Le SATA 3Gbit/s est-il assez rapide pour les SSD actuels ?

Il existe de nombreuses manières d’optimiser un ordinateur, mais à l’heure actuelle, la seule d’obtenir de réels gains de performances consiste généralement à remplacer un ou plusieurs composants matériels. Il n’y a pas si longtemps, l’overclocking était une alternative populaire car il faisait vraiment la différence ; aujourd’hui, on le considère de plus en plus comme un passe-temps réservé aux passionnés, car les composants overclockables (processeur, carte graphique, mémoire vive) sont généralement largement assez rapides pour les applications courantes. En outre, Intel, après l'âge d'Or des Core 2, a décidé de drastiquement limiter les possibilités d'overclocking de ses CPU : seuls les modèles plus onéreux sont intéressants.

Il est souvent bien plus efficace de remplacer une carte graphique vieillissante par un modèle plus récent, d’ajouter de la RAM ou, mieux encore, de remplacer un disque dur par un SSD. Ces derniers ont enfin commencé à atteindre des prix qui ne sont plus totalement rédhibitoires, et cela tombe bien, car passer au SSD est généralement synonyme d’augmentation considérable des performances globales de la machine.

En termes de performances, les SSD actuels font véritablement mordre la poussière aux disques durs. Les fabricants nous promettent des débits séquentiels pouvant atteindre 550 Mo/s et en règle générale, la théorie se vérifie dans la pratique. Évidemment, les temps d'accès aléatoires sont bien plus importants dans la vie de tous les jours, où les opérations consistant à lire et écrire de longues suites de données contigües ne se présentent finalement que de manière assez ponctuelle. Et là encore, les SSD ont l’avantage sur les disques durs, car si leurs débits en lecture/écriture séquentielle sont impressionnants, leurs performances en E/S le sont encore plus : ils exécutent les requêtes entre 15 et 300 fois plus rapidement que leurs ancêtres. Il n’est pas rare de voir un SSD exécuter plusieurs milliers d’opérations par secondes, alors que les disques durs ont tendance à plafonner à 150, ou tout au plus 250.

Bref, l’abandon du disque dur au profit du SSD est souvent une bonne idée. Windows et les applications démarrent plus vite et la réactivité globale du système grimpe en flèche.

Un port SATA 3 Gbit/s suffit-il pour un SSD SATA 6 Gbit/s ?

Certains se demandent toutefois s’il est bien judicieux d’opter pour un SSD lorsque leur carte-mère ne gère pas la norme SATA actuelle, à savoir le 6 Gbit/s, mais uniquement sa déclinaison précédente, le 3 Gbit/s. Un SSD moderne ne risque-t-il pas de se voir ralenti ? Si oui, dans quelle mesure ? La différence se remarquera-t-elle en pratique ? Serait-il utile de remplacer le contrôleur SATA en même temps que le disque dur ? Ou bien les écarts de performances sont-ils imperceptibles ?

Pour répondre à ces questions, nous avons testé un SSD actuel sur un port SATA 6 Gbit/s puis sur un port SATA 3 Gbit/s. Nous avons opté pour le Samsung 840 Pro, un des produits les plus populaires du moment en raison de ses performances et de son prix raisonnable. Les résultats que nous avons obtenus sont toutefois valables pour l’importe quel SSD de la même gamme de performances. Vous remarquerez que nous avons laissé de côté le SATA 1,5 Gbit/s ; les machines équipées de tels ports datent en effet généralement des environs de 2005 et ne peuvent par conséquent plus être considérées comme pertinentes à l’heure actuelle.

Posez une question dans la catégorie Les news : vos réactions du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Petit détail sur la partie 13 (Windows) : Les titres indiquent Win8 et les graphiques Win7. Qu'en est-il ?
    0
  • Je nuance cet article...
    J'ai pu expérimenter que les SSD modernes en SATA 3 n'ont pas tous le même comportement lorsqu'ils sont branchés en SATA 2
    J'ai un Plextor M5P 256Go qui affiche des perfs au top en SATA 3 dans les benchs théoriques on est à 550Mo/s
    Par contre en SATA 2, il plafonne à 100Mo/s moins performant qu'un disque dur...
    Alors que j'ai aussi un samsung 830 256Go et un 840 256Go non pro qui affichent 280 Mo/s en SATA 2.
    0