Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Une RTX 2080 Super réussie et silencieuse qui tient la dragée haute aux modèles à refroidissement liquide.

Intro et caractéristiques

MSI ne s’est pas trop embêté sur cette GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, puisqu’elle reprend presque trait pour trait les caractéristiques de la version non « Super ». Et c’est très bien comme ça, puisque le refroidisseur est très efficace (on le retrouve d’ailleurs sur la RTX 2080 Ti) et le PCB bien pensé. Cela dit, vu le peu de latitude qu’offre Nvidia dans la conception de cartes graphiques, on peut aussi se demander comment MSI compte se démarquer sur cette déclination haut de gamme. Réponse dans ce test. 

Image 1 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Caractéristiques

Une copie d’écran de logiciel GPU-Z résume les caractéristiques techniques :

Image 2 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Le tableau suivant permet de comprendre où se situe la carte dans la constellation des modèles RTX (Super ou non) disponibles actuellement : 

Nvidia GeForce RTX 2070 FE Nvidia GeForce RTX 2070 SuperNvidia GeForce RTX 2080 FE Nvidia GeForce RTX 2080 SuperMSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio
ArchitectureTU106-400TU104-410TU104-400TU104-450TU104-450
Coeurs CUDA23042560294430723072
Coeurs Tensor288320368384384
Coeurs RT3640464848
Unités de textures144160184192192
Fréquence GPU base1410 MHz1605 MHz1515 MHz1650 MHz1650 MHz
Fréquence GPU Boost1710 MHz1770 MHz1800 MHz1815 MHz1845 MHz
VRAM8 Go GDDR68 Go GDDR68 Go GDDR68 Go GDDR68 Go GDDR6
Bus mémoire256 bits256 bits256 bits256 bits256 bits
Bande passante mémoire448 Go/s448 Go/s448 Go/s496 Go/s496 Go/s
ROP6464646464
Cache L24 Mo4 Mo4 Mo4 Mo4 Mo
TDP185 W215 W225 W250 W250 W
Transistors (milliards)10,813,613,613,613,6
Taille du GPU445 mm²545 mm²545 mm²545 mm²545 mm²
Support SLIAucunx8 NVLinkx8 NVLinkx8 NVLinkx8 NVLink

Méthode et système de test

Le système de test et la méthodologie employée ont déjà été traités en détail. Vous pouvez tout savoir en consultant notre article sur nos nouvelles méthodes de test des cartes graphiques.

Système
Intel Core i7-8700K @5 GHz
MSI Z370 Gaming Pro Carbon AC
2x 8GB KFA2 HoF DDR4 4000
1x 1 To Toshiba OCZ RD400
2x 960 Go Toshiba OCZ TR150
Be Quiet Dark Power Pro 11, 850W
Windows 10 Pro à jour
Refroidissement
Alphacool Eisblock XPX
5x Be Quiet! Silent Wings 3 PWM (Simulation boîtier fermé)
Thermal Grizzly Kryonaut
Moniteur
Eizo EV3237-BK
Boîtier
Lian Li PC-T70 modifié (ouvert et fermé)
Mesures électriques
Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe
Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d’alimentation
Mesure directe au niveau de l’alimentation
2x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire
4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu)
4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz)
1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoire
Imagerie thermique
Caméra infrarouge Optris PI640
Logiciel PI Connect
Mesures sonores
Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration)
Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones)
Creative X7
Logiciel Smaart v.7
Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH) 
Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm
Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA)
Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique

La carte en détail

Le design est typique des cartes MSI, mais dans une version XXL : elle mesure en effet 32,8 cm de long, 13,5 cm en hauteur, et est épaisse de 5 cm (occupant donc presque trois slots), auxquels il faut rajouter un demi-centimètre pour la plaque arrière. Pas étonnant donc qu’on mesure 1517 grammes sur la balance. Un tel poids pourrait bien à la longue endommager la fente de la carte mère, il faudra envisager une barre de soutien, malheureusement non fournie. 

Les illuminations RVB viennent mettre un peu de fantaisie à cette carte sinon austère avec sa coque en plastique noir et grise. Deux ventilateurs de 9,5 cm et un troisième de 8,5 cm soufflent l’air frais sur un radiateur aux ailettes orientées à la verticale. 

