Accueil » Actualité » Tiger Lake-U : le Core i7-1185G7 monterait à 4,7 GHz

Tiger Lake-U : le Core i7-1185G7 monterait à 4,7 GHz

Une belle amélioration par rapport aux 3,9 GHz du Core i7-1065G7.

Dans les prochains mois, Intel devrait lancer ses puces Tiger Lake-U gravées en 10 nm. Celles-ci reposent sur des cœurs Willow Cove à la place des Sunny Cove des processeurs Ice Lake. Un changement synonyme de 30 % de performances supplémentaires à fréquences identiques. Mais apparemment, ces processeurs monteraient également haut en fréquences.

Image 1 : Tiger Lake-U : le Core i7-1185G7 monterait à 4,7 GHz

En effet, le Core i7-1185G7, un modèle qu’on a déjà rencontré sur Time Spy en début de mois, ne se limiterait pas à 4,3 GHz. Selon un certain MebiuW, sa fréquence Turbo Boost atteindrait 4,7 GHz. Pour rappel, certains premiers benchmarks qui avaient circulé au début du mois d’avril s’appuyaient même sur des exemplaires verrouillés à 3 GHz.

Une puce Tiger Lake-U obtient un score graphique prometteur sur Fire Strike

IPC amélioré et fréquences en hausse

C’est une valeur nettement supérieure à la fréquence maximale du Core i7-1065G7 (Ice Lake). Ce dernier plafonne à 3,9 GHz. Bref, entre l’augmentation des fréquences et les cœurs Willow Cove, cette 11e génération s’annonce intéressante.

Image 2 : Tiger Lake-U : le Core i7-1185G7 monterait à 4,7 GHz

Pour rappel, le Core i7-1185G7 est un CPU destiné aux ordinateurs portables. Il embarque 4 coeurs pour 8 threads, avec un GPU interne Xe s’articulant autour de 96 unités d’exécution. Il viendrait ainsi remplacer le Core i7-1065G7 qui occupe certains des PC portables gamer que nous avons récemment sélectionnés, comme le Razer Blade Stealth 13 par exemple.

Prévus pour le début de l’été, les processeurs Tiger Lake apporteraient leur lot de changements architecturaux significatifs. Outre leurs coeurs Willow Cove, leur GPU Xe pourrait constituer un doublement des performances graphiques par rapport au GPU Gen 11 des puces Ice Lake. À travers les premiers benchmarks qui avaient circulé autour de ce GPU intégré, il semble présenter une certaine avance sur l’APU Renoir R7 4800U. Les deux puces partagent un TDP proche, compris entre 15 et 25 W. Globalement, Intel parle d’une « croissance des performances qui s’exprimerait avec un pourcentage à deux chiffres« , d’une génération à l’autre.