Accueil » Actualité » TSMC est aussi un client d’AMD : le fondeur utilise des processeurs EPYC à différents niveaux

TSMC est aussi un client d’AMD : le fondeur utilise des processeurs EPYC à différents niveaux

Essentiellement des processeurs EPYC 7702P à 64 cœurs et EPYC 7F72 à 24 cœurs.

AMD est un gros client de TSMC, mais le fondeur taiwanais en est également un pour AMD. En effet, un article publié par AMD explique que TSMC utilise des processeurs EPYC au sein de ses serveurs, y compris dans ceux qui contrôlent directement les outils de fabrication sur les chaînes de production.

Image 1 : TSMC est aussi un client d'AMD : le fondeur utilise des processeurs EPYC à différents niveaux

Simon Wang, directeur de l’infrastructure chez TSMC, explique : « Nous avons d’abord introduit les processeurs AMD EPYC dans les charges de travail générales et ils sont en cours de déploiement dans la branche recherche et développement. Nous déployons également les serveurs EPYC auprès de équipes de fabrication […]. Pour assurer l’automatisation à l’intérieur de nos usines, chaque machine doit avoir un serveur x86 pour contrôler la vitesse de fonctionnement et la fourniture d’eau, d’électricité et de gaz, ou la consommation d’énergie. Ces machines sont très coûteuses. Elles peuvent coûter des milliards de dollars, mais les serveurs qui les contrôlent sont beaucoup moins chers. Je dois m’assurer que nous avons une haute disponibilité au cas où un rack serait en panne ; nous pouvons alors le remplacer par un autre rack. Avec un bloc de construction standard, je peux générer environ 1 000 machines virtuelles, qui peuvent contrôler 1 000 outils de fabrication ».

Parmi les arguments avancés en faveur des puces EPYC d’AMD, il y a notamment le fait qu’ils gèrent jusqu’à 128 lignes PCIe 4.0. Pour la comparaison, les récents Xeon Scalable Ice Lake-SP d’Intel montent maintenant jusqu’à 64 lignes PCIe 4.0 ; leurs ancêtres, les Cascade Lake, se limitent à 48 lignes PCIe 3.0.

AMD lance ses processeurs EPYC 7003 : de 8 à 64 cœurs

Pas encore d’EPYC Milan

Dans l’article, le fondeur précise qu’il était à la recherche d’une solution serveur optimisée pour mettre en œuvre une HCI (Hyper Converged Infrastructure) dans laquelle les trois composantes – calcul, stockage et mise en réseau – pouvaient s’appuyer sur le même matériel sous-jacent.

Ainsi, actuellement, pour ses centres de données, TSMC utilise la plate-forme DL325 G10 de HPE (Hewlett Packard Enterprise) avec des processeurs AMD EPYC 7702P à 64 cœurs (des puces EPYC Rome avec des fréquences de base de 2,0 GHz et Boost de 3,35 GHz). Pour sa branche R&D, le fondeur a aussi recours à des serveurs basés sur des EPYC 7F72 à 24 cœurs avec une fréquence de 3,20 GHz. Enfin, pour les serveurs contrôlant les outils de fabrication, TSMC reste cachotier.

Source : AMD