Accueil » Actualité » Plateforme AMD AM5 : de la mémoire DDR5 ou rien

Plateforme AMD AM5 : de la mémoire DDR5 ou rien

Contrairement à la plateforme Alder Lake, l’AM5 ne permettrait pas de choisir entre DDR4 et DDR5.

Il y a une dizaine de jours, Joseph Tao, Memory Enabling Manager chez AMD, clamait dans un séminaire en ligne Meet the experts que les prochains processeurs Ryzen de l’entreprise, les Ryzen 7000 Raphael, offriraient de belles possibilités en matière d’overclocking mémoire. À l’occasion de cet article, nous rapportions l’hypothèse, assez ancrée, que la plateforme AM5 prendrait exclusivement en charge la mémoire DDR5. Nos confrères de Tom’s Hardware US ont obtenu confirmation via plusieurs sources : celles-ci ont confirmé que les chipsets X670 et B650 AM5 ne supportaient que la mémoire DDR5.

Image 1 : Plateforme AMD AM5 : de la mémoire DDR5 ou rien

Rappelons qu’il est déjà possible de profiter de cette génération de mémoire avec une plateforme desktop grâce aux processeurs Intel Alder Lake. Cette douzième génération conserve néanmoins le support de la DDR4 : les utilisateurs peuvent s’orienter vers des cartes mères DDR4 ou DDR5 ; le fabricant Onda propose même une carte mère qui supporte à la fois la mémoire DDR5 et DDR4 (mais pas en même temps), la Onda H610M+.

Un test complet du Ryzen 7 5800X3D le désigne comme le roi du jeu en 1440p

Une plateforme assez peu bon marché en perspective

Pour en revenir aux processeurs Ryzen 7000, ils profitent d’une gravure en 5 nm et de l’architecture CPU Zen 4. Par ailleurs, comme mentionné en début d’article, ils marqueront la fin du socket AM4. Après plusieurs années de service (mars 2017), ce dernier cédera sa place à l’AM5. Outre la DDR5, cette plateforme apportera la prise en charge du PCIe 5.0.

Si la mémoire DDR5 permet de booster les performances d’un PC par rapport à une machine en DDR4 dans certaines applications, les barrettes coûtent en revanche beaucoup plus cher.

Alder Lake : quelle carte mère choisir, chipset Z690 ou B660 ? (ft. ASUS ROG Strix)

En pratique, les prix des kits de 16 Go (2 x 8 Go) de DDR4 d’entrée de gamme débutent à environ 80 euros, tandis que les kits avec des fréquences un peu plus « décentes » sont accessibles à partir d’une centaine d’euros ; en DDR5, le premier prix pour un kit de 16 Go chez LDLC par exemple est de 180 euros. Les cartes mères exploitant un nouveau chipset étant rarement bon marché, la note pourrait devenir vite salée, y compris pour un système B650. Bien sûr, le prix des barrettes DDR5 est susceptible de légèrement baisser dans les prochains mois ; au-delà de meilleurs rendements, Micron table sur un approvisionnement plus conséquent en PMIC/VRM au cours du second semestre.

Une conception à deux chipsets pour les cartes mères X670

D’autre part, ASMedia a précisé que les cartes mères X670 et B650 utiliseraient les mêmes chipsets (gravés en 6 nm par TSMC). Cependant, les premières bénéficieraient d’une paire de chipsets tandis que les secondes se contenteraient d’un seul. Un seul chipset gérerait huit lignes PCIe 4.0, quatre lignes SATA III et plusieurs lignes USB.

Source : Tom’s Hardware US