’utilisation gagné est loin d’être négligeable.

Les forces en présence

Afin de vous présenter plus en détails l’accès à Internet par satellite, nous avons sélectionné 3 offres à 29,90€/mois parmi 3 opérateurs différents afin de vous donner une idée des prestations proposées, du prix et des limites de cette technologie en comparaison avec un forfait ADSL triple-play au même prix.

  • Sat2Way : Com 2048 Basic

Cette offre d’accès à Internet par satellite est bidirectionnelle et permet d’accéder à un débit non-garanti de 2 Mbps en réception et 384 Kbps en émission pour un abonnement mensuel de 29,90€.

Lors de l’abonnement, il est nécessaire de faire l’acquisition d’un kit (parabole + démodulateur) à 399€.

Le principal inconvénient des offres d’accès à Internet par satellite est qu’elles sont toutes, ou pratiquement toutes, soumises à des quotas de transfert. Chez Sat2Way, plusieurs paliers ont été mis en place et diminuent progressivement le débit d’émission et de réception

  • Vivéole : Confort

Seconde offre comparée, celle de l’opérateur Vivéole. En terme de débit, celle-ci se situe nettement en dessous de Sat2Way puisqu’elle ne propose que 512 Kbps en récéption et 96 Kbps en émission. Le kit de mise en route est vendu à 349€ et contient tous les éléments nécessaires au démarrage du service (antenne parabolique, tête iLNB, démodulateur, câbles et fixations).

Les frais d’activation sont de 18€ et en cas de résiliation, il vous faudra débourser 81€ – 3€ par mois d’ancienneté.

L’offre Vivéole Confort est, elle aussi, à 29,90€ par mois. Une politique de quotas similaire à celle de Sat2Way est appliquée, si ce n’est que l’envoi et la récéption de données sont, cette fois, dissociés.

Enfin, Vivéole propose la formule satisfait ou remboursé. Dans la limite de 30 jours, si vous veniez à ne pas être satisfait de l’offre, vous pouvez obtenir le remboursement total de votre kit de connexion en le retournant, dans son emballage d’origine et à vos frais, à l’opérateur.

  • Numéo : Satellite

Enfin, terminons ce rapide tour d’horizon par Numéo. Pour 29,90€ par mois, Numéro vous propose un accès à Internet par satellite avec un débit de 2 Mbps en récéption et 380 Kbps en émission. L’engagement est de 12 mois et il n’y a pas de frais de résiliation si vous souhaitez les quitter à l’issue de l’engagement.

Le kit d’installation est vendu 399€.

Globalement, on retrouve le même type de bridage que sur les offres concurrentes. Notez tout de même, que chez Numéo, il est possible de souscrire à une option de téléphonie illimitée pour 12€ supplémentaires par mois.

Les nouveaux FAI Mobile

Les nouveaux FAI Mobile

Surfer sur son mobile en haut débit ? Pourquoi pas, mais avons-nous réellement accès à du haut débit et dans quelles limites ? C’est ce que nous voulons déchiffrer pour vous.deux offres se détachent du lot : l’offre d’orange avec l’iPhone d’Apple et les offres Illimythic de SFR. Ce mois-ci nous nous limiterons toutefois à un usage réellement nomade, en utilisant un téléphone mobile, par exemple.

L’iPhone et la 2,5G chez Orange

Apple iPhone MapsBien évidemment, qui n’a pas entendu parler de LA folie de la fin 2007 : l’iPhone. Ce terminal Internet Mobile, qui fait également téléphone, dispose d’une connexion en 2,5 G (comprendre EDGE, Enhanced Data Rates for GSM Evolution). La technologie EDGE peut théoriquement atteindre un débit maximum de 473 kbit/s. En pratique, le débit maximum a été fixé au niveau du standard de la norme EDGE à 384 kbit/s par l’ITU (International Telecommunication Union). Ceci représente un débit maximum de 48 ko/s. Bien sûr, ce débit n’est pas toujours atteint et il est plus raisonnable de compter 35ko/s.

Les offres

Les prix des forfaits iPhoneEn termes de forfaits, on se retrouve avec plusieurs offres. Néanmoins, même si le surf sur Internet est considéré comme illimité, ceci se passe dans une limite de 500 Mo, au-delà de laquelle Orange se réserve le droit de limiter le débit de l’utilisateur. Pour le reste, on dispose d’un forfait téléphonique classique : 2 heures plus 2 heures (soir et week-end) et 50 SMS pour 49 € par mois, jusqu’à 8 heures et 8 heures soir et week-end (plus 1 000 SMS) pour 119 €. Rajoutez 4,5 € pour un engagement de seulement 12 mois, et comptez aussi le Wi-Fi illimité sur les bornes Orange dans les offres. Le Wi-Fi à la maison ou sur des bornes ouvertes est bien évidemment illimité.

Illimythic : l’offre SFR 3GTroisième génération du réseau téléphonique mobile reposant en Europe sur la norme UMTS (Universal Mobile Communications System). La 3G est destiné…

Le portail SFRL’offre de SFR est quand à elle basée sur la technologie 3G, encore connue sous le petit nom d’UMTS. L’Universal Mobile Telecommunications System (UMTS) est l’une des technologies de téléphonie mobile de troisième génération (3G) européenne. En théorie, le débit de 1,920 Mbit/s. En pratique, on constate clairement que le débit diffère suivant le lieu d’utilisation : En zone rurale : on peut compter jusqu’à 144 kbit/s, en zone urbaine : 384 kbit/s jusqu’à 120 km/h, dans un bâtiment : 2000 kbit/s depuis un point fixe (source Wikipedia). De notre coté, nous avons pu mesurer des débits de l’ordre de 300kbps en 3G et 1.7Mbps en 3G+. Le surf sera donc bien plus rapide qu’avec l’Offre Orange et iPhone.

