Accueil » Actualité » Ni membrane, ni mécanique : les nouveaux claviers à effet Hall

Ni membrane, ni mécanique : les nouveaux claviers à effet Hall

Garantis plusieurs milliards de clics !

Image 1 : Ni membrane, ni mécanique : les nouveaux claviers à effet Hall

Le marché des claviers est saturé de modèles à interrupteurs mécaniques tous plus similaires les uns que les autres. Mais certains constructeurs tentent tout de même d’explorer de nouvelles voies. Un amateur a même réussi à monter un projet très original : un clavier à effet Hall.

À lire aussi :
Test : un clavier gaming mécanique à 22 euros, ça vaut quoi ?
Guide d’achat : quel clavier pour jouer ?

Touches magnétiques

Image 2 : Ni membrane, ni mécanique : les nouveaux claviers à effet HallBref rappel technique issu de Wikipedia : l’effet Hall est un phénomène par lequel « un courant électrique traversant un matériau baignant dans un champ magnétique engendre une tension perpendiculaire à ce dernier ». Ce phénomène est utilisé dans les interrupteurs du clavier pour créer un courant lorsqu’une touche est enfoncée au-delà d’un certain seuil.

Ce type d’interrupteur n’a donc pas besoin d’éléments mécaniques, même si un ressort est là pour faire remonter les touches. La frappe est a priori plus douce et ces touches garantissent une fiabilité inégalée (plusieurs milliards de clics). Auparavant très coûteux, les claviers à effet Hall pourraient renaître à des tarifs très abordables. Sur le site spécialisé Massdrop, un modèle est ainsi apparu pour moins de 100 dollars.