Accueil » Actualité » Les performances d’un processeur hybride Intel Lakefield comparées sous Windows 10 / 11

Les performances d’un processeur hybride Intel Lakefield comparées sous Windows 10 / 11

Des gains compris entre 2 et 8 % dans GeekBench 5, Cinebench R23 et PCMark 10.

Le 24 juin, Microsoft devrait présenter le successeur de Windows 10, logiquement baptisé Windows 11, lors de l’évènement What’s Next for Windows. En fin de semaine dernière, une fuite massive avait donné un bon aperçu de l’interface de cette version du système d’exploitation. Toutefois, les changements apportés par Windows 11 ne se limiteront pas à l’aspect visuel ; certains devraient également concerner l’optimisation, notamment des processeurs à architecture hybride. Nous avons un aperçu des gains obtenus grâce à des comparatifs réalisés par HotHardware.

Image 1 : Les performances d’un processeur hybride Intel Lakefield comparées sous Windows 10 / 11
Image 2 : Les performances d’un processeur hybride Intel Lakefield comparées sous Windows 10 / 11
Image 3 : Les performances d’un processeur hybride Intel Lakefield comparées sous Windows 10 / 11

Les diagrammes ci-dessus comparent les performances dans divers benchmarks d’une puce Intel Lakefield sous Windows 10 et Windows 11. Pour mémoire, Lakefield est une gamme lancée l’année dernière qui ne contient que deux références. Les processeurs Lakefield bénéficient d’une lithographie 10 nm et adoptent une conception type big.LITTLE : ils associent un cœur haute performance Sunny Cove à des cœurs basse consommation Tremont. La référence Lakefield testée ici est le Core i5-L16G7 armé de 5 cœurs / 5 threads (1+4). Les tests de HotHardware rapportent des améliorations de performances de 2 à 8 % dans divers benchmarks synthétiques, notamment GeekBench 5, Cinebench R23 et PCMark 10. Maintenant, il n’est pas exclu que de tels écarts se retrouvent aussi pour des processeurs dotés d’une architecture plus conventionnelle.

Le Core i9-11900KB, associé à une GeForce RTX 3060, se mesure au Core i9-11900

L’ère des processeurs hybrides chez Intel

Dans quelques mois, Intel va plus largement adopter ce type de conception avec sa douzième génération, Adler Lake, y compris sur les PC fixes (Alder Lake-S). L’année, suivante Raptor Lake poursuivrait sur cette voie, avec de possibles processeurs à 24 cœurs. Enfin, du côté d’AMD, on envisagerait cette conception pour les APU Strix Point.

Source : HotHardware