Accueil » Actualité » The Witcher 3 : deux extensions pour 30 heures de jeu

The Witcher 3 : deux extensions pour 30 heures de jeu

Si les 200 heures annoncées pour faire le tour complet de The Witcher 3 ne rassasient pas votre appétit de gamer, CD Projekt RED a pensé à vous en officialisant deux extensions à paraître pour son RPG attendu le 19 mai. La première, « Hearts of Stone » entraînera Geralt de Riv dans le No Man’s Land et les allées d’Oxenfurt où il devra remplir un contrat pour un certain « Homme de verre ». Ce contenu qui se terminera en une dizaine d’heures sera disponible courant octobre 2015, ce qui laisse tout de même 5 mois aux joueurs pour retourner le jeu initial dans tous les sens.

La seconde extension répond au nom de « Blood and Wine » et plongera notre sorceleur dans la région de « Toussaint » qui est une contrée pour l’heure inconnue. Comptez une vingtaine d’heures pour mener à bien cet autre contenu téléchargeable qui sera mis à disposition autour du premier trimestre 2016.

Côté tarif, « Hearts of Stone » est annoncé à 9,99 euros, et Blood and Wine à 19,99 euros. Un « Expansion Pack » est déjà listé sur GoG à un prix de 24,99 euros, ce qui reste très raisonnable pour trente heures de jeu. Nous pourrions penser que proposer du contenu payant soit contradictoire avec la promesse du studio de commercialiser gratuitement 16 DLC, mais CD Projekt n’a jamais exclu l’idée de proposer des add-on payants.

Image 1 : The Witcher 3 : deux extensions pour 30 heures de jeu

Le co-fondateur du studio Marcin Iwinski explique que ces deux contenus nous en donneront pour notre argent : « Je me souviens d’une période où les extensions apportaient réellement à un jeu en délivrant quelque chose de significatif. En tant que gamer, nous souhaitons revenir à ça. Nous avons déjà affirmé que si nous devions commercialiser du contenu payant, il serait vaste et avec un gros fond eu égard au prix demandé. Nos deux extensions offrent plus d’heures de gameplay que pas mal de standalones« .

On pourra penser ce que l’on veut, mais CD Projekt reste un développeur atypique à notre époque. Il a d’abord largement décalé la date de sortie de The Witcher 3 en donnant un argumentaire sans langue de bois, puis proposera 16 DLC gratuits. Ensuite, après avoir pu passer 200 heures dans son RPG de (certainement) très haute volée, deux extensions plus longues que la plupart des autres productions solo seront proposées à petit prix. Un état d’esprit dont certains pourraient s’inspirer…