Accueil » Dossier » 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l’histoire !

28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l’histoire !

Envie d’une petite brise fraîche, par ces temps caniculaires ? Si le watercooling AIO a le vent en poupe, les ventirads classiques n’ont pas encore dit leur dernier mot ! Pour refroidir son CPU le plus efficacement possible, les fabricants sont passées par toutes les idées possibles, donnant des designs de ventirad mémorables.

Si les solutions de refroidissement par watercooling all-in-one se démocratisent de plus en plus, avec de premiers modèles à moins de 60 euros comme l’Antec K120 ou l’Enermax Liqmax III 120, les ventirads classiques continuent de s’imposer pour monter simplement un PC. Mais si vous ne souhaitez pas vous contenter des Wraith Spire ou autres ventirads accompagnant un kit CPU standard, et surtout si vous convoitez les performances extrêmes des configurations les plus musclées, envisagez l’achat d’un modèle plus ambitieux ! Voici les modèles les plus extrêmes à être entrés dans le boîtier d’un PC.

Asus Royal Knight

Image 1 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Pour ce dissipateur CPU assez singulier, ASUS s’était plus ou moins inspiré sur le plan esthétique des Muscle cars américaines, et en particulier celles dont le moteur surdimensionné jaillit du capot. À sa manière, l’Asus Royal Knight attire tout de suite le regard, en partie grâce au capot orné d’ailes couronnées qui encadrent son ventilateur de 120 mm lumineux. Les ailettes de refroidissement, également courbées, sont reliées au dissipateur thermique proprement dit par l’intermédiaire de six caloducs.

Le ventilateur étant installé parallèlement à la carte mère, il propulse l’air frais à travers les ailettes qui le redirigent ainsi vers les composants de la carte mère. Ce refroidisseur tout en cuivre est compatible avec les processeurs Intel pour socket LGA 775 et les processeurs AMD pour socket AM2/754/939/940. Le ventilateur est quant à lui alimenté en 12 volts et brasse l’air à un maximum de 1 290 tr/min. Selon le fabricant, il reste relativement silencieux avec seulement 22 dB (A).

Scythe Mugen-2

Image 2 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Lorsqu’il est monté sur une carte mère, le Scythe Mugen-2 (SCMG-2000) ressemble un peu à un gratte-ciel. Ce dissipateur est muni d’ailettes de refroidissement empilées horizontalement de manière assez dense. Le ventilateur peut être fixé sur un des côtés, au choix, et il est même possible d’en installer jusqu’à quatre (des clips supplémentaires sont alors nécessaires).

Dans tous les cas, le dissipateur thermique repose sur une base en cuivre nickelée qui transmet la chaleur aux étages supérieurs par le biais de cinq caloducs. Il peut être installé sur des sockets Intel LGA 1366, 775 et 478 ainsi que sur ceux destinés aux processeurs AMD : AM2, AM2+, 940, 939 et 754. Il reste relativement silencieux avec un seul ventilateur (26,5 dB).

Outre la possibilité d’installer plusieurs ventilateurs, le Mugen-2 se distingue également par une technologie dite M.A.P.S. (Multiple Airflow Pass-Through Structure) ou « structure à passages d’air multiples ». Selon Scythe, il s’agissait d’une structure lamellaire totalement nouvelle grâce à laquelle le flux d’air généré par les ventilateurs Scythe Slip Stream PWM était exploité de manière optimale. Le fait de savoir si l’extension à quatre ventilateurs est superflue ou si cela peut être vraiment plus efficace est une autre question. Le Mugen-2 attire le regard avec, ou sans ventilateurs.

Thermaltake SpinQ

Image 3 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Le Thermaltake SpinQ se compose d’un dissipateur thermique cylindrique doté de 50 ailettes en aluminium qui entourent un ventilateur de 80 mm – équipé d’une LED intérieure – tournant à 1600 tr/min. L’ensemble est assez impressionnant et fait un peu penser à une turbine. La surface de contact avec le processeur est en cuivre et permet de dissiper la chaleur via six caloducs qui sont dirigés vers les 50 ailettes de refroidissement dont le design ondulé a été breveté.