Les offres

Baptisés « Illimythics », les forfaits Internet + Voix de SFR proposent des forfaits de 2h à 5 h d’appels par mois en plus d’une connexion illimitée à Internet. Les terminaux lancés par SFR pour avec ces nouveaux forfaits sont les HTC Touch Dual, LG KS20 et KU990, Nokia N95 8 Go, Sony Ericsson et Samsung F700V. Côté prix, il faudra compter respectivement 39 euros par mois pendant 24 mois (puis 49 euros par mois – 5 singles par mois téléchargeables), 49 euros par mois pendant 24 mois (59 euros ensuite – musique illimitée + 20 chaines TV) ou encore 69 euros par mois (79 euros ensuite – musique illimitée + 50 chaines TV). Rajoutez 10 € pour un engagement de seulement 12 mois, On constate également qu’en ajoutant 15 euros par mois, il est possible d’avoir des appels illimités vers tous les opérateurs mobiles de 20 heures à minuit.

Conclusion

On est donc clairement partagé entre ces deux offres Internet Illimitées. S’il est clair que l’énergie déployée par les commerciaux des deux marques à nous proposer des offres illimitées, mais finalement limitées, semble sans limite, on peut d’ores et déjà en conclure que le public auquel s’adressent les deux offres est complètement différent. En effet, dans l’offre iPhone+Orange est bien plus orientée vers l’utilisateur nomade, d’ordre privé, même si Orange vient de la placer dans le catalogue professionnel. Comme d’habitude avec Apple, on est clairement dans l’univers de l’interface graphiqueMode d’utilisation d’un ordinateur au moyen d’un affichage en images sur un écran et d’un dispositif de pointage (souris, trackpad, écran tactile) qui… de qualité (finis les boutons, tout est tactile), et Orange a su proposer des forfaits adaptés à la technologie proposée par Cupertino. Du coté de SFR et de ses illimythic, on est bien loin de l’interface proposée par l’IPhone, malgré la pléthore d’excellents téléphones mobiles proposés. Certes l’offre est plus rapide, et de loin, mais elle s’adresse clairement plus à des clients professionnels pour qui l’utilisation du haut débit est requise. SFR tente toutefois de combler ces lacunes d’interface avec des musques gratuites. Pour finir, nous conclurons qu’il faudra attendre la prochaine génération de mobiles pour exploiter pleinement les deux technologies : un iPhone 3G pour Orange et des terminaux mobiles permettant d’exploiter la 3G chez SFR. Nulle doute que le marché est bien là. La balle est dans le camp des fabricants de téléphones : les opérateurs sont prêts.

J’ai un problème : que faire ?

Annuaire des Hotline

Numéro des Hotline
OpérateurHoraires
Alice103324/7/365
AOL0892 79 03 048h à 22h 7j/7
Club-Internet0892 01 10 009h à 22h
Darty323424/7/365
Erevia0892 78 14 1424/7/365
Free abonnés IP/ADSL, dégroupés partiel0 811 92 32 4424/7/365
Free (Dégroupage total et Freebox Only)0 811 92 31 6124/7/365
Free (Macintosh)0 811 92 36 2224/7/365
N9uf0892 79 00 098h à 22h 7j/7
Nerim0892 460 00224/7/365
Numericable0892 020 0108h à 22h 7j/7
NordNet0892 70 20 5924/7/365
Orange390024/7/365

Les forums d’entraide

Rappelez-vous : la Hotline n’est pas forcément le remède à tous maux. De nombreux forums existent pour vous aider à résoudre un problème qu’un autre internaute a très certainement déjà rencontré. Vouspouvez par exemple vous rendre sur SOS FAI.

Pour posez vos questions, n’hésitez pas à vous connecter sur notre forum, rubrique Les fournisseurs d’accès.

Top/Flop du mois

Top

Free a le vent en poupe en ce moment et propose de nombreuses nouveautés à ses abonnés. L’opérateur a tout d’abord fait évoluer sa sacrosainte Box et y ajoute quelques fonctionnalités intéressantes (Media Center simplifié, uPnp, désactivation du Wi-Fi, etc…).

Par ailleurs, à l’instar de son concurrent SFR, Free a lancé FreeWifi ! Un service qui permet de surfer gratuitement en utilisant ses informations de connexion lorsque l’on se trouve à portée (Wi-Fi) d’une FreeBox d’un autre abonné.

Flop

Nordnet s’apprête à couper l’accès WiMax fournit à plusieurs communes du Nord de la France. La décision semble venir de Bolloré Télécom, propriétaire de l’infrastructure qui revendait son offre de gros à l’opérateur.

Conclusion

Découvrons maintenant notre sélection du mois selon plusieurs critères :

Notre sélection

Vous voulez surfer, rien de plus

  • N9ufbox (14,90€), pour son prix limité.
  • DartyBox, et son offre performante sans option superflue.

Vous souhaitez en plus profiter de la télévision

  • Alice, un forfait clair, fiable et complet allié à un opérateur de qualité. Rien à redire.
  • N9uf, grâce au support de la TNT, de la HD et ses nombreuses chaînes.
  • Orange, une offre de qualité mais un peu chère.

Vous souhaitez ne plus payer d’abonnement téléphonique (en zone dégroupée)

  • N9uf, pour son offre complète et les services en plus.
  • Free, grâce à un forfait et des services à la pointe.
  • Alice, avec son offre complète et sans rature.

Ne plus payer d’abonnement téléphonique (non-dégroupé) : l’ADSL Nu

  • Free, avec son forfait tout-compris à 29,99 euros.
  • N9uf, légèrement plus cher mais avec quelques services en plus.
  • Alice, qui pour moins de 35 euros propose une offre alléchante et complète.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !