Accueil » Actualité » Une batterie aux pommes de terre

Une batterie aux pommes de terre

Image 1 : Une batterie aux pommes de terre

Des chercheurs de l’Université hébraïque de Jérusalem ont présenté une batterie alimentée par des pommes de terre et destinées aux pays en voie de développement.

Des pommes de terre pour allumer sa lampe

Les résultats, publiés dans la revue Journal of Renewable and Sustainable Energy, montrent qu’il suffit d’utiliser des électrodes de zinc et de cuivre et un morceau de pomme de terre. Le fait de préalablement bouillir le tubercule multiplie sa puissance électrique par dix comparativement à un morceau non traité. La pomme de terre produit une énergie qui est cinq fois moins chère qu’une pile D de 1,5 V et six fois plus économe qu’une lampe à kérosène, souvent utilisée dans des pays en voie de développement ou sous-développés.

Chercher son énergie dans la nature

Les scientifiques ont décidé d’ouvrir cette technologie aux pays les plus défavorisés afin qu’ils puissent l’adopter sans avoir à acheter de licences. Si l’idée est très intéressante et si cette technologie va probablement aider une plus grande partie de la population mondiale à utiliser plus de produits électriques, il reste encore un long chemin avant de voir des végétaux dans les batteries de nos ordinateurs.

De nombreux scientifiques travaillent déjà sur l’exploitation des ressources naturelles pour remplacer les batteries aux li-ion (cf. « Une batterie chargée en sucre » et « Une batterie à air : c’est possible ! »). Nous sommes néanmoins encore loin des applications nanotechnologiques commerciales.