Ma vie d'overclockeur : quatre français racontent leur compétition

Alors que le rideau vient d’être tiré sur le troisième trimestre 2017, de nombreuses compétitions sont arrivées à leur terme et l’overlocking français a une fois de plus brillé. Nous vous proposons donc, avec le support de la FFOC (Fédération Française d’Overlocking), un épisode spécial. Celui-ci ne sera pas centré sur moi, Wizerty, mais sur mes amis et membres de la FFOC qui ont porté le drapeau tricolore sur plusieurs podiums.

Quel est leur parcours ? Pourquoi l’overlocking fait battre leur cœur, à quel prix sont-t-ils parvenus à leur fin ? Autant de questions auxquelles ils répondront dans les pages à venir.

Le contexte

Si vous êtes un lecteur assidu des MVOC, vous connaissez sans doute HWBOT. Dans le cas contraire, pour faire simple, disons qu’il s’agit d’une base de données très riche qui permet de comparer les performances de votre machine à celles de milliers d’autres utilisateurs.

À lire avant tout :
-
 Ma Vie d'Overclockeur, Episode 5 : championnat et leçons d'OC à la Gamers Assembly
Ma Vie d'Overclockeur, Épisode 4 : mon bref record du monde sous Cinebench !
Ma Vie d'Overclockeur, Épisode 3 : mon meilleur Intel Core i7-7700K @ 6,7 GHz
Ma Vie d'Overclockeur, Épisode 2 : gagner la compétition RealBench Challenge II
Ma Vie d'Overclockeur, Épisode 1 : gagner la compétition RealBench Challenge I

Pour peu que vous ayez un tempérament de compétiteur, il n’en faut pas plus pour venir titiller votre ego. Vous avez fait 448 points alors que votre collègue à un score de 450 ? Cela ne va pas se passer comme ça ! La guerre est déclarée !

Les compétitions

En plus des classements normaux, des compétitions sont organisées. Leur durée peut aller de quelques jours à plusieurs mois. Ces épreuves peuvent être régies par des règles restreignant le type de matériel utilisé, la marque de celui-ci, l’origine des personnes pouvant y participer… On pourra participer à une compétition qui dure un mois, ouverte aux européens uniquement, et qui autorise les participants à utiliser un processeur à deux coeurs seulement.

Les ligues

Dernier point qui a son importance pour la suite, tous les overclockeurs ne disposent pas des mêmes armes ni de la même expérience. HWBOT a donc créé plusieurs ligues pour permettre à chacun de pouvoir briller.

La ligue Rookie par exemple est ouverte uniquement aux overclockeurs avec moins de trois mois d’expérience. Passé ce délai, ils sont transférés en Novice, où ils pourront faire leurs preuves durant un an. Le passage en Enthusiast se fait alors automatiquement. D’autres ligues existent et leur accès dépend essentiellement de votre système de refroidissement. Si vous avez fait le tour des ventirads et des watercooling, il est alors temps de passer à des moyens plus extrêmes, c’est d’ailleurs cette ligue Extrême qui regroupe les utilisateurs ayant sauté le pas de l’overlocking sous azote liquide (-196°C). Tout au sommet, la ligue Elite ou se retrouvent généralement les « vieux » briscards.

Voici le témoignage de plusieurs participants dans ces différentes ligues. Messieurs faites-nous vibrer !

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Aurion-23
    Super article !
    on voit que quelque soit le niveau, le challenge est toujours présent :)

    J'espère qu'il y aura du monde pour prendre la suite après skylead sur les rookies rumble alors :)
    0
  • christopheorhan
    Il y a quand même un soucis, les règles du hwbot qui ne sont pas respectées.
    chacun doit prouver, authentifier son bench non? chez les élites ben non( pas tous) tu signal un score tu te fais bouler. juste un ou deux exemples.
    http://hwbot.org/submission/3715394_
    SYSTEMINFO, pas bon. cores/shareds unlocked pas bon,
    en fait, les élites peuvent.....
    je peux modifier un log pour faire du point aussi
    bref.... il est vrai que cela m'agace jouer sur des tweaks ou faiblesse d'un logiciel.
    0