Démontage : analyse du PCB et du dissipateur

Le PCB de cette carte Super reprend en grande partie celui de la GeForce RTX 2080 MSI. On retrouve donc le même étage d’alimentation composé de dix phases GPU et deux phases mémoire. Huit des dix phases GPU tirent leur courant des deux connecteurs d’alimentation externe à huit broches, les deux dernières de la carte mère. Les contrôleurs PWM de la mémoire et du GPU (une puce MP2888A de Monolithic Power Systems, l’une des premières à gérer directement dix phases) sont placés en haut du PCB. Les dix phases GPU sont placées en ligne, les deux phases mémoire sur une seconde rangée. 

Image 11 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Les dix circuits de conversion du courant sont équipés d’un MOSFET PowerTrench®FDMF 3160 de ON Semiconductor, équivalant à celui de Fairchild, qui reste cependant relativement onéreux. 

Image 12 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

La mémoire se compose de huit modules K4Z80325BC-HC16 de GDDR6 SGRAM produits par Samsung, dont le débit est de 16 Gbits/s. Ces modules sont alimentés par deux phases à base du même FDMF 3160 de SPS que pour le GPU et gérées par un contrôleur uP9512P. Les bobines ont une inductance de 470 mH. 

Les entrées d’alimentation sont équipées d’une bobine de 330 mH et d’un point de mesure. C’est à ce niveau que la consommation totale de la carte et mesurée et régulée pour rester dans les limites fixées par le constructeur. 

Système de refroidissement

Deux des trois ventilateurs ont une envergure de 9,5 cm, le troisième est plus petit d’un centimètre mais possède autant de pales, 14 pour être précis.  Le radiateur en deux parties aux lamelles à la verticale dissipe la chaleur provenant du bloc de refroidissement et transmise par six caloducs de 6 mm d’épaisseur et un dernier de 8 mm. Deux de ces caloducs en cuivre et métaux composites, nickelés, sont recourbés pour mieux transmettre la chaleur au-dessus du bloc de refroidissement.

Image 13 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Les modules mémoire sont refroidis via un cadre de maintien et refroidissement, typique des cartes MSI. Cette plaque est solidement vissée à la plaque arrière et à l’équerre PCI pour garantir une rigidité optimale. Son efficacité est éprouvée puisqu’on la retrouve sur la MSI RTX 2080 Ti Gaming X Trio. 

Image 14 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

La chaleur des modules mémoire est transmise à ce cadre via trois pads thermiques, appliqués assez parcimonieusement par MSI. Une surface plus large aurait permis de mieux répartir la pression, même si ce n’est pas dramatique. 

Image 15 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

La plaque arrière participe au refroidissement via l’application de pads thermiques au niveau de la mémoire et du socle GPU, une très bonne chose. MSI n’est pas tombé dans l’excès de zèle en appliquant partout des pads thermiques, comme par exemple au niveau des convertisseurs de tension, qui n’en ont pas besoin. 

Image 16 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Type de refroidissementPar air
Bloc de refroidissementEn aluminium nickelé
RadiateurEn aluminium, orientation verticale, lamelles peu espacées
Caloducs1 de 8 mm d’épaisseur et 5 de 6 mm en cuivre et matériaux composites, nickelés
Refroidissement VRM10 VRM GPU et 2 VRM via bloc de refroidissement dédié
Refroidissement mémoireVia cadre de stabilisation
Ventilateurs2 ventilateurs de 9,5 cm à 14 pales, 1 ventilateur de 8,5 cm à 14 pales ; mode passif 
Plaque arrièreEn aluminium, participe au refroidissement

Benchmarks Full HD / QHD / 4K

Performances Full HD (1980 x 1080 pixels)

Les tests suivants effectués dans les trois définitions les plus représentatives adaptent les réglages de qualité en fonction de la résolution afin de garder une certaine pertinence : à quoi sert de tester au-delà de 200 FPS ou à moins de 60 ? 

