Accueil » Actualité » Les PC portables Tiger Lake affectés par une pénurie de contrôleurs de puissance USB

Les PC portables Tiger Lake affectés par une pénurie de contrôleurs de puissance USB

Heureusement, Intel a la solution : l’entreprise recommande d’utiliser d’autres PDC, mais d’omettre la mention USB 4.

Depuis quelques mois, Intel mène l’offensive sur le secteur des PC portables avec son armée de processeurs Tiger Lake, régulièrement renforcée par de nouveaux bataillons : des modèles 8 et 6 cœurs (Tiger Lake-H) et un Core i7 Tiger Lake-U avec une fréquence Boost de 5 GHz, entre autres. Parmi les atouts de cette désormais grande famille, il y a la prise en charge du Thunderbolt 4 et de l’USB 4. Des problèmes d’approvisionnement pourraient toutefois impacter la disponibilité des PC portables Tiger Lake ou réduire la qualité de leur interface.

Image 1 : Les PC portables Tiger Lake affectés par une pénurie de contrôleurs de puissance USB

Pour que leurs machines gèrent le Thuderbolt 4 et l’USB 4, les partenaires OEM d’Intel doivent intégrer un contrôleur d’alimentation autonome, une puce séparée qui régule la puissance allouée (nommée PDC pour power delivery controllers en anglais). Jusqu’ici, les OEM utilisaient, sur recommandation d’Intel, les PDC Texas Instruments 994AD. Or, comme le mentionne un rapport d’Igor’s Lab, l’offre de PDC TI 994AD commence à sérieusement manquer. En conséquence, Intel a envoyé une note, disponible ci-dessus, invitant ses partenaires à se tourner vers des puces alternatives, en l’occurrence des TI 993AC/994AC. Problème : l’entreprise recommande explicitement d’omettre la mention USB 4.0 ou de simplement présenter les produits équipés de telles puces comme « compatibles USB 4 ». Autrement dit, ces PDC semblent de moins bonne qualité.

Raja Koduri montre un GPU DG2 pour la première fois et évoque le FSR d’AMD

Quid de la transparence pour les clients ?

Pour Igor Wallossek, cette pratique est préjudiciable pour le client. Ce dernier aura bien du mal à savoir si le PC portable qu’il achète possède une interface Thunderbolt 4 / USB 4.0 pleinement efficiente, répondant aux spécifications vantées par Intel pour Tiger Lake, ou au contraire, une interface moins performante, un peu « au rabais ».

Logiquement, les OEM qui refuseraient d’utiliser ces puces alternatives risquent de prendre du retard dans la livraison de leurs machines. Selon Igor Wallossek, la pénurie de contrôleurs pourrait même affecter Apple ; notre confrère précise quand même que la firme de Cupertino a déjà sécurisé une part importante de la production, ce qui pourrait toutefois avoir un effet négatif sur la disponibilité des PDC pour les autres acheteurs.