Accueil » Actualité » AMD lance ses Ryzen 6000 Series mobiles, compatibles DDR5

AMD lance ses Ryzen 6000 Series mobiles, compatibles DDR5

AMD lance officiellement sa nouvelle gamme de SoC pour notebooks. Au menu de ces Ryzen 6000 Series Mobiles : Zen 3+, RDNA2 et mémoire DDR5.

Dévoilés au CES en début d’année, les nouveaux processeurs mobiles Ryzen 6000 Series sont officiellement lancés aujourd’hui. Couvrant le marché de l’entrée de gamme au haut de gamme, ces SoC regroupent des coeurs basés sur l’architecture Zen 3+ et une partie graphique RDNA2, le tout saupoudré d’une amélioration de l’efficacité énergétique.

Image 1 : AMD lance ses Ryzen 6000 Series mobiles, compatibles DDR5

Le portefeuille d’AMD pour le marché mobile se décompense en trois segments : les Ryzen H-Series en haut de gamme principalement pour les notebooks gaming, les Ryzen HS-Series pour le milieu de gamme et les ordinateurs portables performants, et enfin les Ryzen U-Series pour l’entrée de gamme et les ultrabooks à l’autonomie élevée.

Zen 3+ pour la partie CPU

L’architecture Zen 3+ de ces processeurs « Rembrandt » repose grandement sur la précédente architecture Zen 3 des Ryzen 5000 Series mobiles (« Cezanne » pour les intimes), de sorte que le nombre de coeurs maximum ou la quantité de cache L2 et L3 n’évolue pas. Le plus puissant de ces nouveaux CPU, le Ryzen 9 6980HX, embarque ainsi 8 coeurs cadencés jusqu’à 5 GHz et un total de 20 Mo de cache L2 + L3 (512 Ko par coeur de L2 et 16 Mo de cache L3 partagé). En revanche, la gravure passe de 7 nm à 6 nm grâce au procédé N6 de TSMC. Les ingénieurs d’AMD en ont profité pour optimiser l’efficacité énergétique de la puce, en particulier grâce au nouveau Power Management Framework d’AMD.

Image 2 : AMD lance ses Ryzen 6000 Series mobiles, compatibles DDR5
Crédit : Igor’s Lab

L’une des autres nouveautés intéressantes se situe au niveau du type de mémoire supportée. Les Ryzen 6000 Series sont exclusivement compatibles avec la mémoire DDR5 et LPDDR5. C’est à la fois un avantage, la mémoire (LP)DDR5 offrant une bande passante plus élevée et une consommation légèrement réduite, et un inconvénient, ce même type de mémoire étant actuellement plus onéreux que la (LP)DDR4. C’est probablement d’ailleurs pour cela qu’AMD conserve dans sa nouvelle gamme des modèles d’entrée de gamme (les Ryzen 3 5425U, Ryzen 5 5625U et Ryzen 7 5825U) basés sur l’architecture Zen 3 et donc compatibles avec la mémoire (LP)DDR4. Grâce à eux, AMD peut continuer à proposer des produits permettant aux fabricants d’ordinateurs portables d’utiliser de la mémoire (LP)DDR4 au lieu de la coûteuse (LP)DDR5 sur leur notebooks d’entrée de gamme.

RDNA2 pour la partie graphique

Les Ryzen 6000 Series sont également les premiers SoC pour ordinateurs portables à intégrer une partie graphique reposant sur l’architecture RDNA2. En plus d’offrir une compatibilité DXR et DirectX 12 Ultimate, l’iGP de ces nouvelles puces embarque 6 unités de calcul (Radeon 660M) ou 12 unités de calcul (Radeon 680M) cadencées jusqu’à 2,4 GHz. L’Infinity Cache est en revanche aux abonnés absent, mais au final les caractéristiques de la partie graphique permettent tout de même d’offrir des performances sensiblement en hausse par rapport à l’iGP des Ryzen 5000 Series.

Image 3 : AMD lance ses Ryzen 6000 Series mobiles, compatibles DDR5

Ces nouveaux SoC devraient venir concurrencer les Alder Lake mobiles d’Intel sur tous les segments du marché. AMD indique au passage que de très nombreux modèles d’ordinateurs portables, de l’ultrabook au notebook gaming, sont dans les cartons des fabricants et vont arriver très prochainement. De notre côté, nous reviendrons plus en détail dès demain sur ces nouveaux Ryzen, leur architecture et leurs performances…