Accueil » Test » GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti … et deux fois moins chère

GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti … et deux fois moins chère

Troisième déclinaison de la génération RTX Ampere, la 3070 est aussi la plus abordable (519 euros) de la nouvelle gamme et se montre jusqu’à 7,4% plus performante en jeux que la RTX 2080 Ti pourtant proposée … à 1259 euros.

Révélée le 16 septembre dernier, la GeForce RTX 3080 a introduit par la grande porte la nouvelle génération Ampere de Nvidia. Côté architecture, elle inaugure la gravure en 8 nm en lieu et place des 12 nm des RTX 20, avec l’apparition de la GDDR6X et d’un système de ventilation recto-verso innovant. C’est évidemment l’occasion de renouveler sensiblement toutes les armes de silicium de la génération Turing, notamment les Streaming Multiprocessors (ici doublés, en condensé, du côté des instructions INT32 et FP32) mais aussi les Tensor Cores et les RT Cores, responsables des calculs parallèles et du ray-tracing.

Image 1 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Yannick Guerrini – Galaxie Media – Tom’s Hardware

Bref, une vraie montée en puissance, ce que nos tests ont confirmé : face à la génération précédente (la GeForce RTX 2080 Super, proposée rigoureusement au même prix), la GeForce RTX 3080 affiche des performances supérieures de 28% (Full HD), 33% (WQHD) et même 44% (UHD). L’écart se creuse encore davantage sur le ray-tracing et le support du calcul IA, avec des performances 27% supérieures à celles de la RTX 2080 Ti et 50% à celles de la RTX 2080 Super face à ces technologies. De quoi concrétiser définitivement le jeu 4K avec de vrais effets de ray-tracing avancés. 

Et puisqu’il fallait une plus impressionnante tête de gondole encore, Nvidia a dégainé la semaine suivante la GeForce RTX 3090 … avec des performances aussi démesurées que ses dimensions … ou son tarif (1549 €). Avec des performances 10,4% supérieures à celles de la RTX 3080 en Ultra HD, elle laisse même préfigurer le jeu 8K, tout en avançant de sérieux arguments pour les applications professionnelles (Maya, 3ds Max, Blender, DaVinci…) où elle devance une Quadro RTX 6000 jusqu’à 120%. 

Image 2 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Yannick Guerrini – Galaxie Media – Tom’s Hardware

Mais voilà. Entre les difficultés d’approvisionnement et le budget tout de même très conséquent nécessaire pour intégrer de tels monstres de puissance dans un PC, on accueille avec un certain enthousiasme une troisième solution apparaissant comme un habile compromis. Plus compacte et plus abordable, la GeForce RTX 3070 (519 euros) est annoncée comme plus puissante qu’une GeForce RTX 2080 Ti qui constituait l’un des fleurons de la gamme Turing (hormis les Titan) et qui coûte le double de son prix. Qu’en est-il en pratique ? Réponse dans notre test complet, que nous avons réalisé en partenariat avec notre confrère Igor Wallossek du site Igor’s Lab !

GeForce RTX 3070 Founders Edition, un design plus compact

Première bonne nouvelle, la GeForce RTX 3070 épouse bel et bien une silhouette plus resserrée que celle de ses deux grandes sœurs, tout en présentant un niveau de finition et une qualité d’assemblage premium. Mesurant 242 x 112 mm (contre  313 x 138 mm pour la RTX 3090 et 285 x 112 mm pour la RTX 3080), elle occupe deux connecteurs d’extension et viendra ainsi plus aisément se loger dans des boîtiers compacts, face à des cages de disques durs limitant l’espace disponible, par exemple. À moins d’un kilogramme sur la balance, c’est aujourd’hui presque un poids léger sur le marché.

