Accueil » Dossier » Guide d’achat : quelle souris pour jouer ?

Guide d’achat : quelle souris pour jouer ?

1 : Introduction et notre sélection 2 : Quel joueur êtes-vous ? 4 : Capteur laser, optique, kesako ? 5 : Les DPI, faux argument commercial 6 : Jittering, polling rate, ce qu'on ne vous dit pas 7 : Comment tenir sa souris 8 : Look général, molette centrale et gadgets 9 : Logiciel de gestion, compatibilité Mac et PC 10 : Tableaux de toutes les souris du guide

Filaire ou sans fil ?

Si l’on écoute les vieux « hardcore gamers », il n’existe aucune alternative au filaire ! Dans la pratique, l’idée qu’une souris sans fil soit moins réactive qu’une souris filaire tient des croyances ancestrales.

Depuis plusieurs années, les technologies sans-fil affichent des temps de réponse de l’ordre de la milliseconde, qui ne sont pas différents des souris classiques avec leur fil de plus de 2 mètres. Pour repère, rappelons qu’un moniteur 60 Hz rafraîchit son image en 16,67 ms et que le temps de réaction moyen d’un être humain est souvent supérieur à 200 ms. Nous reviendrons plus loin sur le « Polling Rate », mais il est essentiel de retenir que la nature humaine ne fait aucune différence entre un capteur 500 Hz et un capteur 1000 Hz.

Non, le véritable handicap des souris sans fil est ailleurs : c’est leur autonomie. Les jeux font un usage intensif de la souris et ne lui laissent aucune phase de répit durant laquelle se mettre en veille. Du coup, la grande majorité des souris sans-fil tombent à court de batterie après moins de 10 heures de jeu et doivent être rechargées. Évidemment, tomber en panne d’énergie en pleine action est un scénario qu’aucun joueur ne veut connaître !

Il est important de se rappeler qu’on ne peut pas se fier aux mesures d’autonomie données par les constructeurs, toujours extrêmement positives, pour ne pas dire irréalistes. Dans la pratique, parce qu’un jeu impose une utilisation intensive durant de longues heures consécutives, il convient de diviser par deux la durée indiquée pour avoir une vue réaliste de l’endurance de la batterie.

Reste que l’argument « Autonomie » est en passe de disparaître, et ceci pour deux raisons :

– De gros progrès ont été réalisés. Résultat, certaines souris comme la Logitech G602 prétendent atteindre jusqu’à 250 heures avec ses deux piles alcalines !

– Quasiment tous les modèles dits « sans-fil » récents fonctionnent aujourd’hui à la fois en sans-fil et en filaire (se rechargeant lorsqu’on reconnecte le fil). C’est notamment le cas des modèles Razer, de la Logitech G403 Prodigy Wireless, la SteelSeries Sensei Wireless, mais aussi de la surprenante Bakth Nano Wireless. Certains préfèreront les utiliser le plus souvent en filaire, ne réservant le mode sans fil qu’à des scénarios mobiles, d’autres privilégieront la liberté d’un usage sans fil, conservant le câble à portée de main pour les sessions de charge.

Finalement, deux aspects peuvent encore vernir freiner l’adoption des modèles sans-fil :

– Ces souris sont souvent un peu plus lourdes que leurs équivalents filaires en raison de la présence d’une pile ou d’une batterie.

– Elles utilisent des ondes radio qui sont susceptibles d’être soumises à des perturbations ce qui peut entraîner un comportement erratique.

Toutefois, les derniers modèles disponibles viennent démentir ces deux assertions. La Logitech G900 ne pèse pas plus de 107g et n’est pas soumise aux perturbations grâce à son émetteur boosté qui produit un signal uniforme sur 360°. La Razer Lancehead pèse à peine 110g et exploite une technologie AFT qui ajuste à la volée les bandes de fréquences en fonction des perturbations détectées.

À RETENIR :

Seule l’autonomie des souris sans fil freine encore leur adoption par les joueurs. Pour le reste elles sont aussi fiables, rapides et sensibles que les souris filaires. Mais pourquoi choisir ? Si vous aimez la liberté du sans-fil, sachez qu’une vaste majorité de souris « wireless » fonctionne également en mode filaire à l’instar de la Logitech G403 Wireless, dont l’autonomie sans fil atteint les 25 heures, même avec l’éclairage LED actif. La souris 100% mobile Razer Orochi propose, elle aussi, un double mode de fonctionnement.

Sommaire :

  1. Introduction et notre sélection
  2. Quel joueur êtes-vous ?
  3. Filaire ou sans fil ?
  4. Capteur laser, optique, kesako ?
  5. Les DPI, faux argument commercial
  6. Jittering, polling rate, ce qu'on ne vous dit pas
  7. Comment tenir sa souris
  8. Look général, molette centrale et gadgets
  9. Logiciel de gestion, compatibilité Mac et PC
  10. Tableaux de toutes les souris du guide