Overclocker un processeur AMD bloqué

L'aptitude des Phenom II à l’overclocking n’a plus rien de secret : par le biais de divers articles, nous avons bien vu le potentiel des ces processeurs AMD (notamment sous azote liquide).

Qu’il s’agisse des plateformes AM2+ ou AM3, avec un simple ventirad ou bien des solutions de refroidissement extrêmes, nous avons souvent utilisé des Phenom II Black Edition pour une bonne raison : ces processeurs débloqués se destinent particulièrement à tous ceux qui veulent exploiter au maximum le potentiel qui sommeille dans leur CPU.

Cette fois ci, nous allons voir un processeur « classique » dont le coefficient multiplicateur est bloqué : un Phenom II X3 710. A 100 euros, ce tri-core cadencé à 2,6 GHz affiche certes des performances honorables à fréquence d’origine et ne manque pas de potentiel, mais on sait aussi combien les processeurs bloqués sont moins souples en matière d’overclocking.

Qu’entend-t-on exactement par processeur bloqué ? D’une façon générale, on parle alors du coefficient multiplicateur bloqué, mais dans le cas de ce processeur AMD, la limitation concerne aussi le CPU VID (tension processeur d’origine). Dans les deux cas, on peut ajuster le réglage à la baisse, mais la montée est quant à elle bloquée.

Si l’on prend l’équation fréquence du core = coefficient multiplicateur x bus HyperTransport, on voit tout de suite que la hausse de fréquence du core ne peut se faire qu’en augmentant le bus si le coefficient multiplicateur est bloqué. Cette hausse impactera aussi le HT (lien HyperTransport), le northbridge et la mémoire dont les fréquences sont liées à celle du bus HT.

Au niveau du refroidissement, nous avons préféré un Xigmatek HDT-S1283 au dissipateur box. Vu le but affiché, il nous fallait aussi une carte mère capable d’encaisser une fréquence bus HT importante : la MSI 790FX-GD70 s’est avérée être un bon choix pour tirer le potentiel de ce processeur.

Dans le souci d’apporter un éclairage complet, nous verrons plusieurs approches pour l’overclocking de ce processeur bloqué : par le BIOS, avec l’utilitaire AMD OverDrive et enfin à l’aide de l’OC Dial propre à la 790FX-GD70, lequel mérite vraiment le détour. Nous enchainerons avec les gains réalisés grâce à l’overclocking CPU, northbridge (NB) et mémoire.