Image 3 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Yannick Guerrini – Galaxie Media – Tom’s Hardware

La RTX 3070 Founders Edition s’articule autour d’un design spécialement conçu par Nvidia, qui se distingue de celui de référence à disposition des constructeurs partenaires. En particulier, on ne retrouve plus les deux ventilateurs situés de part et d’autre de la carte, comme sur les RTX 3080 et 3090 FE. La RTX 3070 FE adopte ici un système plus classique, avec deux ventilateurs 80 mm côte à côte. Une partie du radiateur reste visible à l’arrière, pour améliorer sensiblement le flux d’air. 

Tournant jusqu’à 3500 tours/minute, les deux ventilateurs fonctionnent indépendamment. Le premier souffle l’air vers l’extérieur du PC via le bracket, qui laisse entrevoir de larges ouvertures, ainsi que vers le haut de la carte, tandis que le second expulse essentiellement l’air chaud vers l’arrière de la RTX 3070 FE. La backplate est en contact avec certains composants grâce à un pad thermique, qui contribue à la dissipation de la chaleur.

Image 4 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Yannick Guerrini – Galaxie Media – Tom’s Hardware

Du côté de la connectique, on retrouve rigoureusement la même sélection de ports que précédemment, avec une sortie HDMI 2.1 et trois connecteurs DisplayPort 1.4a. Petite différence, le connecteur d’alimentation 12 broches s’inscrit cette fois au centre de la carte, sans être incliné à 45 degrés comme sur les 3080 et 3090 FE.

GPU GA104-300, le choix de la raison ?

Sur le papier et à l’image de son design plus compact, la GeForce RTX 3070 FE présente des caractéristiques techniques elles aussi revues à la baisse. Elle s’articule autour du GPU GA104-300, gravé en 8 nm par Samsung, avec un die de 395,2 mm² qui compte 17,4 milliards de transistors (contre 628,4 mm² et 28 milliards de transistors pour le GA102 des RTX 3080 et 3090) pour 46 unités SM activées. En conséquence, elle embarque 5888 CUDA Cores, 184 Tensor Cores et 46 RT Cores. Du côté de la mémoire, la GeForce RTX 3070 dispose de 8 Go de GDDR6 sur une interface 256 bits, avec une vitesse de transfert de 14 Gb/s et une bande passante de 448 Go/s.

Image 5 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Yannick Guerrini – Galaxie Media – Tom’s Hardware

Pour autant, les fréquences de fonctionnement sont revues à la hausse et oscillent de 1500 MHz à 1730 MHz en Boost. Les RTX 3090 et 3080 évoluaient dans une fourchette légèrement plus basse – de 1400 à 1700 MHz pour la première, et de 1440 à 1710 MHz pour la seconde. Nvidia annonce un TDP de 220 W pour la GeForce RTX 3070 FE, contre 320/350 W pour les deux modèles précédents. 

Le choix de la raison ? Notre plate-forme de test reste inchangée, avec un processeur AMD Ryzen 9 3900XT overclocké à 4,5 GHz, une carte mère MSI MEG X570 Godlike, deux barrettes de 16 Go de mémoire DDR4-3600 G-Skill TridentZ Neo (CL16-16-16-36 1T), un SSD de 2 To Gigabyte Aorus NVMe PCIe Gen4 et une alimentation Seasonic Prime Titanium de 1300 Watts, en place dans un boîtier Raijintek Paen.

Image 6 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Yannick Guerrini – Galaxie Media – Tom’s Hardware

Par le biais d’Igor Wallossek, nous avons ainsi soumis la RTX 3070 au même panel de dix jeux, composé de deux titres en DirectX 11, cinq en DirectX 12 et trois sur l’API Vulkan. Nous avons également passé en revue une série d’applications professionnelles, dont Autodesk 2013, Maya 2017, Creo 3 et 4, 3ds Max 2016, LightRoom Classic 2020, Da Vinci 16.2.7 et Blender RTX 2.81.