L’utilisateur peut modifier la vitesse du ventilateur à l’aide d’un petit potentiomètre afin d’adapter le degré de refroidissement à différents types de scénarios d’utilisation : jeu, bureautique, pleine charge, etc. Le SpinQ peut équiper les cartes mères pour processeurs AMD à socket AM2, AM2+, 939 et 754, ou Intel LGA 775.

Cooler Master Mars

Image 4 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Certains y voient un insecte aux yeux globuleux surdimensionnés, d’autres un Objet Volant Non Identifié qui aurait choit le processeur comme piste d’atterrissage. Dans un cas comme dans l’autre, Cooler Master Mars (RR-CCX-W9U1-GP) permet d’apporter une certaine originalité à l’intérieur des intérieurs de boîtiers PC parfois très monotones, surtout avec ses lumières bleues clignotantes à l’intérieur de ses deux « yeux ».

Il est compatible avec les cartes mères pour les processeurs AMD ayant une interface AM2, 754, 939, 940 et F, et celles pour processeurs Intel avec socket LGA 775. Le ventilateur en aluminium de 90 mm est situé au milieu du dissipateur thermique qui l’entoure comme une cage de protection. Sa base est en cuivre, et il dissipe la chaleur via trois caloducs vers un bloc situé sur le dessus, qui la transmet à son tour à la structure sphérique. La commande de ventilateur intégrée permet à l’utilisateur de sélectionner le mode de refroidissement approprié en augmentant, par exemple, la puissance du flux d’air pendant les sessions de jeux, ou au contraire de la réduire la nuit lorsque le PC est en veille. 

Prolimatech Megahalems

Image 5 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Nous avons ici un autre dissipateur CPU qui a très clairement un look de gratte-ciel lorsque on le regarde sur les côtés. Vu d’en haut et sans ventilateur, il fait plutôt penser à un nœud papillon. Ses caloducs sont placés verticalement et disposés les uns derrière les autres afin d’éviter l’accumulation de chaleur et les turbulences. Un des avantages de la faible résistance à l’air des ailettes de refroidissement est de permettre un bon compromis entre volume et puissance de refroidissement. La couche supérieure est quant à elle en acier inoxydable résistant aux rayures afin que le refroidisseur ait toujours l’air neuf.

Grâce à sa base universelle, le Prolimatech Megahalems est compatible avec les prises LGA 1156, 1366 et 775 d’Intel. Le radiateur mesure 130 mm (L) x 74 mm (l) x 158,7 mm (H) et pèse 790 g. Le fabricant recommande l’utilisation d’un ventilateur (vendu séparément) qui doit tourner à au moins 1 600 tr/min pour une « performance optimale ».

Asus Silent Knight II

Image 6 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Bien que conçu pour refroidir des processeurs haute performance, l’Asus Silent Knight II ne pèse que 610 grammes et est assez impressionnant avec son design cylindrique et ses couleurs éclatantes. Avec ses six caloducs, on pourrait, vu de loin, le confondre avec une lampe de bureau. Juché sur la partie supérieure se trouve un ventilateur de 92 mm à palier lisse qui tourne à 2300 tours/minute, entouré de 128 ailettes de refroidissement en cuivre poli.

L’éclairage intérieur est assuré par une LED bleue dont la lumière projetée sur le rouge du refroidisseur en cuivre produit un joli mélange de couleurs. La vitesse du ventilateur peut être réglée via le BIOS en fonction des besoins. Le Silent Knight II est compatible avec le socket Intel LGA 775 et avec les AMD 754, 939, 940, AM2 et AM2+. Le dissipateur thermique est positionné à une distance suffisante au-dessus de la carte mère afin de ne pas être gêné par les composants de la carte. Le ventilateur seul mesure 92 x 92 x 52 x 52 mm alors que le refroidisseur complet mesure 115 mm (L) x 140 mm (l) x 100 mm (H). Selon le fabricant, il est très silencieux et ne dépasserait pas les 25 dB (A).

Scythe Kama Cross

Image 7 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Cet autre modèle permet également de laisser libre cours à son imagination. On peut y voir un fauteuil, un accordéon, un moteur en V …  Mais ce qui est sûr, c’est le Scythe Kama Cross ne ressemble vraiment pas à un dissipateur lambda.

