Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Seagate Laptop SSHD : 1 To + 32 Go de flash

Image 1 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

A mi-chemin entre les disques durs classiques et les SSD, les SSHD essaient de tirer parti du meilleur de ces deux mondes : capacité de stockage et tarif abordable des premiers, et performances des seconds. En quelques mois, tous les grands constructeurs de disques durs se sont lancés sur ce marché encore balbutiant des « Solid State Hybrid Drive ». Aujourd’hui, c’est au nouveau modèle 2,5 pouces de 1 To avec 32 Go de mémoire flash de Seagate que nous nous intéressons. Car c’est le premier du genre.

Répondant au doux nom de ST1000LX001, le « Laptop SSHD » de 1 To + 32 Go de Seagate est clairement destiné aux ordinateurs portables, et plus particulièrement aux modèles pour joueurs. C’est en tout cas le marché officiellement visé par le constructeur, mais il est évidemment possible de l’utiliser dans un environnement bureautique, voire sur un ordinateur de bureau. Voyons ses caractéristiques :

– Épaisseur standard 9,5 mm
– Poids : 115 grammes
– Interface SATA 6 Gbps
– Capacité : 1 To (deux plateaux de 500 Go, 5400 tours par minute)
– Mémoire flash NAND MLC : 32 Go (sur une seule puce Micron)
– Mémoire tampon : 64 Mo DDR2-800 (5-5-5) fabriqué par Samsung
– Consommation : 2,7W en fonctionnement, 0,9W au repos
– Nuisances sonores : 24dB en fonctionnement, 22dB au repos
– Température ambiante de fonctionnement : 0-60°C
– Garantie : 5 ans

Image 2 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

L’utilisation de deux plateaux (quatre têtes) et l’épaisseur de 9,5 mm expliquent l’existence d’une version 500 Go/8 Go avec seulement un plateau et une épaisseur de 7 mm. Seagate a choisi d’intégrer beaucoup plus de mémoire flash que sur la majorité des autre SSHD du marché grand public, limités à seulement 8 Go. Il a en revanche fait le choix de mémoire flash MLC pour limiter le prix. On notera en outre que Seagate ne propose pas de version SED (Self-Encrypting Drive) de ce modèle, contrairement aux versions 1 To/8Go et 500Go/8Go.

Seagate Laptop SSHD 1 To (32 Go flash NAND)

SSHD : HDD + SSD

Image 3 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flashLe fonctionnement du SSHD de Seagate se veut le plus transparent possible pour l’utilisateur. Un algorithme baptisé « Adaptive Memory » se charge de détecter quelles sont les données les plus souvent utilisées sur le disque dur et place ces mêmes données dans la mémoire flash. Cette phase d’apprentissage peut prendre un certain temps, mais une fois que les données fréquemment utilisées sont en mémoire flash, leur accès est beaucoup plus rapide. Interrogé par nos soins, Seagate nous a indiqué que le firmware du SSHD conserve une liste des adresses LBA les plus fréquemment accédées, et en copie automatiquement le contenu en mémoire flash.

Ce fonctionnement explique d’ailleurs qu’un SSHD n’affiche aucun gain de performances dans les benchmarks classiques, ceux-ci utilisant des données aléatoires. De la même façon, l’écriture de données sur le SSHD n’utilise pas la mémoire flash mais se contente du classique tampon DRAM.

La gestion du cache en mémoire flash est entièrement automatique et totalement transparente : il n’existe pas de moyen simple de savoir si une donnée est en cache dans la mémoire flash ou si elle est uniquement sur les plateaux du SSHD : pour le savoir, il faut mesurer le temps d’accès aux données. Un temps d’accès d’une ou deux dizaines de millisecondes indique que les données sont sur les plateaux, alors qu’un temps d’accès de quelques centièmes de millisecondes prouve que les données sont en mémoire flash. De plus, comme le firmware est seul maitre de la gestion de la mémoire flash, le seul moyen de l’effacer est de remplir le disque dur complet de zéros.

Côté performances, Seagate annonce que pour charger un jeu, son nouveau modèle peut être 200% plus rapide qu’un disque dur classique 2,5 pouces fonctionnant à 5400 tours par minute, et jusqu’à 95% plus rapide qu’un modèle tournant à 7200 tours par minute. Le temps de chargement du système d‘exploitation et des applications classiques serait également grandement réduit. Voyons donc si cela s’avère exact en pratique.

