Accueil » Test » Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

2 : La MSI GTX 1650 Gaming X en détail 3 : Démontage : PCB et dissipateur 4 : Performances en Full HD 5 : Consommation 6 : Fréquences, température et overclocking 7 : Ventilation et bruit 8 : Perfs moyennes, rapports perfs/prix et perfs/conso 9 : Conclusion

Turing attaque l’entrée de gamme

Image 1 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570
Image 2 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Après avoir comblé toutes les gammes supérieures, NVIDIA aborde cette fois l’entrée de gamme avec la GeForce GTX 1650, sur GPU Turing TU117-300. Un lancement qui se fera en deux fois chez nous, car NVIDIA a décidé de ne fournir les pilotes officiels de la carte qu’au moment de son lancement. Voici donc la première partie de notre test, avec des pilotes intermédiaires, qui nous on permis de mesurer le comportement thermique et énergétique de la MSI GTX 1650 Gaming X. Les performances en jeu arriveront dans un second temps, et nous mettrons alors à jour ce test. Notez que les GTX 1650 sont annoncées disponibles à partir de 159 euros.

Nous avons désormais publié les résultats de performances et donc notre conclusion finale sur la GeForce GTX 1650.

Nous avons confectionné notre pilote non officiel à partir d’un pilote Game Ready actuel et d’un pilote d’évaluation. Pas de quoi tester la carte en jeu, mais largement de quoi montrer sa consommation, ses fréquences et ses températures. Notez que le schéma de l’architecture du GPU est aussi reconstitué par nos soins, en fonction de notre compréhension de sa configuration, avec l’aide de certains programmes d’analyse comme GPU-Z.

Image 3 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Le GPU de la GTX 1650 regroupe 14 SM (Streaming Multiprocessors), chacun avec 64 coeurs CUDA, pour un total de 896 coeurs CUDA. Le schéma est celui d’un TU116-300 (GTX 1660) coupé aux bons endroits pour retrouver les caractéristiques du GPU. En résulte la possibilité pour ce GPU de regrouper au maximum 16 SM, avec 1024 coeurs CUDA, et c’est bien le cas pour la GTX 1650 destinée aux ordinateurs portables gaming, qui augmente le nombre de coeurs CUDA pour compenser ses fréquences inférieures. Il est aussi possible qu’une GTX 1650 Ti pour PC de bureau débarque par la suite avec 1024 coeurs CUDA, et des fréquences supérieures… Voici un premier aperçu des performances brutes de la carte, dans le second test, la 1650 semble handicapée par ses 4 Go de VRAM.

Image 6 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Pour sa carte Gaming X, MSI pousse comme à son habitude les limites de consommations pour grappiller des performances. La carte passe de 75 W à 85 W, et pourra même monter à 100 W.

Image 7 : Test : GeForce GTX 1650, le petit Turing galère face à la Radeon RX 570

Caractéristiques

Nous pensons ici avoir décrypté toutes les informations sur la GTX 1650. Notez que la version mobile sera équipée de plus de coeurs CUDA, à une fréquence inférieure (en fonction de son TDP de 35 ou 50 W, décidé par le fabricant du portable).

 Cartes Nvidia GeForce GTX 1060 Nvidia GeForce GTX 1660 6 Go Nvidia GeForce GTX 1650 (référence) MSI GeForce GTX 1650 Gaming X Nvidia GeForce GTX 1650 Mobile
GPU GP106 TU116-300 TU117-300 TU117-300 TU117-300 (?)
Cœurs CUDA 1280 1280 896 896 1024
Cœurs Tensor Aucun Aucun Aucun Aucun Aucun
Cœurs RT Aucun Aucun Aucun Aucun Aucun
Unités de texture 180 80 56 56 56
Fréquence de base 1506 MHz 1530 MHz 1485 MHz 1485 MHz 1020 – 1395 MHz
Fréquence boost 1708 MHz 1785 MHZ 1665 MHz 1860 MHz 1245 – 1560 MHz
Mémoire 6 Go GDDR5 6 Go GDDR5 4 Go GDDR5 4 Go GDDR5 4 Go GDDR5
Bus mémoire 192 bits 192 bits 128 bits 128 bits 128 bits
Fréquence mémoire 4000 MHz 4000 MHz 4000 MHz 4000 MHz 4000 MHz
ROP 48 48 32 32 32
Cache L2 1,5 Mo 1,5 Mo 1 Mo 1 Mo 1 Mo
PCB NC PG165 PG174 Personnalisé NA
TDP 120 W 120 W 75 W 85 W 35 – 50 W
Transistors (milliards) 4,4 6,6 4,7 4,7 4,7
Surface du die 200 mm² 284 mm² NC NC NC
Encodeur NVENCPascalTuringVolta (sans b-frame)
Volta (sans b-frame)
Encodeur NVENC

Système de test

Système
Intel Core i7-7700K
MSI Z270 Gaming Pro Carbon AC
16GB KFA2 DDR4 4000 Hall Of Fame @DDR4 3200
1x 1 To Toshiba OCZ RD400
2x 960 Go Toshiba OCZ TR150
Be Quiet Dark Power Pro 11, 850W
Windows 10 Pro à jour
Refroidissement
Alphacool Eisblock XPX
5x Be Quiet! Silent Wings 3 PWM (Simulation boîtier fermé)
Thermal Grizzly Kryonaut
Moniteur
Eizo EV3237-BK
Boîtier
Lian Li PC-T70 modifié (ouvert et fermé)
Mesures électriques
Point de mesure sans contact sur le slot PCIe, via un riser PCIe
Point de mesure sans contact sur les connecteurs PCIe d’alimentation
Mesure directe au niveau de l’alimentation
2x oscilloscopes Rohde & Schwarz HMO 3054 multicanaux, 500 MHz avec fonction mémoire
4x pinces ampèremétriques Rohde & Schwarz HZO50 (de 1 mA à 30 A, 100 KHz, courant continu)
4x sondes de test Rohde & Schwarz HZ355 (10:1, 500 MHz)
1x multimètre numérique Rohde & Schwarz HMC 8012, avec fonction mémoire
Imagerie thermique
Caméra infrarouge Optris PI640
Logiciel PI Connect
Mesures sonores
Micro NTI Audio M2211 (avec fichier de calibration)
Interface Steinberg UR12 (avec alimentation fantôme pour les microphones)
Creative X7
Logiciel Smaart v.7
Chambre anéchoïque, 3,5 x 1,8 x 2,2 m (LxlxH) 
Mesures axiales, à la perpendiculaire du centre de(s) la source(s) sonore(s), distance de 50 cm
Nuisances sonores exprimées en dBA (lent), analyse en temps réel (RTA)
Spectre de fréquence représenté sous forme de graphique

Sommaire :

  1. Turing attaque l'entrée de gamme
  2. La MSI GTX 1650 Gaming X en détail
  3. Démontage : PCB et dissipateur
  4. Performances en Full HD
  5. Consommation
  6. Fréquences, température et overclocking
  7. Ventilation et bruit
  8. Perfs moyennes, rapports perfs/prix et perfs/conso
  9. Conclusion