Vu de côté, on distingue très clairement une forme en X avec trois caloducs de chaque côté qui forment les « jambes » de cette lettre. Le principal avantage de cette disposition étant que le flux d’air produit par le ventilateur permet de refroidir à la fois le processeur et certains des autres composants de la carte mère.

Et pour ceux qui souhaitent une plus grande capacité de refroidissement, il est toujours possible de remplacer le ventilateur de 100 mm fourni, par un modèle de 120 mm. Outre les dernières plates-formes Intel, le Kama Cross est compatible avec de nombreux sockets CPU : Intel LGA 775 et 478, AMD 754, 939 et 940 ainsi qu’AM2/AM2+ et AM3. L’alignement du dissipateur sur la carte mère dépendra quant à lui du choix de l’utilisateur. L’ensemble pèse 530 grammes et mesure 140 mm (L) x 120 mm (P) x 132 mm (H).

Zaward Vivo (PCJ004)

Image 8 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Bien que le Zaward Vivo ne soit pas aussi spectaculaire que l’ASUS Silent Knight II ou le Cooler Masters Mars, il reste beaucoup plus original qu’un dissipateur CPU standard. Avec son radiateur et sa bouche d’évacuation de l’air, son design rappelle, d’une certaine manière, un système de climatisation blanc très compact.

Il est par ailleurs équipé de trois caloducs en U qui maintiennent un contact direct avec le processeur, ainsi que de deux ventilateurs de 92 mm qui tournent à 2 000 tours par minute. L’un aspire l’air, tandis que l’autre l’expulse à l’opposé. L’ensemble, qui s’est malheureusement révélé instable lors d’un de nos essais de dissipateurs, pèse au total 520 grammes et mesure 120 mm (L) x 98 mm (l) x 151 mm (H). Le niveau sonore est quant à lui de 24,7 dB (A). Il peut être installé sur les sockets AMD 939, 940 et AM2 ainsi que sur le LGA 775 d’Intel.

Zalman CNPS8700 LED

Image 9 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Le Zalman CNPS8700 LED en cuivre ressemble d’une certaine manière à une de ces centrifugeuses que l’on retrouve parfois sur les fêtes foraines, sans les harnais de sécurité passagers sur les côtés.

Selon un schéma fourni par le fabricant, le flux d’air généré par ce modèle refroidirait non seulement le CPU, mais aussi le northbridge, la carte graphique et la mémoire grâce à sa conception « tunnel » optimisée et son ventilateur 110 mm. Il est compatible avec les interfaces Intel LGA-775 et les sockets AMD 754, 939, 940 et AM2.
Selon Zalman, ce dissipateur n’émet pratiquement pas de vibrations ou de bruits audibles lorsqu’il fonctionne en mode silencieux. Avec le Fan Mate 2 fourni, un régulateur de vitesse pour le ventilateur, la puissance de refroidissement peut être facilement ajustée. Une autre de ses caractéristiques est un caloduc courbe breveté.
L’ensemble ne pèse que 75 grammes et mesure 120 mm (L) x 123 mm (l) x 67 mm (H). Une LED bleue intégrée dans le ventilateur éclaire les ailettes de refroidissement en cuivre et produit ainsi une ambiance lumineuse bleue, rouge et violette assez intéressante.

Rosewill RCX-Z5-Ultra

Image 10 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Il s’agit ici d’un design vraiment unique et le Rosewill RCX-Z5-Ultra évoque clairement l’univers des Transformers. Sa conception fait notamment appel à deux ventilateurs inclinables de 92 mm, accompagnés de leurs ailettes de refroidissement qui permettent à l’utilisateur de diriger le flux d’air vers les zones appropriées.

Quatre caloducs conduisent la chaleur à l’écart du processeur vers une structure disposée en rayon avec des ailettes de refroidissement additionnelles situées entre les ventilateurs. Ceux-ci aspirent l’air des deux côtés de l’élément de refroidissement central et assurent ainsi la dissipation de la chaleur.
Outre sa base en cuivre nickelé, ce dissipateur dispose d’un contrôle automatique des ventilateurs et d’une LED bleue très brillante qui contribue, à sa manière, à l’aspect visuel très singulier de l’ensemble. Rosewill ne précise pas le poids de ce modèle, mais les dimensions sont de 113 mm (L) x 105,4 mm (l) x 135,2 mm (H). Il est compatible avec l’interface LGA-775 d’Intel et les sockets AMD 754, 939 et AM2.

