Accueil » Dossier » Crucial C400/M4, Intel SSD 320/510, OCZ Vertex 3 : la guerre des SSD

Crucial C400/M4, Intel SSD 320/510, OCZ Vertex 3 : la guerre des SSD

2 : Intel SSD 320, alias Postville G3 3 : Crucial M4/Micron RealSSD C400 4 : Le M4 et l’over-provisioning 5 : Configuration du test 6 : Performances E/S 7 : Streaming (IOmeter) 8 : Streaming (CrystalDiskMark) 9 : Lecture aléatoire de blocs 4 et 512 Ko 10 : Ecriture aléatoire de blocs 4 et 512 Ko 11 : PCMark Vantage 12 : Conclusion

Introduction

L’actualité des SSD est particulièrement chargée ces dernières semaines : non seulement chaque constructeur majeur sort de nouveaux produits, mais en plus OCZ s’est affirmé en rachetant Indilinx.

Image 1 : Crucial C400/M4, Intel SSD 320/510, OCZ Vertex 3 : la guerre des SSD

La première salve a justement été tirée par la société californienne qui est parvenu à créer des produits affichant des performantes aussi bonnes que régulières en SATA 6Gbits/sec, les Vertex 3 et Vertex 3 Pro. De son côté, Intel a récemment commercialisé le SSD 510 qui laisse un sentiment mitigé : ses débits séquentiels sont excellents mais il pêche avec débits aléatoires, ce qui se traduit notamment par un nombre d’IOPS en retrait par rapport à la concurrence.

L’année dernière, on se souvient que Crucial avait frappé un grand coup avec son RealSSD C300 qui était tout simplement le premier SSD 6 Gb/sec. Le M4 se veut donc être un digne successeur même si son nom ne le laisse pas forcément deviner : il s’avère que Crucial et Micron on choisi de se différencier pour mieux s’adresser à leurs marchés respectifs. Ainsi, le Crucial M4 se destine aux particuliers et aux professionnels tandis que le Micron RealSSD C400 sera réservé aux intégrateurs. On ne verra donc plus de nouveaux produits Crucial « RealSSD » dans le commerce puisque cette dénomination est maintenant réservée à Micron.

En parallèle, Intel a annoncé son X25-M troisième génération qu’il faut maintenant appeler SSD 320. Ce dernier se veut grand public et l’on note d’emblée qu’il s’appuie sur un contrôleur Intel, alors le SSD 510 qui est sensé être un produit haut de gamme est épaulé par un contrôleur Marvell.

Sommaire :

  1. Introduction
  2. Intel SSD 320, alias Postville G3
  3. Crucial M4/Micron RealSSD C400
  4. Le M4 et l’over-provisioning
  5. Configuration du test
  6. Performances E/S
  7. Streaming (IOmeter)
  8. Streaming (CrystalDiskMark)
  9. Lecture aléatoire de blocs 4 et 512 Ko
  10. Ecriture aléatoire de blocs 4 et 512 Ko
  11. PCMark Vantage
  12. Conclusion