Se connecter avec
S'enregistrer | Connectez-vous

Guide : Overclocker l'AMD A8-3870K

Guide : Overclocker l'AMD A8-3870K
Par

Le moment est bien choisi pour réévaluer l’AMD A8-3870K, le plus puissant des APU Llano de la firme, dont le coefficient multiplicateur est débloqué ; en effet, celui-ci est aujourd’hui disponible dans le commerce aux environs de 100 €, la mémoire à 2000+ MT/s est meilleur marché que jamais et les dernières révisions des pilotes Catalyst apportent des hausses de performances censées être assez conséquentes. Bref, toutes les conditions semblent réunies pour que ce processeur puisse briller en société, d’autant plus que nous attendons toujours l’arrivée des APU Trinity pour ordinateurs de bureau.

Ce n’est pas la première fois que nous consacrons un article à l’overclocking des Llano, mais cette fois-ci, nous désirons pousser le contrôleur mémoire de l’architecture encore plus loin.Il s’agit en effet d’un composant auquel le sous-système graphique de l’APU fait énormément appel.Nous sommes curieux de voir s’il est possible de faire en sorte qu’un A8-3870K fasse jeu égal avec une carte graphique d’entrée de gamme.S’agit-il d’un objectif trop ambitieux ou l’APU a-t-il ce qu’il faut pour se mesurer à une Radeon HD 6670 DDR3 (carte que nous considérons comme le minimum vital pour les joueurs à l’heure actuelle) ?

Pour être bien sûr de faire les choses correctement, nous avons pris contact avec Sami Mäkinen, overclockeur de renom et détenteur de plusieurs titres dans le domaine (il travaille depuis pour AMD), et lui avons demandé comment tirer le maximum de performances du Llano.

Don Woligroski : Bonjour Sami, ravi de te rencontrer. Allons directement au vif du sujet : pour commencer, pourrais-tu donner à nos lecteurs quelques conseils pour bien choisir leur carte-mère s’ils désirent overclocker un A8-3870K ?

Sami Mäkinen : Bonjour Don, ravi de te rencontrer par voie virtuelle. Les composants essentiels d’une carte-mère sont l'étage d’alimentation et le sous-système mémoire. J’ai obtenu de bons résultats avec l’Asus F1A75-M Pro. Si je me souviens bien, l’étage d’alimentation du northbridge et du GPU a un peu plus de capacité que la plupart des modèles de la concurrence. Avoir une bonne capacité à faire monter le GPU en fréquence, c’est essentiel pour le jeu.

Don Woligroski : J’ai lu ton article sur l’overclocking des APU et il semble que l’overclocking mémoire sur Llano soit l’une de tes priorités.

Sami Mäkinen : Les overclockeurs ont poussé l’overclocking mémoire très loin sur cette plateforme. Si je ne m’abuse, le record du monde en la matière a d’ailleurs été décroché sur Llano. Il s’agit effectivement d’une priorité pour les performances, surtout quand on commence à overclocker le GPU.

Don Woligroski : Par quoi vaut-il mieux commencer pour overclocker le Llano ? La mémoire ? Le GPU ? Les cores du CPU ?

Sami Mäkinen : La mémoire, c’est assez compliqué, et cela prend un peu plus de temps pour trouver les bons paramètres tout en maintenant la stabilité du système. Pour le Llano, je commence donc généralement par le GPU, sans toucher aux autres éléments de l’architecture. La fréquence du GPU dépend directement de la fréquence de référence, donc le menu du BIOS vous propose une série de diviseurs qui correspondent aux fréquences disponibles. J’essaie d’abord de trouver les limites du GPU, dans un premier temps avec la tension par défaut, puis en augmentant peu à peu cette dernière.

Don Woligroski : Quelle est la tension idéale pour overclocker le GPU de l’A8-3870K ?

Sami Mäkinen : Avec du refroidissement par air, l’idéal est probablement de 1,2 ou 1,3 V pour le northbridge, qui régule la tension du GPU. Il me semble que la valeur par défaut est de 1,1 V, donc il est conseillé de commencer à cette valeur et de l’augmenter par paliers de 5 millivolts pour éviter tout problème. À un moment donné, vous allez tomber sur une valeur qui cesse d’accroître la stabilité du système et qui risque même de la diminuer. Vous pouvez éventuellement essayer des tensions plus élevées pour voir si elles donnent des résultats probants, mais au-delà de 1,4 V, vous risquez fortement de mettre en péril la santé à long terme de l’APU, surtout avec le ventirad par défaut.

Don Woligroski : Après le GPU, à quoi passes-tu ?