Image 4 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Performances : tests synthétiques

Configuration de test

Image 5 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Core i5-6500

  • core i5-6500

    61.28€

  • 61.28€

    Voir l’offre
  • 89.98€

    Voir l’offre
  • 99.99€

    Voir l’offre
  • 108.08€

    Voir l’offre
  • 110.99€

    Voir l’offre
  • 134.98€

    Voir l’offre
  • 149.98€

    Voir l’offre

Plus d’offres

Image 6 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Asus Z170-Deluxe

  • asus z170-deluxe

    24.37€

  • 24.37€

    Voir l’offre
  • 25.01€

    Voir l’offre
  • 29.07€

    Voir l’offre
  • 54.25€

    Voir l’offre
  • 69.90€

    Voir l’offre

Image 7 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

8 Go DDR4-2133 KLEVV

Image 8 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Crucial MX200 500 Go

  • crucial mx200 500 go

    50€

  • 50€

    Voir l’offre

Image 9 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Cooler Master G450M

Performances synthétiques : AS SSD, CrystalDiskMark

AS SSD et CrystalDiskMark sont deux benchmarks classiques que nous utilisons fréquemment pour mesurer les performances des disques durs et SSD. Voyons comment le Laptop SSHD de 1 To/32Go se comporte.

Image 10 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flashImage 11 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Image 12 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flashImage 13 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flashImage 14 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Comme prévu, les performances n’évoluent pas vraiment après plusieurs tests : l’algorithme Adaptive Memory du SSHD n’est pas capable de placer en flash les données aléatoires générées par les benchmarks. Les performances du Laptop SSHD sont donc au niveau d’un (bon) disque dur au format 2,5 pouces.

Performances synthétiques : HD Tune

Très complet, ce logiciel est capable de tester les débits en lecture et écriture sur toute la surface d’un disque dur (ou toute la capacité d’un SSD) afin de mettre en avant de possibles différences. Il est également capable de déterminer le nombre d’IOPS et le temps d’accès pour des tailles de données différentes, toujours en lecture et en écriture.

Passons aux tests pratiques.

Performances : tests pratiques

Performances pratiques : PCMark 8

Le test Stockage de PCMark 8 regroupe un certain nombre de tests individuels simulant le chargement et l’utilisation de différents logiciels, programmes bureautiques ou jeux. Chaque test individuel est réalisé trois fois, ce qui peut nous permettre de détecter une évolution des performances. Nous avons lancé successivement trois fois le bench, ce qui nous donne un total de neuf passes en tout par test individuel.

Image 21 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Contrairement aux benchs théoriques, PCMark 8 met en avant une évolution des performances : l’algorithme Adaptive Memory semble ici être capable d’optimiser – dans une certaine mesure – l’accès aux données utilisées par le bench Stockage. L’amélioration des performances n’est toutefois pas franche, PCMark 8 générant de nouvelles données aléatoires à chaque lancement (donc toutes les trois passes).

Performances pratiques : WarThunder

Continuons avec un vrai jeu cette fois, WarThunder. Nous avons mesuré deux temps de chargements : le premier entre l’appui sur le bouton de login et l’apparition du tarmac (Etape 1), le second entre l’appui sur le bouton “Start” et l’apparition du terrain d’entrainement (Etape 2).

Image 22 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Les temps de chargement ne semblent pas beaucoup évoluer, même si l’on note un très léger gain, représenté sur le graphiques par les deux courbes de tendance. Mais rien de véritablement extraordinaire, peut-être à cause du faible volume de données dont WarThunder a besoin ?

Performances pratiques : Diablo III

Passons à Diablo III et la mesure du temps de chargement entre l’écran du choix du personnage (bouton « Resume Game ») et l’apparition du monde (The Fallen Star – ACT 1).

Image 23 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

L’amélioration des performances est ici plus sensible, et ce dès le deuxième lancement du jeu puisque l’on passe de plus de 26 secondes à une moyenne de 17 à 19 secondes. ce qui nous amène d’ailleurs à nous poser une question : si l’algorithme est si agressif, cela ne risque-t-il pas de conduire à un remplacement trop rapide des données en cache dans la mémoire flash ?

Performances pratiques : PlanetSide 2

Nous avons enfin mesuré trois temps de chargement sur le jeu PlanetSide 2 : le premier entre le loader et l’apparition de l’écran du choix du personnage (Etape 1), le deuxième entre la validation du personnage et l’apparition de la carte d’Indar (Etape 2) et la troisième entre le choix du lieu d’apparition et l’apparition effective du joueur (Etape 3).

