Intel Core 2 E6750 VS Q6600 : que choisir ?

Introduction

A l’heure actuelle, deux processeurs sont particulièrement intéressants dans la gamme Intel : le dual-core de fréquence élevée type E6750/E6850, et le quad-core d’entrée de gamme, le Q6600, les deux étant à peu près vendus au même prix. Chez les overclockers, le débat fait rage entre les partisans de chaque solution. Nous avons décidé de trancher en effectuant de nombreux tests. Après tout, l’une des choses les plus importantes à considérer lorsque l’on achète un nouveau système est de savoir quelle combinaison processeur, carte mère et RAM offre le meilleur rapport puissance/prix. Et dans cette optique, la capacité d’overclocking est essentielle.

Aujourd’hui, nous allons vous présenter une solution complète comprenant un processeur, un ventirad, une carte mère et de la RAM, pour que vous puissiez commencer à écrire votre lettre au père noël. Nous vous guiderons également dans la configuration du système afin d’obtenir une machine aussi stable que puissante. Grâce à la guerre que se livrent AMD et Intel, les prix des processeurs baissent continuellement. C’est particulièrement le cas des plus puissants d’entre eux.

Si le prix d’achat est important, il ne faut pas oublier les dépenses entraînées par la consommation énergétique. Nous en tiendrons compte dans nos tests afin de déterminer lequel de ces processeurs est le meilleur choix.

Nous avons poussé le E6750 et le Q6600 le plus loin possible. Les processeurs dont nous disposions étaient des steppings G0, qui se prêtent bien à l’overclocking. Sans vendre la mèche, nous pouvons vous révéler dès maintenant que le dual-core a atteint une vitesse supérieure à celle de son challenger. Mais la vrai question sera de savoir lequel des deux est le mieux adapté pour chaque application une fois overlocké ou non.

Vous vous demandez peut-être : “Et les Penryn, dans tout ça ?” Eh bien, les premiers processeurs 45nm d’Intel sont tout juste disponibles, et pour l’instant, le seul modèle destiné au grand public, le QX9650, coûte plus de 1000 dollars. D’après Intel, on ne devrait pas voir de processeurs Penryn d’une puissance plus raisonnable avant mars 2008. Pour l’instant, les processeurs Penryn ne sont donc pas vraiment le meilleur choix pour une configuration à un prix raisonnable.

Les processeurs : E6750 contre Q6600

Commençons par nous intéresser au composant qui a sans doute le plus gros impact sur les performances d’une machine, le processeur.

Pour bien choisir votre processeur, il est essentiel de faire attention au stepping (la révision du processeur). C’est le stepping G0 des dual-core et quad-core 65nm qui offre le meilleur potentiel d’overclocking. De plus, les processeurs de stepping G0 sont plus économes en énergie.

Le Q6600 que nous avons testé est bien un stepping G0, et nous allons le placer face au…

…E6750, un stepping G0 lui aussi. Notre duel peut commencer.

Bien entendu, vous pouvez aussi acheter des processeurs plus anciens, de stepping B3 pour les quad-core et B2 pour les dual-core, mais leur potentiel d’overclocking sera nettement plus faible.

Il nous semblait donc plus pratique de comparer directement les révisions les plus récentes. Parmi la famille quad-core, le Q6600 est de très loin le moins cher. Et parmi les dual-core, le E6750 représente le meilleur rapport performances/prix de son segment, meilleur que celui du E6850.

Prix des processeurs en stepping G0

Processeur
Core 2 Extreme QX6850 850 €
Core 2 Quad Q6600 230 €
Core 2 Quad Q6700 470 €
Core 2 Duo E6550 150 €
Core 2 Duo E6750 165 €
Core 2 Duo E6850 240 €

Nous avons choisi le Core 2 Quad Q6600 et le Core 2 Duo E6750 pour ce duel. Le Q6600 est souvent comparé au E6850, leurs prix étant quasiment identiques. Cependant, le E6750 et le E6850 atteignent des vitesses très proches une fois overclockés : nous avons donc choisi le modèle le moins cher (le rapport performances/prix étant le sujet principal de cet article). Au bout du compte, à vous de voir si vous préférez investir dans un E6850. Les résultats de nos tests le concernent également, ses performances étant quasiment identiques à celles du E6750.