Zalman CNPS9900 NT

Image 11 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Zalman propose plusieurs variantes de ce dissipateur CPU, mais toutes ressemblent d’une certaine manière aux générateurs de boucliers rebelles de la planète Hoth, que l’on peut croiser dans l’univers de Star Wars.  Le Zalman CNPS9900 NT est original et d’un aspect clairement futuriste grâce, notamment, à ses LED vertes et à son revêtement en nickel.

Le ventilateur de 120 mm utilise deux roulements à billes et un signal à modulation de largeur d’impulsion (PWM) pour le contrôle de la vitesse. Trois caloducs sortent de la base en cuivre et se fondent dans deux circuits à ailettes de refroidissement. La compatibilité des sockets est relativement complète puisque sur les plateformes Intel, il est possible de combiner le CNPS9900 NT avec les sockets LGA 775, 1366 et 1156, ainsi que tous les sockets AMD de ces dernières années, des vénérables 754 à 939 et 940 aux versions AM2(+) et AM3 actuelles.
Le ventilateur tourne entre 1 000 et 2 000 tours par minute (± 10 %) et atteint un volume sonore compris entre 19,5 et 38 db (A). Son poids étant de 730 grammes et ses dimensions de 94 mm (L) x 131 mm (l) x 152 mm (H).

Thermaltake CL-P0401 V1

Image 12 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Est-ce un dissipateur CPU ? Ou juste un accordéon légèrement customisé … ? On hésite au premier abord, mais une chose est certaine, ce Thermaltake CL-P0401 V1 est vraiment différent des autres. En 2008, ce look très singulier lui a même valu de remporter un Red Dot Design Award. Le fabricant s’étant semble-t-il inspiré de la forme des éventails classiques en papier.

Un ventilateur de 110 mm, intégré entre les deux séries d’ailettes de refroidissement, est accompagné de quatre caloducs reliés à la base en cuivre. Là encore, des LED bleues font leur petit effet en baignant la carte mère et l’intérieur du boîtier d’une lumière rouge-bleue-pourpre.
Selon le fabricant, la « conception à flux latéral » utilise le courant d’air à l’intérieur du boîtier pour augmenter la vitesse du flux d’air et donc l’efficacité du refroidissement, sans avoir à augmenter la vitesse du ventilateur. Un large éventail de CPU sont supportés : LGA 775 et 1366, chez Intel ; et 754, 939, AM2, AM2+ et AM3 chez AMD. Le ventilateur peut fonctionner entre 1 300 et 2 000 tours par minute pour un volume sonore compris entre 16 et 24 dB (A). Ce dissipateur pèse 637 grammes et mesure 147 mm (L) x 92 mm (l) x 143 mm (H). Il est par ailleurs livré avec un bouton de réglage de la vitesse du ventilateur qui peut être fixé à l’avant du boîtier.

Noise Limit Silentflux Passive Pro

Image 13 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Le Noise Limit Silentflux Passive Pro est conçu d’une manière assez inhabituelle pour un dissipateur CPU car il se passe complètement de pièces mécaniques. Au lieu de cela, il utilise la technologie de la « pompe à bulles » qui limite le bruit. Il n’y a ici ni ventilateur ni caloducs pour dissiper la chaleur extraite du CPU. Cette dernière est utilisée pour chauffer un liquide et créer des bulles de gaz dans le système qui circuleront ensuite dans celui-ci en dissipant la chaleur, avant de se condenser à nouveau… et de répéter un nouveau cycle du processus.

Le fabricant affirme que la conception en aluminium est particulièrement efficace et qu’elle ne nécessite pas de ventilateur puissant comme pour d’autres solutions. Le résultat est un système performant, flexible, peu coûteux et occupant un faible volume. Ce refroidisseur inhabituel ne convient cependant qu’aux interfaces Intel LGA 1366, 1156 et 775. Il pèse 282 grammes et mesure 145,4 mm x 138 mm. Le système est, de plus, respectueux de l’environnement, car composé de matériaux recyclables à 100 % et ne nécessite aucun entretien dans la mesure où le circuit est fermé hermétiquement.