Image 24 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Ici aussi, on note une amélioration notable des performances dès le deuxième lancement, les performances maximales étant atteintes dès le troisième lancement. On passe alors de 90 secondes à 60 secondes seulement. L’agressivité (et l’efficacité) de l’algorithme de Seagate se confirme.

Face à face avec un HDD, un SSD et un autre SSHD

Dans l’absolu, le Laptop SSHD de Seagate offre de bonnes performances et le système de mémoire flash servant de cache pour les données fonctionne plutôt bien. Mais qu’en est-il face à d’autres supports de stockage ? Pour le savoir, nous avons opposé ce modèle à un disque dur classique (un Toshiba L200 de 1 To au format 2,5 pouces, avec 8 Mo de mémoire tampon), un SSD (PNY CS2211 de 240 Go, que vous pouvez également retrouver dans notre comparatif de SSD) et un autre SSHD (un Toshiba H200 de 1 To, avec 64 Mo de mémoire tampon mais un cache SSD de seulement 8 Go de mémoire flash MLC).

Image 25 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

PNY CS2211 240 Go

SSHD Toshiba H200 1 To/8 Go (2,5 pouces)

HDD Toshiba L200 1 To (2,5 pouces)

Image 26 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Globalement, le SSD PNY est le plus rapide, et le disque dur classique le moins véloce. Les deux SSHD se comportent de manière similaire, avec une phase d’apprentissage – et des performances de même ordre que celles du disque dur – puis une phase avec de meilleures performances, similaires à celles d’un SSD. Notons tout de même que le SSHD de Toshiba est légèrement plus rapide que celui de Seagate, une fois les données en cache flash. Terminons enfin par PlanetSide 2.

Image 27 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Une nouvelle fois, le disque dur classique est le plus lent, ce qui est logique. Les deux SSHD de Seagate et Toshiba voient leurs performances s’améliorer après chaque chargement du jeu, pour atteindre des performances similaires au SSD de PNY au bout de trois (pour le modèle Seagate) à quatre lancements (pour le SSHD de Toshiba). On notera donc que l’algorithme du SSHD de Seagate est bel et bien plus agressif que celui de Toshiba, ce qui peut s’expliquer par la plus grande quantité de mémoire flash à disposition avec le SSHD de Seagate.

Conclusion

Avec son nouveau Laptop SSHD de 1 To ST1000LX001, accompagné de 32 Go de mémoire flash MLC, Seagate nous propose un très bon produit. La partie mécanique affiche des performances intéressantes, à la hauteur des modèles concurrents en 5400 tours par minute, et la mémoire flash apporte un réel gain de performances pour les données les plus souvent utilisées, avec des temps de chargement similaires à ceux offerts par un bon SSD équipé de mémoire flash MLC.

Bien entendu, ceci a un coût : le ST1000LX001 est affiché à 120 euros environ quand un disque dur classique de 1 To au format 2,5 pouces, tel que le Toshiba L200, ne coûte qu’une soixantaine d’euros. Le Laptop SSHD de Seagate reste tout de même intéressant face à un SSD classique comme le PNY qui flirte avec les 100 euros… mais qui ne propose pour ce prix que 240 Go d’espace de stockage ! Enfin, les 32 Go de mémoire flash sont un vrai plus par rapport à un SSHD équipé de seulement 8 Go de mémoire flash, puisque quatre fois plus de données pourront bénéficier de ce cache.

Image 28 : Test : Seagate Laptop SSHD, premier modèle mobile avec 32 Go de flash

Seagate Laptop SSHD 1 To + 32 Go

On aime
  • Performances, Facilité d'installation, Format 2,5 pouces standard, Gestion transparente du cache flash

On n’aime pas
  • Prix encore un peu élevé

Verdict :

Revenons à la question principale de ce dossier : oui, le Laptop SSHD de Seagate accélère sensiblement les temps de chargement des jeux par rapport à un disque dur 2,5 pouces classique. Faut-il pour autant craquer ? Il est plus difficile d’être aussi catégorique compte tenu de son prix deux fois plus important qu’un disque dur d’une taille équivalente. Mais une quinzaine d’euros de moins pourraient définitivement faire pencher la balance de son côté.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !