Accueil » Actualité » Comparatif de VPN : nos vrais tests de sécurité et de débits

Comparatif de VPN : nos vrais tests de sécurité et de débits

Et quelques réponses juridiques…

Image 1 : Comparatif de VPN : nos vrais tests de sécurité et de débits

Notre comparatif de VPN tente de vous conseiller le meilleur service du genre à l’aide de tests techniques de sécurité et de débits, sans programme d’affiliation préalable à notre sélection. Mais il a levé chez nos lecteurs quelques questions d’ordre juridique plus délicates, que nous allons tenter de clarifier.

Quid des données des utilisateurs ?

Certains VPN s’accordent le droit de récupérer et d’exploiter les données de connexion de leurs utilisateurs. Mais notre testeur l’affirme : aucun VPN de notre sélection finale ne fait son business sur le vol de données. Presque tous utilisent le même protocole de chiffrement OpenVPN AES 2048 bits. Nous avons d’ailleurs introduit trois notions de sécurité :

  • Les origines légales : en fonction du pays. Aux USA ou en France, par exemple, si le FBI ou un juge demande les données de certains utilisateurs, il est probable qu’il les obtienne.
  • Le paiement en Bitcoin : qui permet de rester vraiment anonyme.
  • L’anonymat : il dépend de la juridiction du VPN, de son activisme pour les libertés individuelles, de la possibilité de s’inscrire avec une identité fictive, et des logs avec timestamps, sachant qu’il est légalement délicat de rentrer dans les détails de ces sujets…

En ce sens, pour les gens malintentionnés qui voudraient utiliser un VPN pour des activités illégales, nous ne pouvons pas garantir l’anonymat des VPN de notre sélection, et il serait illégal pour nous d’expliquer comment contourner les lois du pays.

Quid des FAI ?

Les FAI peuvent espionner l’utilisateur malgré l’utilisation de VPN, si ce dernier souffre de fuites (essentiellement DNS Leak et IPV6 Leak), c’est notamment pourquoi notre comparatif vérifie si les VPN passent ou non les tests de fuite en question.

Enfin, il n’existe aucun moyen de savoir si un service VPN ne pratique vraiment aucun log d’activité ou de connexion, seule une injonction des autorités peut nous renseigner sur le sujet. Du coup, certains VPN affichent une page indiquant s’ils ont été obligés de fournir des informations à la justice, comme ActiVPN. L’utilisation d’un VPN revient donc finalement toujours à une question ultime : la confiance, qu’il nous est difficile de « tester » !