L’importance du stepping G0

Passons maintenant aux caractéristiques techniques des processeurs. Nous allons vous montrer comment reconnaître les différents modèles et steppings.

Processeur Core 2 Quad Q6600 Core 2 Duo E6750
Nom de code Kentsfield Conroe
Fréquence 2.4 GHz 2.66 GHz
FSB 266 MHz 333 MHz
Multiplicateur 9X 8X
Cache L2 2 x 4 Mo 4 Mo
TDP 95 Watts 65 Watts
Stepping G0 G0
Numéro sSpec SLACR SLA9V
Finesse de gravure 65 nm 65 nm

Le Core 2 Quad Q6600 Kentsfield est cadencé à 2.4 GHz, pour un FSB de 266 MHz (1066 Quad Pumped). Son FSB d’origine plus faible lui confère un avantage en termes d’overclocking : le Northbridge de la carte mère n’a pas besoin d’être poussé jusqu’à des vitesses extrêmement élevées. Le processeur est constitué de quatre cœurs, avec deux fois 4 Mo de cache L2. En théorie, il devrait consommer deux fois plus qu’un Core 2 Duo, étant donné qu’il s’agit en fait de deux E6600 sur le même die.

Le Core 2 Duo E6750 utilise un cœur Conroe cadencé à 2.66 GHz, ce qui est légèrement plus rapide que le Q6600. Son FSB est également plus élevé à 333 MHz (1333 Quad Pumped). Cela implique des fréquences plus élevées pour la carte mère lors de l’overclocking. Les deux cœurs se partagent 4 Mo de cache L2.

Cartes mères P35 : Gigabyte contre MSI

Nous avons décidé de ne pas dépasser 100 euros pour le prix de la carte mère, et nous voulions aussi qu’elle puisse accueillir les futurs processeurs Penryn. Nous nous sommes donc tournés vers le chipset P35 : les cartes mères équipées de ce chipset sont abordables et utilisent l’ICH9, qui est le southbridge Intel le plus complet actuellement disponible pour le grand public. De plus, ce chipset accepte la mémoire DDR2. Les prix de la RAM étant au plus bas actuellement, vous vous en tirerez à un prix très raisonnable.

Gigabyte et MSI proposent deux séries de cartes mères très intéressantes, à savoir la famille GA-P35-DS3 d’un côté, et la série des P35 Neo2 de l’autre.

Nom Prix Firewire RAID SATA IDE
Gigabyte GA-P35-DS3L 93 € Oui Oui 4 1
Gigabyte GA-P35-DS3 90 € Oui Non 6 1
Gigabyte GA-P35-DS3R 100 € Oui Oui 8 1
MSI P35 Neo2-FR 97 € Non Oui 7 1
MSI P35 Neo2-FIR 103 € Oui Oui 7 1

Chaque modèle offre des fonctionnalités différentes. Nous avons choisis de tester la GA-P35-DS3 et la P35 Neo2-FIR. Les fonctionnalités détaillées dans le tableau n’ont pas d’impact sur les performances ou les capacités d’overclocking, et nos résultats s’appliqueront donc à toutes les cartes de ces familles. A vous de choisir celle qui vous conviendra le mieux.

Nous n’avons malheureusement pas pu tester de carte mère Asus d’entrée de gamme. Notre demande a été refusée au motif que seules les cartes haut de gamme peuvent être envoyées pour être testées. Les cartes les moins chères ne sont pas disponibles pour la presse. Apparemment, Asus ne souhaite pas que ses modèles d’entrée de gamme soit testés.

MSI P35-Neo2-FIR

Nous n’entrerons pas dans tous les détails concernant les cartes mères choisies, puisque ce n’est pas le sujet principal de cet article. Nous nous contenterons de mettre en avant les caractéristiques les plus intéressantes de chaque carte pour que vous puissiez décider de quel modèle il vous faut.

Les deux constructeurs utilisent uniquement des condensateurs solides, plutôt que des condensateurs à électrolyte, ce qui améliore la durée de la carte mère (voir notre article sur les condensateurs défectueux).

MSI P35 Neo2 (MS-7345)

L’avantage le plus net de la carte MSI est clairement la présence de caloducs, qui permettent d’évacuer une partie de la chaleur du Northbridge, du Southbrdige et de plusieurs modules de régulation du voltage.

