2 To ça va, 3 To bonjour les dégâts !

Le passage en GPT

Pour régler le problème du MBR, GPT a été créé fin des années 90. GPT, pour GUID Partition Table, est un schéma de partition évolué, plus complet que le MBR et surtout plus efficace.

La structure de GPT

GPT prend un peu plus de place que le MBR, mais c'est négligeable. Le premier secteur est un MBR protégé, pour garder une compatibilité (et éviter que le disque dur ne soit pas reconnu). Le second est réservé à GPT et on retrouve ensuite les données de partitions. Contrairement au MBR, qui n'utilise que 32 bits pour la gestion des partitions (et limite donc à 2 Tio), la description des partitions en GPT permet d'atteindre des valeurs élevées. En effet, GPT demande le LBA (l'adresse du secteur) pour le début et la fin de la partition, et cette adresse est codée sur 8 octets (64 bits). Avec des secteurs de 512 octets (la valeur habituelle), une partition peut donc atteindre 8 zettaoctets (8 milliards de Tio). Avec des secteurs de 4 ko, une valeur qui va devenir la référence, on peut même atteindre 64 Zio.

La prise en charge

Le principal problème de GPT, c'est sa prise en charge par les OS. En effet, GPT n'est utilisable qu'avec certains systèmes, et Windows XP dans sa version 32 bits (très courant) ne prend pas en charge GPT. Actuellement, GPT fonctionne sous Mac OS X (depuis 10.4), Linux, FreeBSD et certains Windows. Windows Vista et 7 peuvent lire des disques partitionnés en GPT, que ce soit les versions 32 ou 64 bits. Avec Windows XP, seules les (rares) versions 64 bits prennent en charge GPT, et uniquement dans certains cas, les disques durs externes étant par exemple obligatoirement dotés d'un MBR. Globalement, GPT devient la norme, mais reste compliqué à utiliser dès que du matériel un peu ancien est nécessaire.

Le problème du démarrage

Principal problème de GPT, le démarrage. Le vénérable BIOS n'est en effet pas prévu pour démarrer sur autre chose qu'un MBR et — en dehors de Linux et des hackintosh — il est impossible de démarrer un ordinateur doté d'un BIOS sur un disque dur partitionné en GPT. Pour démarrer en GPT, il faut (généralement) une machine dotée d'un EFI. Attention, seuls les systèmes Windows 64 bits sont capables de démarrer avec de l'EFI, donc un Windows 7 32 bits — par exemple — pourra lire un disque dur en GPT mais pas démarrer dessus, même avec une machine en EFI.

En pratique, les PC sont rarement en EFI. Seul Apple propose une gamme complète de machines où le BIOS a été remplacé. Quelques constructeurs (MSI, Intel) proposent des cartes mères où il est possible de remplacer le BIOS par un EFI mais le support est généralement très mauvais (pas de prise en charge des périphériques USB, bugs, etc.) et nous n'avons donc pas pu tester cette fonction.