Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Lectures et écritures

Test SSD : 113 modèles comparés
Par , Florian Charpentier

Les résultats montrent d'une part que la plupart des SSD atteignent sans peine la vitesse maximum autorisée par le bus SATA 6 Gbit/s (autour de 540 Mo/s) et d'autre part que Plextor sont les champions de la lecture séquentielle, avec l'Intel 730 et son contrôleur overclocké.

Même principe, mais en écriture cette fois. Les contrôleurs Marvell sont toujours à la fête (Plextor, Crucial et même le Vertex 4, qui utilise un Marvell au firmware personnalisé par OCZ), mais les Samsung 840 Pro ne sont pas loin. Les modèles en SandForce sont en retrait ici, car IOMeter utilise des données majoritairement incompressibles. La limite sur les SSD actuelles, en écriture, est aux environ de 480 Mo/s.

Commençons par les débits en lecture sur des données aléatoires. Le Samsung 840 Pro partage le podium avec le Plextor M5 Pro et — surprise — la version mSATA du 840 EVO de 1 000 Go, qui n'utilise pas la même mémoire que les versions classiques en format 2,5 pouces. Ils délivrent aux environs de 80 000 IOps, ce qui est excellent. Globalement, en lecture, Samsung domine la concurrence.

En écriture, les performances chutent et sont bien étagées. Le Top 3 est formé par les Corsair Neutron GTX et Neutron (bravo à Link A Media) et le Samsung 840 Pro 512 Go. Derrière, on retrouve l'Intel 525, les OCZ Vector et Vertex 4 et le Crucial M500, mais leurs performances sont un vrai cran en dessous. Le troisième palier est formé par les SSD en SandForce, environ trois fois plus lents que le Neutron GTX !

Donnez votre avis