Accueil » Actualité » InnoGrit dévoile son contrôleur IG5221 RainierQ pour mémoire NAND à 2400 MT/s

InnoGrit dévoile son contrôleur IG5221 RainierQ pour mémoire NAND à 2400 MT/s

Innogrit annonce ainsi 7 Go/s en lecture séquentielle pour ce contrôleur qui ne supporte pourtant que 4 canaux mémoire…

InnoGrit a présenté un nouveau contrôleur SSD PCIe 4.0 x4, l’IG5221 RainierQ. Fabriqué sur un nœud de gravure 12 nm FinFET, il profite du protocole NVMe 1.4, comme l’IG5236. En revanche, contrairement à ce dernier, il ne prend en charge que quatre canaux NAND 8 CE (ONFI 4.1 et Toggle 2.0/3.0/4.0/5.0) et non huit. Pourtant, InnoGrit annonce des vitesses de lecture / écriture séquentielles de 7 Go/s et 6 Go/s, dignes des contrôleurs actuels gérant 8 huit canaux. La raison : « L’interface NAND la plus rapide du secteur, à savoir 2 400 MT/s ».

Image 1 : InnoGrit dévoile son contrôleur IG5221 RainierQ pour mémoire NAND à 2400 MT/s

Les InnoGrit IG5236, Phison E18 ou contrôleurs internes signés Micron, Samsung et Western Digital autorisent de telles vitesses, mais ils prennent en charge huit canaux NAND. Alors pour annoncer un contrôleur avec quatre canaux de mémoire aussi véloce, il faut se projeter un peu. En effet, comme le rappelle Computebase, il n’existe pas encore de mémoire 3D NAND à 2 400 MT/s.

Quand Samsung et Western Digital modifient en douce les composants de leurs SSD…

Pas de NAND à 2 400 MT/s pour l’instant

La majorité des NAND actuelles ont une bande passante de 800 MT/s ou 1200 MT/s. Seules les NAND 176 couches de Micron et la septième génération de mémoire SK Hynix atteignent 1 600 MT/s. Chez Samsung, Kioxia et Western Digital, la prochaine étape est 2 000 MT/s avec la V-NAND V7 et BiCS6. Bon, au moins, ce contrôleur IG5221 RainierQX est déjà prêt pour les nouvelles générations de 3D NAND.

Par ailleurs, sachez qu’il supporte des capacités de 8 To. Outre les performances en lecture et écriture séquentielles susmentionnées, Innogrit promet jusqu’à 800 000 IOPS en lecture aléatoire et jusqu’à 600 000 IOPS en écriture aléatoire. Ce contrôleur a une consommation maximale de 2,5 W. Il est actuellement en cours d’échantillonnage auprès de certains fabricants ; les premiers SSD équipés de cette puce arriveront donc sur le marché au cours des prochains trimestres.

Enfin, InnoGrit a également dévoilé le contrôleur IG5220 RainierQ. Il possède aussi quatre canaux 4 CE et se destine à des SSD d’entrée de gamme d’une capacité maximale de 4 To. Il est conçu pour supporter des vitesses de lecture / écriture allant jusqu’à 5,1 Go/s et 5 Go/s respectivement.

Kioxia teste de la mémoire 3D NAND à 6 bits par cellule

Sources : InnoGrit, ComputerBase