Accueil » Actualité » Intel fonce sur la gravure en 7 nm, prévue pour 2021

Intel fonce sur la gravure en 7 nm, prévue pour 2021

Le 10 nm le mois prochain et le 7 nm dans deux ans.

Intel est en difficulté depuis plusieurs années pour tenir sa feuille de route sur le 10 nm. Il s’avère que les processeurs en 10 nm pourraient avoir un règne relativement court, contrairement à ceux en 14 nm. Intel a récemment annoncé ses plans : un déploiement accéléré de sa propre gravure en 7 nm.

À voir aussi : Diapo : la fabrication d’un processeur expliquée en images

Le temps presse pour Intel

Intel, soucieux de rattraper son retard, vise une production de série en 7 nm dès 2021. Donc avec trois années de retard sur TSMC, qui a inauguré le 7 nm en 2018, et le 7 nm EUV en mars dernier. Parmi les principaux clients du fondeur taïwanais, il y a bien sûr AMD, dont on attend les Ryzen 3000 et GPU Navi en 7 nm dans les prochains mois.

Contrairement à TSMC, Intel souhaite implémenter immédiatement la lithographie EUV. Pour le géant de Santa Clara, l’étape de transition entre le 10 nm et le 7 nm prendra la forme d’un 10 nm+ au cours de l’année 2020. Le passage du 10 nm+ au 7 nm EUV augmentera considérablement la densité des transistors. Intel promet également de donner aux concepteurs plus de flexibilité et de liberté dans la conception de leurs circuits. Le processus sera également optimisé pour les technologies Foveros et EMIB (Embedded Multi-Die Interconnect Bridge). La fabrication en 7 nm EUV recevra deux mises à jour majeures. Intel prévoit le 7 nm+ pour 2022, et le 7 nm++ dès 2023.

Chez la concurrence, TSMC table sur le 5 nm pour 2020 et une solution moins onéreuse avec le 6 nm quelques mois plus tard.

Image 6 : Intel fonce sur la gravure en 7 nm, prévue pour 2021