Accueil » Actualité » AMD doterait ses processeurs Zen4 ‘Raphael’ d’iGPU RDNA2

AMD doterait ses processeurs Zen4 ‘Raphael’ d’iGPU RDNA2

Comme Intel, AMD pourrait généraliser la présence d’un processeur graphique intégré pour sa prochaine génération de Ryzen.

Les documents volés à Gigabyte continuent de nous fournir de précieuses informations sur les prochains processeurs d’AMD. Après des données concernant les Ryzen Threadripper 5000, les processeurs EPYC Genoa ou encore l’impasse sur le PCIe 5.0 pour la première génération du socket AM5, les divulgations du jour concernent les processeurs Ryzen « Raphael » sous architecture Zen 4. Le tableau ci-dessous, publié par Chips and Cheese, suggère que les puces s’armeraient d’iGPU.

Image 1 : AMD doterait ses processeurs Zen4 'Raphael' d'iGPU RDNA2

En effet, il indique qu’AMD prépare trois types de processeurs basés sur la micro-architecture Zen 4 ; et les trois possèdent un processeur graphique intégré.

Les APU ont moins de cœurs CPU

Jusqu’à présent, avec ses gammes Ryzen desktop, AMD délimite clairement deux séries : les CPU Ryzen, par définition sans iGPU, dont la dernière génération, celle des Ryzen 5000, a été lancée en octobre dernier ; les APU Ryzen avec iGPU, estampillés Ryzen G-series pour « Graphic », dont la plus récente itération est arrivée plus tardivement, en avril.

Dans tous les cas, les membres de cette famille Ryzen 5000 bénéficient d’une architecture CPU Zen 3 ; en revanche, en raison de la présence de cœurs graphiques, les APU Ryzen 5000 ne dépassent pas les 8 cœurs / 16 threads et 16 Mo de cache L3, tandis que les Ryzen 5000 embarquent jusqu’à 16 cœurs / 32 threads et 64 Mo de cache L3.

L’hypothèse de l’intégration d’un iGPU explique peut-être pourquoi les Ryzen 6000/7000 Zen 4 n’auraient finalement que 16 cœurs CPU au maximum : l’architecture Zen 4 se matérialiserait bien par plus de cœurs pour les processeurs EPYC Genoa. Concernant la taille du cache L3 amoindrie pour les APU, la technologie 3D V-Cache pourrait servir à atténuer cette disparité entre CPU et APU.

On ne vous apprend rien, l’avantage d’un APU est qu’il n’impose pas la présence d’une carte graphique dédiée, comme c’est le cas d’un CPU Ryzen. En revanche, pour les joueurs qui possèdent un GPU dédié, à nombre de cœurs CPU identique, un processeur Ryzen reste légèrement plus performant qu’un APU pour jouer – voir le test de l’APU Ryzen 7 5700G.

Enfin, concernant, l’architecture graphique des cœurs GPU pour les puces Raphael, la plupart des sources s’accordent sur Navi 2 (RNDA 2). Précisons que les cœurs GPU des APU Ryzen 5000 s’appuient toujours sur l’architecture Vega.

Source : Chips and Cheese via Tom’s Hardware US