Test : mini PC Corsair One Pro, grand prix de la conception

2 : Conception interne : watercooling intégral 3 : Overclocking et performances en jeux 4 : Refroidissement, bruit et consommation 5 : Verdict : cher, mais bon

Un condensé de puissance

Le mini PC Corsair One est une véritable surprise. La marque est reconnue en tant que fabricant d’alimentations, de boîtiers, de système de watercooling, mais on ne l’attendait guère en fabricant de PC complet, prémonté, préinstallé et carrément luxueux. Son One saura-t-il faire mieux que les Magnus, Trident ou GR8II des concurrents ?

La configuration de test

Le Corsair One est disponible pour le moment en deux configurations chez les revendeurs : le One, à 2049 euros, comprenant un Core i7-7700, une GeForce GTX 1070, un SSD de 240 Go, un disque dur de 1 To et le One Pro, qui offre un Core i7-7700K, une GTX 1080, un SSD de 480 Go plus un disque dur de 2 To pour 2499 euros.

Corsair nous a fait parvenir un troisième modèle, également estampillé One Pro, qui troque son disque dur contre un plus gros SSD de 960 Go.


  • Processeur : Intel Core i7-7700K (4 cœurs, 8 threads, 4,2 GHz, Turbo à 4,5 GHz sur quatre cœurs)
  • Carte graphique : GeForce GTX 1080, 8 Go
  • Mémoire : 2 x 8 Go DDR4-2400 DIMM
  • Stockage : Corsair Force LE 960 Go, SATA 6 Gbit/s, 2,5″
  • Refroidissement CPU : watercooling AIO 240 mm
  • Refroidissement GPU : watercooling AIO 280 mm
  • Alimentation : interne, Corsair SF400, SFX, 400 W
  • Réseau : chipset Intel 8265 WiFi ac (2,4 GHz ou 5 GHz, 866 Mbit/s max.) + Bluetooth 4.2
  • Dimensions : 380 mm x 176 mm x 200 mm

Corsair One Pro

2499€ > LDLC

Une véritable mini-tour

Le Corsair One se présente sous une forme très particulière. Il s’approche d’un tube vertical, dont la section n’est pas cylindrique, mais octogonale. Nous ne prétendons pas avoir un avis universel sur le design, mais la rédaction a globalement apprécié les lignes douces et sobres du One. Dans ce même esprit de sobriété, les barres de LED égayant la façade ne sont que bleues, pas RGB.

Objectivement, la finition est excellente, nettement meilleure que celle des PC concurrents comme le Zbox EN1070. L’extérieur du boîtier est entièrement fait de panneaux en aluminium massif épais et soigneusement anodisés en noir mat. Le seul défaut de cette finition est une petite tendance à accrocher le gras de doigts.

La connectique est bien fournie, ce qui est parfaitement logique puisque la machine est basé sur une carte mère mini-ITX standard. Corsair a ajouté un port USB et un port HDMI en façade, à destination des casques de VR.

Petite différence sympathique par rapport aux autres mini PC que nous avons testés : l’alimentation du Corsair One est totalement interne, on est donc dispensé d’un gros bloc en plus du boîtier principal.

Sommaire :

  1. Un condensé de puissance
  2. Conception interne : watercooling intégral
  3. Overclocking et performances en jeux
  4. Refroidissement, bruit et consommation
  5. Verdict : cher, mais bon