Accueil » Actualité » Enchères record pour Super Mario 64 et The Legend of Zelda

Enchères record pour Super Mario 64 et The Legend of Zelda

Le retrogaming bat un nouveau record : 1,56 millions de dollars et 870 000 dollars pour des cartouches N64 et NES encore scellées.

Ce ne sont pas seulement les cartes graphiques dernier cri qui caracolent à des tarifs indécents : même les jeux 8 bits accusant près de trente-cinq ans d’existence, dans leur gloire pixélisée et la poussière accumulée au fil des décennies, s’échangent à prix d’or. Quoique de poussière, il n’en est pas question avec cet exemplaire précis. Une cartouche d’origine de The Legend of Zelda, sur NES, encore scellée, a trouvé preneur pour la bagatelle de 870 000 dollars, dans une vente aux enchères spéciale retrogaming organisée par Heritage Auctions.

On pensait ce record absolument démentiel et dépassant l’entendement : il n’aura fallu que quelques dizaines d’heures pour qu’il se voit lui-même détrôné. La même salle de ventes a ainsi adjugé une cartouche scellée du mythique Super Mario 64 à … 1,56 million de dollars.

Image 1 : Enchères record pour Super Mario 64 et The Legend of Zelda

Un record jusqu’alors détenu par Super Mario Bros. pour 660 000 dollars

En quelques heures à peine, ce sont ainsi deux nouveaux records qui se sont consécutivement établis dans ce type de marché. Jusqu’à présent, le Graal était détenu par une copie elle aussi scellée de Super Mario Bros, pour 660 000 dollars, déjà vendue par les mêmes commissaires priseurs le 2 avril 2021. La cartouche de Zelda a écopé d’une note de 9.0 sur l’échelle Wata, un baromètre qui jauge la qualité des exemplaires de retrogaming, établi par la société WataGames. Celle de Super Mario Bros. était jugée encore plus virginale, avec une note de 9.6. Quant à Super Mario 64, la cartouche hisse encore d’un cran la qualité, avec une note de 9.8 A+. De là à justifier un tarif aussi exorbitant ? Les commissaires estiment qu’il existe à ce jour seuls cinq exemplaires tutoyant un tel niveau de perfection.

Image 2 : Enchères record pour Super Mario 64 et The Legend of Zelda

Le montant pharaonique de Zelda, l’enchère la doit à la rareté de l’exemplaire en question. Il s’agit en effet d’une copie NES-R (fin 1987), à savoir les tous premiers exemplaires produits du jeu, vite remplacés par les séries Rev-A (début 1988). Une seule variante la précède de quelques semaines et se voit estampillée “NES TM ». Un seul exemplaire scellé de cette série est encore connu à ce jour et appartient à un collectionneur privé. On ne peut que fantasmer (ou soupirer) en imaginant le montant auquel il serait adjugé.

Image 3 : Enchères record pour Super Mario 64 et The Legend of Zelda

À noter, il n’existe pas de différences de gameplay entre ces variantes. Elles correspondent simplement à différents stades de la production. Selon les principaux argus en matière de retrogaming, une cartouche classique seule de The Legend of Zelda s’échange aux alentours de 50-60 euros. Comptez 160 à 200 euros pour une version complète, avec boîte et manuel, en fonction de son état. Le 12 novembre prochain, Nintendo commercialisera sa seconde réplique de Game & Watch, qui réunira ce même épisode, mais aussi le controversé The Legend of Zelda: The Adventure of Link et l’épisode Game Boy the Legend of Zelda: Link’s Awakening.