Sami Mäkinen : Le CPU s’overclocke rapidement et il est toujours bon de connaître les limites de chaque sous-système ; c’est donc par lui que je continue. On a déjà atteint entre 3,5 et 4,0 GHz sur les cores du CPU, alors que la fréquence de référence de l’A8-3870K est de 3 GHz ; il devrait donc être assez facile de voir jusqu’où vous pouvez aller. Une fois que c’est fait, il faut remettre les cores à la fréquence par défaut (voire plus bas) avant de passer au réglage de la mémoire.

On entre alors dans un domaine totalement différent, qui varie en fonction des barrettes de mémoire utilisées, de leur capacité (2 ou 4 Go) et du nombre de faces qu’elles ont (une ou deux).

En plus des barrettes, il faut également faire attention à la fréquence de référence : pour dépasser 1866 MT/s, il faut l’augmenter. Avant de le faire, il faut toutefois savoir deux ou trois choses. Tout d’abord, les fréquences des APU Llano sont toutes plus ou moins liées. Si vous augmentez la fréquence de référence, vous overclockez donc à peu près tout. Malheureusement, cela inclut également le bus PCI Express, le SATA et l’USB, ce qui complique les affaires. D’après notre expérience, si votre disque dur fonctionne en mode AHCI ou RAID, on atteint la limite assez rapidement, à savoir entre 105 et 110 MHz. En mode IDE, par contre, on peut généralement monter jusqu’à 133 MHz sans problème. C’est cette petite astuce qui nous permet de faire grimper la fréquence de référence, et par conséquent celle de la mémoire. Évidemment, pour atteindre la fréquence maximale, il faut toujours des barrettes haut de gamme, capables de dépasser les 2 GT/s.

Il faut également tenir compte des sorties vidéo lorsqu’on modifie la fréquence de référence : les sorties VGA sont en effet liées à celle-ci et on risque de les perdre si on l’augmente trop. Il est donc recommandé de passer par les sorties DVI ou HDMI (ce qui n’est généralement plus un problème de nos jours).

Bref, pour atteindre la fréquence la plus élevée possible, il faut un disque dur fonctionnant en mode IDE et utiliser la sortie DVI ou HDMI. Il devrait alors être facile d’atteindre les 133 MHz ; il suffit ensuite d’augmenter la fréquence par palier et de voir jusqu’où votre configuration peut monter.

Don Woligroski : Tu dis que l’overclocking de la mémoire est plus compliqué. Que recommandes-tu pour obtenir les meilleures performances dans ce domaine ?

Sami Mäkinen : En termes de performances, le mieux est d’utiliser des barrettes double-face. Les barrettes simple face posent un peu moins de problème au contrôleur, mais leurs performances sont moins élevées car l’entrelacement est moins efficace. Personnellement, j’utiliserais deux barrettes double face de 2 Go (4 Go au total, donc). C’est probablement la configuration qui posera le moins de problèmes au contrôleur et cela devrait suffire pour la plupart des applications actuelles.

Pour régler la mémoire, le mieux est de laisser la plupart des paramètres sur « Auto » dans le BIOS puis de régler certains paramètres en fonction des spécifications techniques des barrettes choisies. Il est possible que vous parveniez à modifier certains timings de manière à obtenir quelque chose comme 50 MHz supplémentaire, mais en règle générale, la plupart des paramètres mémoire fonctionnent bien sur « Auto ». Concernant les tensions, la plupart des barrettes à 1,5 V actuelles supportent assez bien une montée jusqu’à 1,6 ou 1,65 V.

Lorsque vous savez jusqu’où peuvent monter le GPU, le CPU, la fréquence de référence et la mémoire, il reste encore à trouver la combinaison idéale. Si votre objectif est d’améliorer les performances en 3D, il vaut mieux se concentrer sur les fréquences du GPU et de la mémoire, en laissant le CPU à sa fréquence de base, voire plus bas, si possible en diminuant sa tension. Le but est d’équilibrer les pressions appliquées sur la carte-mère : en réduisant légèrement la consommation du CPU, vous devriez parvenir à pousser le GPU un peu plus loin.

Nous remercions Sami pour ses conseils sur l’overclocking du Llano. Voyons maintenant ce que nous pouvons en faire.

Interroger un expert

Votre question aux experts de la catégorie Les news : vos réactions du forum

Exemple : Android, ordinateur portable, usb, disque dur

Afficher 1 commentaire.
Cette page n'accepte plus de commentaires
  • loupiott , 11 mars 2013 11:47
    Très intéressant ! Merci pour cette article :)