Les performances en Full HD (1920 x 1080 pixels)

Évidemment destinée à soutenir le jeu en WQHD et UHD, bardé d’effets spéciaux et de calculs de ray-tracing en temps réel, la GeForce RTX 3070 reste un intéressant candidat à confronter à notre sélection de titres en Full HD. Il s’agissait en effet du premier point de conquête de la génération précédente, une définition que les cartes Turing ont absolument maîtrisée.

Image 7 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Comme avec les autres catégories que nous allons passer en revue, nous vous présentons ici des résultats synthétiques, portant sur la moyenne de tous les jeux testés. En Full HD, la GeForce RTX 3070 dépasse en toutes circonstances les 103 images par seconde, avec une moyenne de 146,6 IPS. Seules les RTX 3080 et 3090 pouvaient se targuer d’un tel résultat, jusqu’à présent. Elle se montre ainsi 7,4% plus performante que la RTX 2080 Ti, et même 29,2% supérieure à la RTX 2070 Super (479 à 549 euros). Elle cède en revanche 11,3% de terrain à la RTX 3080.

Image 8 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Annoncée avec un TDP de 220 W, la GeForce RTX 3070 engloutit en moyenne 192,9 W en Full HD. Même si l’on considère ces valeurs brutes, c’est un résultat très positif : la consommation est ainsi 21,2% inférieure à celle de la RTX 2080 Ti et même 45,1% inférieure à celle de la RTX 3080. Elle est en revanche 10,5% supérieure à celle de la RTX 2070 Super de génération précédente.

Image 9 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Mais rapporté au nombre d’images par seconde, l’efficacité énergétique de la GeForce RTX 3070 apparaît encore plus nettement. À 1,32 watts/IPS, elle s’impose même comme le deuxième meilleur élève en la matière, derrière la Radeon RX 5600XT (qui fermait, quant à elle, le classement en matière de performances brutes). Elle est ici 30% plus efficace que les RTX 3080 et RTX 2080 Ti, qui font jeu égal, et 16,6% plus efficace que la RTX 2070 Super.

Les performances en WQHD (2560 x 1440 pixels)

Mais aujourd’hui, les joueurs auraient tort de se cantonner à une telle définition. Les moniteurs WQHD sont de plus en plus abordables, et un espace de 2560 x 1440 pixels apporte un sérieux gain de confort, tout autant pour les jeux vidéo que pour les applications Windows.

Image 10 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Légèrement en-deçà des 100 images par seconde en toutes circonstances, contrairement à la RTX 3080, la GeForce RTX 3070 affiche tout de même 127,6 IPS en moyenne à travers les dix jeux auxquels nous l’avons soumise en WQHD. L’écart se resserre avec la RTX 2080 Ti, mais la dernière-née de Nvidia reste 6,3% plus performante que cet auguste prédécesseur proposé à un tarif double. En revanche, il se creuse davantage avec la RTX 2070 Super : la GeForce RTX 3070 est ici 30,2% plus performante. La RTX 3080 marque plus nettement sa différence, avec une moyenne 15,6% plus élevée.

Image 11 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Du côté de la consommation brute, la GeForce RTX 3070 engloutit 11,5 Watts de plus en WQHD qu’en Full HD – on évolue toutefois dans des eaux encore très correctes, à 204,4 W, et les écarts avec les autres modèles sont identiques. La consommation de la RTX 3070 est ainsi 23% inférieure à celle de la RTX 2080 Ti et même 46% inférieure à celle de la RTX 3080, en WQHD. Elle est en revanche 7,7% supérieure à celle de la RTX 2070 Super.

Image 12 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Mais là encore, si l’on se penche sur l’efficacité énergétique, la GeForce RTX 3070 trône quasiment en tête du podium. Avec 1,6 watt/IPS, elle supplante très nettement toutes ses concurrentes ainsi que les modèles majeurs de la génération précédente. Elle est ainsi 21,2% plus efficace que la RTX 2070 Super, 26,2% plus efficace que la RTX 3080 et même 31,2% plus efficace que la RTX 2080 Ti. Un atout majeur, si vous envisagez de jouer essentiellement dans une telle définition … pour accompagner un moniteur n’allant pas au-delà.