Cooler Master CM Sphere

Image 14 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Le Cooler Master CM Sphere ressemble un peu quant à lui à une boule disco à facettes. Au lieu de se concentrer uniquement sur le CPU, ce dissipateur partage de manière égale son flux d’air avec les composants environnants de la carte mère. Composées à 100% de cuivre, ses ailettes de refroidissement sont, comme son nom le laisse supposer, disposées en sphère. Elles sont traversées par quatre caloducs et, au milieu de cet aquarium rouge, est inséré un ventilateur. Une LED bleue fournit là aussi un spectre de couleurs assez chic allant du rouge au violet en passant par le bleu.

Cette boule disco pèse 684,54 grammes et s’adapte au socket LGA 775 d’Intel ainsi qu’aux interfaces AMD 754, 939, 940 et AM2. Selon le fabricant, le dissipateur mesure 132 x 113 mm, tandis que le ventilateur, relativement petit (66 mm x 68 mm) tourne jusqu’à 2200 tr/min tout en restant assez silencieux (22 dB). Entre autres particularités, on peut également noter les différentes sorties d’air, censées favoriser la dissipation de la chaleur, ainsi que le ventilateur qui aspire l’air par le haut et par le bas, pour l’expulser au milieu de la sphère.

Thermalright IFX-14 Intel BP

Image 15 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Ce monstre de dissipateur porte un nom assez long et sa taille est tout autant surdimensionnée. Et ce Thermalright IFX-14 Intel BP (de Inferno Fire Extinguischer) ressemble lui aussi à un gratte-ciel, mais à un point où il pourrait avoir du mal à être installé dans certains boîtiers en raison de sa hauteur.   

Le dissipateur offre des points d’ancrage pour trois ventilateurs de 120 mm ou deux modèles de 140 mm, mais peut également faire le travail sans ventilateur. Il est équipé de quatre caloducs de 8 mm et d’un deuxième dissipateur thermique pour refroidir la face inférieure du processeur et de la carte mère. Les données techniques indiquent des dimensions de 146,2 mm (L) x 124 mm (l) x 161 mm (H) et un poids de 790 grammes. Le deuxième radiateur mesure de son côté 135,5 mm (L) x 163,5 mm (l) x 112,6 mm (H) et pèse 130 grammes. Comme son nom l’indique, l’IFX-14 Intel BP ne convient qu’aux processeurs Intel, et uniquement aux modèles dotés de l’interface LGA-775 ou 1366. Une autre condition préalable est qu’un espace d’au moins 70 mm soit disponible dans le boîtier pour le dissipateur thermique secondaire.

Scythe Ninja-CU

Image 16 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Et encore un autre gratte-ciel … même si celui-ci diffère sensiblement du modèle précédent. Le Scythe Ninja-CU est plus esthétique que le colosse composé de deux tours de Thermalright et utilise un design clair, propre et coloré.

La variante présentée ici est une édition limitée. Elle est équipée d’un pied en cuivre d’où partent six caloducs qui montent dans une tour d’ailettes de refroidissement. Le ventilateur de 120 mm, qui tourne jusqu’à 800 tr/min, est installé sur un côté afin d’évacuer l’air chaud. Le fabricant indique un faible niveau sonore de seulement 20,5 dB (A).
Le radiateur pèse à lui seul 1 015 grammes, mais il n’est pas aussi grand que le dissipateur Thermalright vu précédemment et mesure « seulement » 110 x 100 x 150 mm. Il convient aux sockets Intel LGA 775 et 478 ainsi qu’aux cartes mères AMD avec socket 939 ou AM2.

Apack Zerotherm BTF95

Image 17 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Un peu de fantaisie, cela vous dirait ? Avec son look papillon, le Zerotherm BTF95 est entièrement fabriqué en cuivre et est classé dans la catégorie des dissipateurs CPU haut de gamme, bien que livré en standard sans ventilateur. Ce dernier, en option, peut être monté entre les extrémités des ailes de « l’insecte ».

