Accueil » Actualité » Intel confirme le lancement de ses processeurs Rocket Lake-S au premier trimestre 2021

Intel confirme le lancement de ses processeurs Rocket Lake-S au premier trimestre 2021

Une famille de puces toujours en 14 nm qui aura la difficile mission de rivaliser avec les Ryzen 5000 en 7 nm d’AMD.

On vous parle depuis plusieurs mois des processeurs Rocket Lake-S, les successeurs des Comet Lake-S, qui introduiront notamment la prise en charge du PCIe 4.0 et bénéficieront de cœurs CPU Cypress Cove censés offrir un gain en matière d’IPC d’environ 10 %. Mais concrètement, Intel n’avait jusqu’alors jamais annoncé officiellement cette gamme. C’est désormais chose faite par l’intermédiaire de John Bonini, vice-président et directeur général des branches PC de bureau et jeux chez Intel.

Image 1 : Intel confirme le lancement de ses processeurs Rocket Lake-S au premier trimestre 2021

Dans un article, John Bonini écrit : « Comme vous vous en doutez, nous sommes constamment à l’affût de ce qui va suivre et de la manière dont nous pouvons améliorer nos processeurs de bureau. Cela dit, je suis également heureux de confirmer que la prochaine génération de processeurs Intel Core de 11e génération (nom de code « Rocket Lake ») sera disponible au premier trimestre 2021 et prendra en charge la norme PCIe 4.0. Ce sera une autre gamme de processeurs fantastiques pour les jeux, et nous sommes impatients de dévoiler plus de détails dans un avenir proche. Il y en a encore beaucoup d’autres choses à venir, alors restez à l’écoute ! ».

Les lignes 10 nm de la Fab 42 d’Intel sont désormais opérationnelles

8 cœurs au maximum mais des fréquences élevées

John Bonini confirme donc l’existence de cette onzième génération Rocket Lake-S et mentionne une date de lancement prévue début 2021.

Forcément, à quelques heures de la présentation des Ryzen 5000 d’AMD, on imagine que la temporalité de cette annonce n’est pas anodine. À l’instar des puces Vermeer d’AMD, les processeurs Comet Lake-S d’Intel pourraient mettre l’accent sur les performances dans les jeux vidéo : ils embarqueraient au maximum 8 cœurs contre 10 pour les Comet Lake-S, mais compenseraient cette faiblesse par des fréquences en hausse, lesquelles dépasseraient les 5 GHz sur plusieurs modèles.

Après les Comet Lake-S, viendront les Alder Lake-S : des processeurs qui apporteront sur PC fixes une architecture hybride associant des cœurs CPU haute performance à des cœurs CPU basse consommation.