Accueil » Dossier » Overclocker son smartphone : est-ce bien sérieux ?

Overclocker son smartphone : est-ce bien sérieux ?

2 : Pas-à-pas 3 : L'overclocking en pratique 4 : Un overclocking 100 % efficace ? 5 : Surchauffe et baisse des performances 6 : Dans les jeux : Electopia et Taiji 7 : Conclusion

Introduction

Image 1 : Overclocker son smartphone : est-ce bien sérieux ?

Enfonçons une porte ouverte : les smartphones sont devenus bien plus que des téléphones intelligents, ce sont en réalité des ordinateurs portables. Leurs systèmes d’exploitation sont d’ailleurs dérivés de ceux que l’on connaît sur nos PC (Linux pour Android, Mac OS pour iOS, etc.). Alors quoi de plus naturel pour nous que de tenter de faire à un smartphone ce que nous faisons à nos PC depuis de si longues années : overclocker ? Impossible sur iOS, l’opération est réalisable sous Android pour peu que l’on « root ». Voyons si le jeu en vaut la chandelle.

Pour notre test, nous avons utilisé un Samsung Galaxy Note gracieusement prêté par Samsung (merci pour le rose, vraiment). On pourrait nous reprocher ce choix : le Note est en effet déjà puissant, à quoi bon l’overclocker ? Nous allons pouvoir détailler la réponse au fil des pages suivantes, mais considérez déjà ces quelques points : le Note est facilement « rootable », il est géré de manière exhaustive par les quelques applications qui permettent d’overclocker et des utilisateurs chanceux ont réussi à atteindre de très hautes fréquences.

Samsung Galaxy Note
SoC
Samsung Exynos 4 Dual 45 nm (anciennement Exynos 4210)
CPU
Dual ARM Cortex A9, 1,4 GHz
GPU
ARM Mali 400 MP4, 267 MHz
RAM
1 Go
Ecran
5,29 pouces, HD Super AMOLED, 1280 x 800 (Pentile RVBV)

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Pas-à-pas
  3. L'overclocking en pratique
  4. Un overclocking 100 % efficace ?
  5. Surchauffe et baisse des performances
  6. Dans les jeux : Electopia et Taiji
  7. Conclusion