Quatre caloducs sortent de la base et grimpent ensuite à travers les différentes couches d’ailettes, avant de faire demi-tour au sommet et de redescendre vers la base, où huit sections de tuyaux sont disponibles pour dissiper la chaleur. Les ailettes de refroidissement sont inclinées de manière optimale pour une convection naturelle de la chaleur.
En termes de compatibilité, le BTF95 s’adapte aux prises Intel LGA 775 et AMD 754, 939 et AM2. Sans le ventilateur, il pèse 510 g et mesure 108 mm (L) x 81 mm (l) x 128 mm (H). Le fabricant fournit également un tube de pâte thermique.

Cooler Master V8

Image 18 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Le Cooler Master V8 a remporté un International Forum Design Award. Son dissipateur thermique est associé à un ventilateur de 120 mm qui se situe entre quatre rangées modulaires d’ailettes en aluminium et huit caloducs diagonaux. D’en haut, et comme son nom le suggère, ce dissipateur CPU fait penser à un bloc-moteur, mais de côté, on pense plutôt à un poste de transformation.

Le V8 pèse 865 grammes et nécessite lui aussi beaucoup d’espace à l’intérieur du boîtier, à savoir un volume minimum disponible de 120 x 128 x 161,1 mm. Il convient aux processeurs Intel pour LGA 775, 1156 et 1366 ainsi qu’aux processeurs AMD pour prises AM2(+) et AM3. La vitesse du ventilateur varie entre 800 et 1800 tr/min et produit un niveau sonore de 17 à 21 dB (A). Grâce à la commande du ventilateur, il est possible de régler la vitesse selon les besoins. Le contrôleur du ventilateur lui-même doit cependant être fixé à l’arrière du boîtier, à un endroit qui est par nature plutôt difficile d’accès. 

Asus Triton 88

Image 19 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Voici une énième variante sur le thème du gratte-ciel : l’ASUS Triton 88. Le dissipateur thermique supporte un ventilateur de 120 mm avec LED, situé entre deux tours d’ailettes de refroidissement en aluminium. Avec une surface de refroidissement de 8.000 cm² et six caloducs en cuivre à haute conductibilité thermique, ce refroidisseur devrait pouvoir dissiper jusqu’à 180 watts de chaleur, ce qui le rend idéal pour les overclockers. Il intègre également un signal à modulation de largeur d’impulsion (PWM) afin que la carte mère puisse prendre le contrôle du ventilateur.

Un autre avantage de l’ASUS Triton 88 est que son flux d’air refroidit non seulement le CPU mais aussi les composants de la carte mère.
Ses dimensions sont de 125 mm (L) x 112 mm (l) x 153 mm (H) pour un poids de 876 g. Il s’adapte sur les processeurs Intel avec interface LGA-775 ou 1366 ainsi que sur les prises AMD 754, 939, 940, AM2, AM2+ et AM3. Le ventilateur interne ajuste sa vitesse et tourne entre 800 et 2 000 tr/min. Le fabricant ne fournit pas d’informations concrètes sur le volume sonore, mais promet un bruit de fond silencieux. Le refroidisseur peut également être équipé de trois ventilateurs supplémentaires de 120 mm maximum, vendus séparément.

Thermalright MACHO

Image 20 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Pas difficile d’être très viril pour l’un des dissipateurs CPU les plus gros du marché. Un mastodonte de 900 grammes assez musclé pour gérer un TDP de 240 W. Son gros ventilateur 140 mm peut tourner entre 300 et 1300 tpm, mais certains utilisent aussi le radiateur tout seul, pour discipliner un processeur basse consommation (45 W environ) en mode fanless, comme un homme, un vrai.

Nofan CR-80EH

Image 21 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

On reste dans le mastodonte, mais cette fois avec un design unique en son genre, conçu à l’origine pour du refroidissement passif. Cette masse de cuivre est énorme : 155 mm de diamètre pour 113 mm de hauteur, mais pas si lourde que ça : 300 grammes de cuivre pur. Tout est conçu pour une dissipation maximale par convection naturelle, sans ventilation, et donc dans un silence total.

Cooler Master MasterAir G100M

Image 22 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Tout le monde l’a très vite appelé l’OVNI de la dissipation thermique, en raison de sa forme de soucoupe volante. Ce dissipateur n’a pas que cette originalité : il se passe de caloduc pour intégrer en son centre une énorme colonne de transfert de chaleur en cuivre de 4 cm de diamètre, sept fois plus grosse qu’un caloduc. Il s’agit d’une grosse chambre à vapeur intégrant un fluide qui va changer de phase pour étaler la chaleur. Sans oublier les LED, sans quoi l’OVNI ne ferait pas son effet.