Les performances en Ultra HD (3840 x 2160 pixels)

Mais ce serait toutefois dommage d’en rester là. Car c’est indéniablement le nerf de la guerre, aujourd’hui : le jeu en Ultra HD 4K est le Saint Graal convoité par tous les joueurs qui se respectent … et qui ont sérieusement investi dans un moniteur capable d’en sublimer le rendu. On l’a vu à travers nos deux tests précédents : les RTX 3080 et 3090 en font leur chasse gardée, et marquent nettement la différence par rapport à la génération antérieure.

Image 13 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

À ce niveau de prix, la GeForce RTX 3070 n’a absolument pas à rougir de ses performances dans le domaine. Elle s’impose toujours devant la RTX 2080 Ti, d’une plus courte tête cette fois : elle est en moyenne 5,4% plus performante. La différence est nettement marquée avec une carte du même prix de la génération précédente : elle affiche des performances 39,5% supérieures à celles de la RTX 2070 Super. En revanche, les RTX 3080 et 3090 caracolent toujours en tête des résultats, avec des performances respectivement supérieures de 22,4% et 35%. On n’en attendait pas moins, étant donnés leurs caractéristiques techniques et l’écart de prix. Cette différence donnerait toutefois une certaine légitimité à une future 3070 Ti, à un tarif de 650-700 euros par exemple.

Image 14 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

La consommation brute ne s’envole pas pour autant. Alors que la GeForce RTX 3070 affiche systématiquement plus de 70 IPS en UHD, et même 93,2 IPS en moyenne, la consommation augmente là encore de 11 W environ. Proportionnellement, les deux autres cartes Turing sont plus énergivores. Dans cette définition, la RTX 3070 présente ainsi une consommation 25,4% inférieure à celle de la RTX 2080 Ti et même 49,4% inférieure à celle de la RTX 3080. Sa consommation est en revanche 4,9% supérieure à celle de la RTX 2070 Super, un écart somme toute négligeable.

Image 15 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Car une fois rapportée au nombre d’images par seconde, l’efficacité énergétique apparaît encore mieux : la GeForce RTX 3070 s’impose comme le meilleur élève du marché, en UHD. Elle ne consomme en réalité que 2,31 watts/IPS, et se montre 22% plus efficace que la RTX 3080, 32% que la RTX 2080 Ti et 33,3% que la RTX 2070 Super. La taille réduite du die, avec un meilleur rendement, n’est pas étrangère à cet excellent résultat.

Nuisances sonores et températures contenues

Autres sérieux atouts à porter au crédit de la GeForce RTX 3070 : la température et les nuisances sonores restent à des niveaux très acceptables. En lançant The Witcher 3 en UHD pendant une longue session, on relève une température stable à 66,3°C, boîtier fermé.

Image 16 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Galaxie Media – Tom’s Hardware – Igor’s Lab

Le système de refroidissement, bien qu’il soit plus classique que la solution inédite que se partagent les GeForce RTX 3080 et 3090, est vraiment efficace. Dans les mêmes conditions, les deux ventilateurs oscillent à 1620 tours/minute et on relève 34,5 dBA en orientant le sonomètre vers la carte. Un bien meilleur résultat que la GeForce RTX 2080 Ti, qui s’égosille à 41,9 dBA dans la même configuration. La GeForce RTX 3080 avait été mesurée à 42,7 dBA et la RTX 3090 à 43,3 dBA.

Image 17 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Avec un peu plus de 7 dBA de différence par rapport au modèle qu’elle vise à détrôner, la GeForce RTX 3070 se montre ainsi vraiment discrète. On ne perçoit que de légers vrombissements des ventilateurs, à 70 et 240 Hz, mais ils sont vraiment supportables et les boîtiers les mieux fermés sauront les éliminer quasi-entièrement. Même face aux travaux GPU les plus lourds, dans les applications professionnelles, la RTX 3070 n’atteint que 37,4 dB(A) au maximum et aucun jeu vidéo n’est parvenu à ce niveau, au cours de nos tests.

