Accueil » Dossier » AMD rachète ATI : les vrais enjeux

AMD rachète ATI : les vrais enjeux

2 : La nécessité 3 : Les nouveautés 4 : Des économies 5 : De l'ouverture 6 : La concurrence réagit 7 : Le bonheur des uns fait le bonheur des autres ? 8 : Conclusion

Introduction

AMD a jeté un pavé dans la mare en annonçant, lundi dernier, son offre de rachat d’ATI. Contrairement à ce qu'il avait espéré, le fondeur de Sunnyvale, n'a pas mis le feu à Wall Street, mais a plutôt laissé les marchés sceptiques, ce qui n'est pas une très bonne nouvelle pour le début de cette « nouvelle et formidable compagnie ». Néanmoins, ce rachat reste un événement bourré d'enjeux pour le consommateur et l'avenir de l'informatique.

Fondé en 1985, Array Technologies Inc. (ATI) devrait se faire racheter par Advanced Micro Device (AMD) ce qui semble, aux premiers abords, difficile à comprendre. ATI se porte bien et n’a pas besoin d’AMD pour vivre. De son côté, AMD est presque deux fois et demie plus gros qu’ATI et on a du mal à voir comment les revenus d’ATI aideront AMD dans sa lutte contre Intel, mais les deux sociétés se sont rapprochés d'un commun accord et nous sommes loins de l'OPA hostile.

ATI et AMD ont tenu une conférence téléphonique lundi dernier pour donner des détails sur la transaction et les enjeux de cette acquisition.

Ce rachat a coûté 5,4 milliards de dollars à AMD, soit l’équivalent de ses prévisions de ventes, dont 2,5 milliards proviennent d'un emprunt auprès de Morgan Stanley Senior Funding, Inc. AMD a procédé à un rachat d'actions pour la somme de 4,2 milliards de dollars et les actionnaires d'ATI recevront une prime de 24 % basée sur le cours de l'action d'ATI à la cloture de vendredi dernier, soit une valeur estimée à 20,47 $ par action.

Néanmoins, au-delà de ces chiffres quels sont les enjeux pour le marché et surtout pour nous consommateurs ? Voici la question que nous avons tenté de répondre au cours de ce dossier.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. La nécessité
  3. Les nouveautés
  4. Des économies
  5. De l'ouverture
  6. La concurrence réagit
  7. Le bonheur des uns fait le bonheur des autres ?
  8. Conclusion