Thermaltake Engine 27

Image 23 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Engine 27, comme 27 mm, c’est la hauteur totale de ce ventirad d’un style unique en son genre. Le principe tient dans un ventilateur radial tout en aluminium, qui va participer directement à la conduction thermique, tout en rejetant l’air chaud dans des ailettes supplémentaires qui l’entourent. L’idée est intéressante, avec un pouvoir de dissipation qui n’est pas ridicule, mais le problème principal de cette turbine, c’est qu’elle est un peu bruyante, avec un sifflement assez gênant.

Cooler Master V10

Image 24 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Le V10 de Cooler Master est certainement l’un des plus fous à lier de tous les ventirads jamais inventés. Mais derrière ce monstre aux allures de moteur de dragster, il y avait de l’idée : trois blocs de dissipation indépendants, dont un à l’horizontale, armé d’un ventilateur soufflant aussi sur les barrettes de DRAM. Et pourquoi pas ! Le problème c’est que la bête intégrait un module Peltier, une techno qui s’est toujours montrée sans intérêt pour la dissipation d’un PC. Le V10 fut imaginé il y a plus de 10 ans maintenant, on reverrait bien la marque retenter le coup avec un peu plus de caloducs.

Thermalright True Copper

Image 25 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Une Thermalright True en version cuivre, entièrement en cuivre. L’idée consiste à améliorer l’efficacité du dissipateur grâce à un meilleur conducteur thermique que l’aluminium. Seulement voilà, pour le gain de performances d’environ 2°C en charge, le cuivre pose aussi quelques problèmes : surcoût et surpoids (presque 2 kg !). Ce dissipateur reste toutefois mythique dans sa catégorie, car ce fut l’un des premiers à tenter le 100 % cuivre, en 2008 !

Scythe Susanoo

Image 26 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Digne successeur du non moins fou Godhand de 2009, le Susanoo (2011) et légèrement amélioré, mais pour toujours dans le même esprit de démesure totale. Le dissipateur cache presque toute la carte mère, et même la carte graphique. Il met le paquet sur les caloducs, et les sépare cette fois en deux groupes, avec un petit radiateur de dissipation indépendant pour les caloducs supérieurs. Un design ultra-complexe qu’il faut étudier sur plusieurs images… Mais qui laisse aujourd’hui place à des structures beaucoup plus simples.

Thermaltake BigTyp 14 Pro

Image 27 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Un déluge de caloducs, pour ce ventirad monstrueux sorti en 2008. Un peu trop même, sachant que les blocs de dissipation ne semblent pas assez massifs pour encaisser les deux couches de trois caloducs qui les pénètrent. Quoi qu’il en soit, le design est recherché, et semble, encore une fois, mériter une petite révision qui pourrait donner lieu à une nouvelle version adaptée aux plus grands processeurs HEDT actuels…

Noctua NH-D15 Chromax Black

Image 28 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Figurant parmi les modèles plus récents, le Noctua NH-D15 Chromax Black se distingue en premier lieu … par sa couleur. Avec sa robe entièrement noire, il sera du plus bel effet dans des configurations gamer survitaminées, mais qui souhaitent privilégier une certaine sobriété. Équipé de deux ventilateurs 140 mm, il distille 20 décibels au maximum et s’articule autour d’un double radiateur à six caloducs, avec un système double tour et une surface de contact plus large. Les ingénieurs autrichiens ont spécialement espacé les caloducs afin de répartir de manière plus uniforme la chaleur, sans pour autant venir empiéter sur les emplacements mémoire de la plupart des cartes mères. Compatible avec de très nombreux sockets, c’est notamment une solution que vous pouvez privilégier pour un overclocking musclé autour de processeurs AMD AM4.

Et quoi d’autre ?

Image 29 : 28 dissipateurs CPU parmi les plus fous de l'histoire !

Nous avons passé en revue toute notre mémoire interne pour retrouver les dissipateurs qui nous avaient le plus marqués. Mais s’il vous en arrive d’autres en tête, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ! Nous ne manquerons pas de les ajouter dans une prochaine mise à jour s’ils méritent effectivement le détour !