Image 18 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Les performances dans les applications professionnelles

C’était l’une des semies « surprises » de nos tests des GeForce RTX 3080 et 3090 : face aux applications professionnelles, comme Autodesk Maya, 3ds Max, Blender ou BlackMagic DaVinci, les cartes estampillées « gamer » de la génération Ampere s’en sortent mieux que les cartes dédiées à ce genre de travaux de l’architecture précédente. Et pas seulement d’une courte tête. La RTX 3090 est même jusqu’à 120% plus performante qu’une Quadro RTX 6000, sous Maya 2019. Une carte professionnelle de génération Turing, proposée à plus de 6600 euros.

Image 19 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Image 20 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Image 21 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Image 22 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Image 23 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère

Là encore, nos différents tests montrent la grande polyvalence de l’architecture Ampere. C’est simple : dans la quasi-totalité des scénarios envisagés, les trois nouvelles GeForce RTX 30 forment toujours le podium de tête. Si l’écart est plus marqué entre la RTX 3080 et la 3070, qu’entre les deux têtes de gondole de la gamme, la dernière-née ne démérite pas.

Sous Autodesk Maya 2019, dans le calcul de rendu de scène, la GeForce RTX 3070 FE est 39,5% plus performante que la Quadro RTX 6000 ou la RTX 2080 Ti. L’écart est moins important dans les autres tests, et tutoie les 10 à 12% en moyenne, mais il reste significatif.

En résumé

Avec une excellente efficacité énergétique, des performances de haute volée dans toutes les définitions, des nuisances sonores réduites, une température contenue et un aspect compact pour s’accommoder de la plupart des boîtiers, la GeForce RTX 3070 coche de très nombreuses cases. C’est simple : elle est systématiquement devant la GeForce RTX 2080 Ti, tout en coûtant moitié moins cher.

Image 24 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Igor’s Lab – Galaxie Media – Tom’s Hardware

La nouvelle gamme de Nvidia continue de se dérouler sous des jours très séduisants, et on commence de plus en plus à identifier un modèle réservé à chaque usage. Si les 719 euros de la GeForce RTX 3080 vous paraissent parfaitement inenvisageables – et ne comptez pas sur nous pour vous en blâmer ! – la RTX 3070 est un très sérieux candidat pour envisager le jeu WQHD ou 4K par la grande porte, avec des effets ray-tracing avancés. Si justement vous possédez aujourd’hui un moniteur 27 pouces WQHD, sachez que l’achat de cette carte devrait vous satisfaire pendant encore des années, avec la possibilité d’accompagner un futur écran UHD 4K dès que possible.

Dans le même ordre d’idée, si vous vous reconnaissez dans un profil plus atypique avec une double casquette joueur / utilisateur d’applications professionnelles de création graphique, la GeForce RTX 3070 est un candidat très intéressant pour tous ceux disposant d’un budget plus serré. Ses performances supplantent celles des Quadro RTX 6000 en la matière, avec des nuisances sonores réduites, une température qui ne s’envole jamais à des sommets démesurés et surtout une réelle efficacité énergétique.

Image 25 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Igor’s Lab – Galaxie Media – Tom’s Hardware

Il n’en demeure pas moins que ce concert de louanges se tient, pour l’heure, de manière confinée, avec une distanciation concurrentielle qui ne devrait plus trop perdurer. AMD s’apprête en effet à répondre, à travers l’imminente sortie des Radeon RX 60. Hâte d’en savoir plus, pour conclure définitivement le jugement de cette GeForce RTX 3070. Mais quel que soit le résultat de l’écurie rouge, la nouvelle carte de Nvidia présente un intérêt indéniable.

Image 26 : GeForce RTX 3070 : devant la 2080 Ti ... et deux fois moins chère
Crédit : Igor’s Lab – Galaxie Media – Tom’s Hardware