Accueil » Actualité » Doom 3 expérimente le path tracing via Reshade

Doom 3 expérimente le path tracing via Reshade

Autant le dire tout de suite : le résultat est moins convaincant que sur Doom Eternal.

Le dernier opus de la série Doom, Doom Eternal, est disponible le 20 mars dernier et occupe les journées de bon nombre de joueurs. D’ailleurs, certains d’entre eux essayent sans doute de battre le record de speedrun qui permet de terminer le soft en à peine plus de 30 minutes. Mais la licence Doom existe depuis plusieurs décennies, et compte parmi ses rangs un certain Doom 3, sorti en 2004. Un passionné, 314Reactor, a essayé de lui appliquer des effets de path tracing via Reshade au jeu. L’individu publie la vidéo comparative ci-dessous.

Contrairement à Doom Eternal, qui s’est également essayé au path tracing via Reshade il y a quelques semaines, le résultat pour Doom 3 est beaucoup plus mitigé. À l’époque, le titre a rencontré un beau succès grâce à son gameplay, mais aussi grâce à son moteur graphique très avancé techniquement. Celui-ci introduisait notamment la technique des ombres volumétriques et s’appuyait sur un système d’éclairage incluant beaucoup de « fausses » lumières. Ces lumières artificielles rendent certaines scènes du jeu relativement sombres. Or, le path tracing accentue ce phénomène.

Doom Eternal comparé à Doom 2016, en vidéo !

Un système d’éclairage à revoir

Autant dire que pour proposer un remake de Doom 3 avec du RTX intégral comme NVIDIA l’a fait sur Quake 2 RTX par exemple, il faudrait revoir entièrement le système d’éclairage. En l’état, le path tracing via Reshade améliore tout de même certains effets lumineux et ajoute aussi de l’occlusion ambiante.

Les docks de Kurast de Diablo 2 refaits sous Unreal Engine 4, à découvrir en vidéo

Enfin, si vous souhaitez voir le path tracing à l’œuvre sur d’autres titres plutôt anciens, vous pouvez le découvrir sur Clear Sky, Crysis ou encore Quake 4 dans une précédente actu. Des jeux sortis respectivement en 2008, 2007 et 2005. Là encore, les résultats varient : bénéfiques dans les deux premiers cas, beaucoup moins dans le dernier.

Image 1 : Doom 3 expérimente le path tracing via Reshade