Accueil » Actualité » AMD a amélioré par 31,7 l’efficacité énergétique de ses processeurs mobiles en 6 ans

AMD a amélioré par 31,7 l’efficacité énergétique de ses processeurs mobiles en 6 ans

Un temps de calcul moyen pour une tâche donnée réduit de 80 %, avec 84 % d’énergie consommée en moins.

En 2014, AMD prenait un engagement baptisé 25×20. L’objectif : améliorer l’efficacité énergétique de ses processeurs mobiles par un facteur de 25x d’ici à 2020. Promesse tenue ? Largement selon l’entreprise. En effet, elle annonce que « face à la référence étalon de 2014, le nouveau processeur mobile AMD Ryzen 7 4800H améliore l’efficacité énergétique d’un facteur de 31,7×1 ».

Image 1 : AMD a amélioré par 31,7 l’efficacité énergétique de ses processeurs mobiles en 6 ans

Afin d’illustrer les progrès réalisés au cours de ses six années, la société précise avoir réduit « le temps de calcul moyen pour une tâche donnée […] de 80 % avec une diminution de 84 % de l’énergie consommée ». Ainsi « une entreprise mettant à jour une flotte de 50 000 ordinateurs portables AMD de 2014 vers des modèles 2020 disposerait non seulement de 5 fois plus de puissance de calcul mais verrait aussi sa consommation électrique associée se réduire de 84 %. Sur trois ans, cela représente une économie de 1,4 million de kilowatts-heure pour l’électricité et 971 000 kg d’émissions carbone en moins, soit l’équivalent de 16 000 arbres plantés en 10 ans ».

Un Ryzen 3950X monolithique coûterait environ 1700 dollars

Quelle sera la situation en 2026 ?

Pour établir ces comparaisons, AMD remonte à l’époque du FX-7600P. Lancée en 2014, cette puce gravée en 28 nm s’arme de 4 cœurs. Le Ryzen 7 4800H, un SoC Renoir sous architecture Zen2, embarque deux fois plus de cœurs et bénéficie d’une gravure en 7 nm FinFET. Outre l’amélioration de la finesse de gravure, AMD met en avant le développement de son Infinity Fabric ou encore ses innovations en matière de gestion de l’énergie en temps réel.

Forcément, on se pose maintenant une question. Avec la fin de la Loi de Moore qui se profile à l’horizon, peut-on s’attendre à des progrès aussi rapides dans les prochaines années ?