Diapo : les processeurs mythiques de l’histoire de l’overclocking

Intel Celeron 300A

Image 1 : Diapo : les processeurs mythiques de l'histoire de l'overclocking

En dépit de son grand âge, le Celeron 300A reste une légende dans le monde de l’overclocking ; de fait, cette puce sortie en 1998 a probablement fait plus que n’importe quelle autre pour la popularisation de la discipline. Basé sur le core Mendocino, destiné aux produits d’entrée de gamme, ce processeur a la particularité unique à l’époque de posséder un cache L2 directement intégré au die et non déporté sur la carte d’interface, comme pour les processeurs Pentium II (le haut de gamme de l’époque). Il s’agissait d’une solution moins coûteuse pour Intel, bien décidé à réaliser des économies sur ce produit.

Le Celeron ne possédait que 128 ko de cache (512 ko sur le Pentium II), mais il tournait à la même fréquence que le processeur, ce qui lui conférait dans bien des cas un avantage en termes de performances. En outre, à 180 $, le Celeron 300A représentait une véritable aubaine : champion de l’overclocking, il acceptait que l’on fasse passer son FSB à de 66 à 100 MHz, ce qui donnait un processeur cadencé à 450 MHz capable de faire concurrence au Pentium II 450, qui coûtait quant à lui 500 $.