Pour la résolution Full-HD sur une telle carte, pas besoin de faire de compromis, tous les réglages sont poussés au maximum. L’avantage de la carte MSI sur la carte de référence est assez négligeable, puisqu’il ne dépasse pas les 2 %. L’avantage d’une carte partenaire est donc à chercher ailleurs…

Performances QHD (2560 x 1440 pixels)

Dans cette résolution, les réglages restent élevés, mais on commence déjà à devoir choisir quels réglages adapter pour une meilleure fréquence de rafraichissement.

Performances 4K (3840x 2160 pixels)

Jouer en 4K est tout à fait possible, mais il faut alors baisser les réglages de qualité en conséquence. Répétons-le, nous cherchons avant tout à obtenir une fréquence de rafraichissement correcte et pas des images de cartes postales. 

Consommation et comportement en charge

La carte consomme 17 W au repos, ce qui est assez élevé. En test de torture, on mesure 266 W et en jeu 265 W. C’est nettement plus que la cible de puissance de 250 W prévue dans le BIOS. MSI n’essayerait pas ici un peu de tricher ? En tout cas, en overclocking, on atteint 290 W en jeu, nettement plus que la limite de puissance inscrite dans le BIOS. Comme la puce utilise presque toutes ses unités de calcul, on peut dire que MSI tire vraiment le maximum de ce que l’architecture de la puce permet.  

Image 38 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Voici les limites de consommation fixées dans le BIOS par MSI, des limites assez flexibles comme on l’a vu plus haut : 

Image 39 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Les tensions sont tout à fait normales, et en overclocking, c’est la limite de consommation qui freine la carte, pas sa tension. En outre, l’influence du refroidissement sur la tension est assez visible : Nvidia se montre très restrictif en la matière. 

Image 40 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

La répartition de la charge entre les entrées d’alimentation est exemplaire, puisque même overclockée, elle ne tire jamais plus de 5,5 A de la carte mère, la limite préconisée.

Image 41 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Mesure des pics de consommation

Lorsque l’on mesure la consommation d’une carte au millième de seconde, on observe des pics bien plus importants qu’annoncés, et ceux-ci peuvent dans certains cas mener à l’arrêt impromptu du boitier d’alimentation. En effet, la consommation moyenne relevée sur plusieurs secondes (la TBP pour “Typical Board Power”), communiquée par le fabricant ou mesurée par la plupart des testeurs, ne permet pas de déduire automatiquement qu’un boitier d’alimentation est capable de soutenir la charge d’une carte graphique actuelle.

Image 42 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Des pics de consommation d’une durée allant de 1 à 10 ms peuvent en effet enclencher le mécanisme d’arrêt d’urgence (OPP, OCP), en particulier sur les alimentations multi-rails, et ce, alors que la consommation moyenne est bien en dessous de la norme. Pour cette MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, nous conseillons donc une alimentation capable de fournir au moins 350 W. Le graphique suivant montre l’évolution de la consommation avec une mesure toutes les 20 ms, un intervalle qui sert aussi aux mesures :

Graphiques détaillés de la consommation et de l’intensité

Comme de coutume, nous incluons les graphiques détaillés de la consommation et de l’intensité électrique obtenus grâce à notre oscillographe. Ils montrent comment la carte réagit sur une période donnée. 

Températures et fréquence de Boost

Le refroidissement est particulièrement efficace, avec 69°C boitier ouvert et 72-73°C boitier fermé. Il faudra par contre faire attention à ventiler correctement, car la hauteur importante de la carte a pour conséquence un espace moindre entre celle-ci et la paroi du boitier, augmentant le risque de ré-aspiration de l’air chaud. La fréquence boitier fermé reste toutefois élevée à 1935 MHz, et en overclockant, on atteint sans problème les 2100 MHz avec les ventilateurs poussés au maximum.

Image 57 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Même comportement en test de torture, le dégagement de chaleur étant similaire. 

