Accueil » Actualité » Intel n’envisage aucun mécanisme anti-minage de cryptomonnaies pour ses cartes graphiques Arc Alchemist

Intel n’envisage aucun mécanisme anti-minage de cryptomonnaies pour ses cartes graphiques Arc Alchemist

Un choix plutôt compréhensible pour une entrée sur un nouveau marché.

Concernant le minage de cryptomonnaies, Intel semble, pour ses GPU Arc à venir, adopter la même posture qu’AMD, consistant à ne prendre aucune mesure à l’encontre des mineurs. Dans une interview récemment accordée à Gadgets 360, Raja Koduri et Roger Chandler ont évoqué le sujet. Il en ressort qu’Intel ne mettra pas en place un système limitant les capacités de ses produits, comme l’a fait NVIDIA avec sa série RTX 3000 LHR (Lite Hash Rate).

Image 1 : Intel n'envisage aucun mécanisme anti-minage de cryptomonnaies pour ses cartes graphiques Arc Alchemist

Voici les propos de Roger Chandler : « En ce qui concerne les verrouillages de logiciels et les choses de cette nature, nous ne concevons pas, à ce stade, de produits, ni de fonctionnalités qui visent spécifiquement les mineurs. En ce qui concerne des mesures que nous pourrions prendre pour les détourner de nos produits, ce n’est pas une priorité pour nous. »

Raja Koduri prudent quant à la disponibilité des GPU Arc Alchemist

AMD avait explicité sa position sur la question du minage en mars dernier, quelques jours après le lancement des GPU CMP HX (Cryptocurrency Mining Processor) par NVIDIA. Maintenant que nous avons un peu de recul sur les deux attitudes opposées adoptées par les deux sociétés, elles ne semblent pas avoir entraîné de différences notables sur le marché DIY, tant au niveau de la disponibilité que de la hausse des tarifs.

Les prix des cartes graphiques sont repartis à la hausse depuis juillet

Concernant la position d’Intel, elle est somme toute assez logique : difficile pour un nouvel entrant de risquer de se priver voire de se mettre à dos des potentiels clients.

Par ailleurs, au sujet de la disponibilité des GPU Arc Alchemist lorsqu’ils arriveront, Raja Koduri reste assez prudent et se refuse à faire des prédictions. « Nous arriverons en tant que troisième acteur. Je resterais très prudent, d’autant plus dans un contexte où la demande est si élevée et le marché si imprévisible. On peut toujours souhaiter plus d’offre. Je ne vais donc pas dire que j’aurai assez d’offre à proposer sur ce marché à forte demande. Je pense que chacun de mes concurrents dira la même chose en ce moment. »

Rappelons qu’Intel a confié la production des GPU Arc Alchemist à TSMC (6 nm), ce qui pourrait logiquement avoir une incidence sur l’offre d’AMD, dont les GPU RDNA 2 sont gravés en 7 nm par le fondeur taiwanais. Les GPU Ampere de NVIDIA le sont en 8 nm par Samsung.

Les cartes graphiques Intel Arc bénéficieront d’un support logiciel pour l’overclocking dès leur lancement

Source : Gadgets 360