Accueil » Actualité » Selon AMD, une puce EPYC Milan à 32 cœurs est 64 % supérieure à un Xeon à 28 cœurs sur WRF

Selon AMD, une puce EPYC Milan à 32 cœurs est 64 % supérieure à un Xeon à 28 cœurs sur WRF

Ces processeurs sous architecture CPU Zen 3 sont attendus dans les prochaines semaines.

Les processeurs EPYC Rome d’AMD laisseront bientôt leur place à leurs successeurs, les EPYC Milan. Ces derniers introduiront l’architecture CPU Zen 3 sur le secteur du HPC. Lors de sa conférence, Lisa Su a brièvement mentionné cette gamme. La PDG d’AMD a dévoilé une diapositive montrant un modèle 32 cœurs devançant de 68 % une puce Intel Xeon Scalable à 28 cœurs, le Xeon 6258R, sur WRF (Weather Research and Forecasting), un modèle informatique de prévisions météorologiques.

Image 1 : Selon AMD, une puce EPYC Milan à 32 cœurs est 64 % supérieure à un Xeon à 28 cœurs sur WRF

Ce type de charge de travail nécessite de manipuler de grandes quantités de données. À l’instar des processeurs EPYC Rome, les EPYC Milan sont capables de gérer 128 lignes PCIe 4.0 et jusqu’à huit canaux de mémoire DDR4. C’est un net avantage par rapport aux solutions d’Intel : le Xeon Gold 6258R se cantonne à six canaux mémoire DDR4 et seulement 48 lignes PCIe 3.0. Ajoutez à cela jusqu’à 64 cœurs pour les gammes Rome / Milan, contre 28 cœurs pour les Cooper Lake et Cascade Lake Refresh chez Intel, et vous comprenez mieux pourquoi AMD croque dangereusement les parts de marché de son concurrent. Surtout qu’en matière de tarifs, une puce EPYC Milan 32 cœurs devrait coûter moins cher que le Xeon 6285R, affiché à 3 950 dollars.

L’EPYC Milan 7543 à 32 cœurs rivalise avec deux Xeon Platinum 8280 à 56 cœurs combinés sur Geekbench 4

Une concurrence plus relevée avec Ice Lake ?

AMD a déjà distribué quelques processeurs EPYC Milan à certains clients, d’où les fuites des semaines passées. La mise sur le marché officiel doit avoir lieu avant la fin du trimestre. Les puces EPYC Milan équiperont notamment le supercalculateur Frontier, tandis que le supercalculateur El Capitan passera pour sa part aux EPYC Genoa, gravées non plus en 7 nm, mais en 5 nm.

Enfin, sachez qu’Intel devrait quand même proposer une concurrence plus farouche avec sa gamme Ice Lake, en 10 nm. Ces processeurs apporteront en tout cas plus d’évolutions que lors du passage de Cascade Lake à Cooper Lake. En effet, ils géreront eux aussi huit canaux de mémoire DDR4 et l’interface PCIe 4.0, sur 64 lignes. En outre, la gamme pourrait monter jusqu’à 36 cœurs / 72 threads.

Source : Tom’s Hardware US