Voici le résumé des températures et fréquences obtenues, avec, pour point de comparaison, la GeForce RTX 2080 Super Founders Edition :


Début de test MSI RTX 2080 Super Gaming X TrioFin de test MSI RTX 2080 Super Gaming X TrioFin de test RTX 2080 Super
Banc de test
Température GPU33 °C69 °C74 °C
Fréquence GPU2010 MHz1950 MHz1860 MHz
Température ambiante22 °C22 °C22 °C
Boitier fermé
Température GPU33 °C75 °C75 °C
Fréquence GPU1995 MHz1935 MHz1845 MHz
Température ambiante boitier25 °C45 °C43 °C

Images infrarouges de la répartition des températures sur le PCB

Les images infrarouges suivantes montrent la répartition des températures sur le PCB en jeu et test de torture, sur banc de test et boitier fermé. Les différences sont notables, mais dans l’ensemble, le refroidisseur n’a aucun mal à refroidir les composants. On ne remarque d’ailleurs aucun point chaud, ce qui témoigne de la maitrise du refroidissement qui englobe tous les composants sensibles et utilise toutes les surfaces de dissipation disponibles. 

Image 59 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Boitier fermé, les températures montent de deux à cinq degrés, rien de bien méchant. 

Image 60 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

En test de torture, la température prend seulement un degré par rapport à la mesure en jeu, boitier fermé. 

Image 61 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

En test de torture boitier fermé, les températures grimpent d’environ cinq degrés mais restent à un niveau très raisonnable. 

Image 62 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Ventilation et nuisances sonores

Les ventilateurs ne tournent pas au repos, et leur démarrage ne se fait pas remarquer. Ils tournent à environ 1350 tpm sur banc de test et 1422 tpm boitier fermé. Ces excellentes valeurs sont celles des deux larges ventilateurs, le troisième plus petit tourne encore moins vite.

Image 63 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Même comportement exemplaire en test de torture.

Image 64 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Récapitulons les valeurs obtenues lors de nos mesures et comparons-les à la carte de référence :


RTX 2080 SuperRTX 2080 FE
Vitesse maximale des ventilateurs (banc de test)1377 tpm1907 tpm
Vitesse moyenne des ventilateurs (banc de test)1356 tpm1897 tpm
Vitesse maximale des ventilateurs (boitier fermé)1461 tpm1959 tpm
Vitesse moyenne des ventilateurs (boitier fermé)1422 tpm1942 tpm
Nuisances sonores moyennes (boitier fermé)34.1 dB(A)39,6 dB(A)
Nuisances sonores au reposVentilateurs à l’arrêt31,3 dB(A)
Impressions subjectivesSouffle léger, peu de basses fréquencesSouffle perceptible, peu de basses fréquences
Crissements électriquesTrès légers ; surtout dans les scénarios au FPS élevéLégers ; surtout dans les scénarios au FPS élevé

Spectre sonore

On mesure 34,1 dB avec les ventilateurs tournant à 1422tpm, leur vitesse quand la carte est placée dans un boitier (notre mesure est faite sur banc de test, mais en fixant manuellement la vitesse des ventilateurs pour répliquer ce scénario). Cet excellent résultat est d’autant plus remarquable que la carte émet presque 270 W de chaleur. 

Image 65 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

Le bruit émis se compose du léger ronronnement du moteur et du brasage de l’air par les pales des ventilateurs. Ce brassage a un côté presque métallique. On entend aussi un léger crissement des bobines. Et c’est surtout ce crissement qui modifie la signature sonore, sinon très semblable à la version non Super. 

Conclusion

Image 66 : Test de la MSI GeForce RTX 2080 Super Gaming X Trio, une carte puissante et silencieuse

MSI RTX 2080 Super Gaming X Trio

860€ > LDLC

Cette RTX 2080 Super dans son complet Gaming X Trio de MSI est une réussite, et prouve une fois de plus l’expertise du fabricant. Mais est-elle vraiment compétitive, à 810 € actuellement ? Une RTX 2080 Super de KFA2 s’échange pour presque cent euros de moins, cent euros avec lesquels on pourrait presque acheter une plaque de watercooling. 

Sauf que la MSI est presque aussi silencieuse qu’une solution à refroidissement à eau, et que sa fréquence de Boost n’a pas rougir face à n’importe quelle plaque de watercooling. C’est donc en priorité à ce public que s’adresse cette carte, aux enthousiastes aux oreilles sensibles préférant une solution à air clé en main plutôt qu’un projet bricolage chronophage. 

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !