Accueil » Actualité » A 26 ans, le VGA est en train de mourir

A 26 ans, le VGA est en train de mourir

Image 1 : A 26 ans, le VGA est en train de mourirUn connecteur VGA

Apparu en 1987 avec les ordinateurs de la gamme PS/2 d’IBM, le VGA est en train de mourir. En effet, les concepteurs de GPU commencent à supprimer le support de cette norme dans les dernières générations de GPU.

Chez Intel, certains processeurs Haswell ne supportent plus la technologie : les modèles qui intègrent un chipset Lynx Point-LP (les Core ix de la gamme U et Y) dans le packaging ne prennent pas en charge le VGA et se contentent du DVI, du HDMI et du DisplayPort. Le reste de la gamme est toujours compatible avec la norme, mais l’implémentation passe par le chipset Linx Point (gamme 80) alors que les sorties numériques sont prises en charge directement par le processeur. Plus conrètement, les constructeurs d’Ultrabooks n’ont pas la possibilité d’intégrer un port VGA sur leurs appareils en architecture Haswell.

Même chose chez AMD : les cartes basées sur le nouveau GPU Hawaii (Radeon R9 290 et R9 290X) ne prennent plus en charge le VGA et se contentent des normes DVI, HDMI et DisplayPort. Le reste de la gamme — composé de GPU d’ancienne génération — supporte par contre toujours le VGA.

Chez NVIDIA, tous les modèles de la famille Kepler supportent encore le VGA, même si c’est évidemment souvent )à travers une prise DVI-I.

Ce que ça implique

L’absence de support du VGA implique évidemment qu’il est impossible de brancher un écran VGA, ce qui est assez évident, mais empêche aussi d’utiliser un adaptateur DVI vers VGA, ce qui n’est pas évident pour tout le monde. La raison est simple : les adaptateurs DVI vers VGA sont passifs et récupèrent en fait un signal VGA directement dans la prise DVI (les connecteurs supplémentaires présents dans les prises DVI-I transmettent le signal) et la carte graphique doit donc être compatible VGA pour que ça fonctionne.

Si les écrans ne proposant qu’une entrée VGA restent assez rares en 2013 — même si certains modèles d’entrée de gamme font l’impasse sur le DVI pour des raisons liées à des taxes —, les projecteurs sont encore souvent en VGA dans les entreprises, par exemple. Heureusement, il existe quelques solutions, même si la compatibilité n’est pas toujours parfaite : on trouve assez facilement des adaptateurs DisplayPort vers VGA et des adaptateurs HDMI vers VGA. Dans les deux cas, il s’agit d’adaptateurs dits actifs qui intègrent une puce qui va convertir le signal numérique en un signal analogique. Et ces derniers, dans le pire des cas, peuvent être utilisés sur une prise DVI, en utilisant un adaptateur DVI vers HDMI passif…

On peut par ailleurs supposer que les prochaines générations de GPU d’Intel, AMD et NVIDIA feront totalement l’impasse sur la sortie analogique, même si aucun constructeur n’a encore communiqué sur ce point.

Maintenant, la question : utilisez-vous des appareils en VGA sur un ordinateur moderne ?