Accueil » Actualité » Nuance Power PDF : Acrobat Pro aurait-il enfin trouvé un challenger ?

Nuance Power PDF : Acrobat Pro aurait-il enfin trouvé un challenger ?

Image 1 : Nuance Power PDF : Acrobat Pro aurait-il enfin trouvé un challenger ?

Pour éditer, convertir et compiler un ou plusieurs fichiers PDF, il y a bien évidemment Acrobat Pro d’Adobe. Mais il faut compter près de 670 € pour acquérir la version complète du logiciel, ce qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Surtout que la plupart du temps, on n’a pas besoin des fonctions les plus avancées de la solution d’Adobe, et que l’on souhaite simplement créer un formulaire ou éditer brièvement un PDF déjà existant. C’est là qu’interviennent des logiciels comme Power PDF de Nuance. Sans être le Saint Graal du PDF, ce logiciel propose tout le nécessaire pour travailler sur un document à moindre coût. Grâce à lui, on peut créer de A à Z un fichier PDF, composer un formulaire, convertir par lot des documents vers des documents Office (et inversement), intégrer des éléments multimédias, faire appel à un correcteur orthographique ou se connecter à un SGD (Secure Global Desktop = accès et partage sécurisé à un serveur, disponible sur Windows, Linux, etc.). Bref, ses fonctions multiples et accessibles à tous devraient aussi satisfaire les plus experts en matière de création de document.

De l’utilité d’un tel logiciel

Anciennement baptisé PDF Converter, Power PDF vous propose de retrouver une grande partie des fonctions disponibles dans Acrobat Pro. On peut composer intégralement un fichier PDF depuis une page blanche ou importer des documents déjà existants. On peut d’ailleurs mélanger des fichiers d’origines très différentes, et uniformiser le tout au sein d’un unique fichier PDF. On a également moyen de « dicter » un document à l’aide de Dragon Notes, et faire en sorte que le logiciel compose instantanément un PDF. Une fois un document importé, le logiciel est capable de traiter un scan ou une photo, et de détecter les portions textuelles du document. Résultat : à l’aide de son moteur d’OCR (issu d’Omnipage), zones de texte et images sont distinctes, et on peut ensuite modifier l’ensemble comme bon nous semble. Il est donc possible de changer le texte et de refaire intégralement la mise en page. Notez cependant qu’il vous faudra parfois retravailler le texte d’un document scanné, le logiciel d’OCR montrant ses limites avec les polices exotiques ou les documents de qualité médiocre. Enfin, on dispose d’une ribambelle d’outils pour composer et vérifier un document : module de dessin, annotation, tampon, correction orthographique, intégration d’éléments multimédias (vidéo, audio, script JavaScript…), protection de documents (afin que personne d’autre que vous ne puisse y toucher), etc. Bref, on peut créer un PDF de manière très professionnel.

Image 2 : Nuance Power PDF : Acrobat Pro aurait-il enfin trouvé un challenger ?

Nouveau design et outils inédits

Face à l’ancienne édition, Power PDF dispose d’un nouvel environnement, qui lorgne clairement du côté des interfaces de Windows 8 et Office 2013 : un ruban, des menus épurés et des boutons très « flat design » sont autant d’éléments que l’on a habitude de voir dans la suite bureautique de Microsoft. C’est un peu déroutant quand on a connu PDF Converter, mais on s’y fait assez vite, finalement. Autre changement : l’application est désormais livrée avec Nuance Cloud Connector. Ce petit module permet de se connecter à un FTP, un espace OneDrive, Box.net ou Google Drive, afin d’y récupérer et d’y enregistrer des documents réalisés à l’aide de Power PDF. Le tout s’effectue directement depuis l’Explorateur de Windows, ce qui permet d’agréger le contenu en un unique endroit et de s’affranchir de plusieurs logiciels clients pour accéder aux fichiers stockés sur le Cloud. Cette nouvelle version propose enfin d’effectuer des recherches dans les commentaires, une fonction inenvisageable dans les précédentes éditions (bien entendu, il reste possible de faire des recherches dans l’ensemble du document, et non dans les commentaires uniquement).

Au final, faut-il l’acheter (ou pas) ?

Image 3 : Nuance Power PDF : Acrobat Pro aurait-il enfin trouvé un challenger ?Il existe deux versions du programme : Power PDF Standard d’un côté et Power PDF Advanced de l’autre. La première est commercialisée à 99 €, tandis que l’autre s’affiche à 169 €. Faut-il vraiment investir dans la version la plus onéreuse ? Pas vraiment, surtout si vous n’êtes pas un professionnel. Certes, les différences entre les deux sont nombreuses (support de SharePoint 2013, conformité aux normes PDF/A-1a, -1b, -2a, -2b et -2u, suppressions définitives de texte et d’images par biffure, etc.). Mais elles sont réservées aux plus experts et aux entreprises qui ont besoin d’outils vraiment spécifiques pour créer et partager des documents professionnels. Pour le commun des mortels, l’édition Standard est amplement suffisante. Si vous avez besoin de créer de temps à autre des fichiers PDF, vous avez peut-être déjà cherché des outils appropriés. Dans le monde du gratuit, il n’en existe pas (ou alors rien de vraiment efficace et qui respecte un tant soit peu la mise en page). Il faut donc se rabattre du côté des logiciels payants. C’est là que peut intervenir Power PDF. En définitive, que l’on soit simple particulier, membre d’une association ou employé d’une petite entreprise, Power PDF se révèle un outil précieux, capable de rivaliser avec Acrobat Pro pour des tâches simples ou plus élaborées, et il est surtout une alternative beaucoup plus abordable.

Verdict : Malgré une interface parfois austère, Power PDF rend la création de PDF accessible à tous, avec ses menus et ses icônes empruntés à Microsoft et son prix plutôt modeste pour ce genre de logiciel. Même s’il n’est pas gratuit, il s’affiche à un prix largement inférieur à celui d’Acrobat Pro, avec lequel il peut rivaliser sur bien des points (mise en page, formulaires, etc.). Seul bémol : bien que son moteur d’OCR fonctionne assez bien, il n’est pas exempt de quelques couacs, notamment lorsqu’il ne reconnaît pas la police employée.