Accueil » Actualité » Face à la sécheresse, TSMC expérimente l’importation d’eau

Face à la sécheresse, TSMC expérimente l’importation d’eau

La production du fondeur menacée par la sécheresse qui tenaille l’île de Taïwan.

L’eau risque de devenir de plus en plus rare et précieuse dans les prochaines décennies ; certains parlent aujourd’hui du 21e siècle comme celui de l’or bleu. Voilà qui devrait apporter de l’eau à leur moulin : le fondeur taïwanais, leader mondial du secteur, est contraint d’importer le précieux liquide, indispensable au processus de fabrication.

Image 1 : Face à la sécheresse, TSMC expérimente l’importation d’eau

L’île de Taïwan et ses habitants sont confrontés à une importante sécheresse. Actuellement, selon Reteurs, « les niveaux d’eau dans plusieurs réservoirs de régions centrales et méridionales de l’île sont inférieurs à 20 % ». En réaction, Wang Mei-hua, ministre de l’économie de Taïwan, a invité les industriels à réduire leur consommation d’eau d’environ 10 %. TSMC et UMC s’y attellent mais ont également décidé de se faire livrer 3 600 tonnes d’eau cette semaine.

TSMC va accroître sa production de puces pour le secteur automobile

Une consommation journalière de 175 000 tonnes

Bien sûr, cette livraison ne va pas endiguer le problème : les entreprises du Southern Taiwan Science Park engloutissent à elles seules environ 175 000 tonnes d’eau par jour selon le DigiTimes. Par conséquent, 3 600 tonnes ne représentent que 2 % de leur consommation quotidienne d’eau. Heureusement, les industriels parviennent à recycler une importante quantité de leurs eaux usées, environ 85 %, toujours d’après le DigiTimes. TSMC a indiqué à Reuters que cette commande d’eau était surtout un test dans le cas où la sécheresse perdurerait.

Source : TaïwanNews, Tom’s Hardware US