Le modèle FIR est équipé d’une puce VIA pour le Firewire. La partie inférieure de la carte dispose de huit diodes qui indiquent le statut actuel de la carte grâce à un code. En cas de problème de démarrage, de plantage ou d’autres problèmes, vous pouvez chercher dans le manuel à quoi correspond le code affiché par ces diodes pour diagnostiquer le problème plus rapidement.

Un bouton rouge peut être utilisé pour remettre à zéro le BIOS si la carte refuse de démarrer. Il se trouve juste à côté de la pile du CMOS. Cette fonctionnalité conviendra parfaitement aux overclockeurs : plus besoin de bidouiller des cavaliers pour remettre le BIOS à zéro, et en plus votre dernière configuration est quand même sauvegardée. Cela facilitera grandement les expérimentations.

Pour le son, MSI utilise une puce Realtek ALC888.

La carte mère MSI possède deux ports PCIe 16x, dont l’un est câblé en 4x seulement. Cela ne vous empêchera pas d’utiliser deux cartes ATI en Crossfire. Le connecteur auxiliaire du processeur est à huit broches, mais il accepte aussi un connecteur quatre broches.

MSI inclut quelques connecteurs bien pratiques pour brancher les connecteurs USB, Firewire et Power/reset de votre boîtier. Grâce à eux, l’installation est extrêmement simplifiée.

Gigabyte GA-P35-DS3

Comme le modèle MSI, la carte mère Gigabyte dispose d’une fonctionnalité de remise à zéro du BIOS. Mais au lieu d’un bouton, Gigabyte se contente d’un système à deux pins. Faites le contact entre les deux en utilisant un tournevis ou un cavalier, et le BIOS est remis à zéro. Cependant, contrairement à MSI, utiliser cette fonctionnalité remet le BIOS entièrement à zéro, mis à part la date et l’heure.

Même si elle ne dispose pas de caloducs, la carte de Gigabyte est équipée d’un radiateur imposant pour refroidir le Northbridge. Pour l’alimentation, Gigabyte a choisi une conception à 6 phases (la carte MSI utilise 4 phases).

La GA-P35-DS3 utilise la nouvelle puce ALC889a de Realtek. A l’inverse la MSI, la carte Gigabyte dispose donc de sorties optique et coaxiale.

Gigabyte inclut avec sa carte une plaque arrière agrémentée de codes couleurs, ainsi qu’une équerre eSATA permettant de connecter un disque SATA normal de manière externe. Vous n’aurez même pas besoin de boîtier eSATA puisqu’un connecteur d’alimentation est également inclus.

RAM GEIL

Nous voulions équiper notre système de 2 Go de mémoire tout en restant dans un budget inférieur à 80 euros. Les mémoires GEIL offrent de bonnes performances dans cette gamme de prix, même si d’autres choix moins onéreux peuvent également parfaitement faire l’affaire.. Notre choix s’est porté sur des barrettes DDR2-800 Black Dragon Edition (référence GB22GB6400C4DC), vendues sous forme de kit 2 x 1 Go.

Que les deux diodes rouges ne vous inquiètent pas : elles servent juste à faire joli. Nos tests nous ont permis de constater que les barrettes GEIL s’overclockent plutôt bien.

Même si les étiquettes indiquent un voltage de 2,0 V, nous avons effectués nos tests à 1,95 V. Cela n’a pas empêché d’effectuer le test Prime95 sans problème de stabilité.

Nous avons pu pousser notre RAM jusqu’au niveau de la DDR2-900 sans modifier les timings d’origine (CL 4.0-4-4-12), ni dépasser les 1,95 V. Cette augmentation de fréquence n’a pas non plus nécessité de refroidissement spécifique.

Ventirad : le Zalman CNPS9700LED est idéal

Le nombre de modèles de ventirads disponibles sur le marché est impressionnant. Il est donc difficile de se décider quand vient le moment d’en choisir un. D’après notre expérience, nous recommandons le CNPS9700LED de Zalman : nous l’avons utilisé pendant plus d’un an pour certains tests de cartes mères et de processeurs, et il nous a donné entière satisfaction.

Son installation est simple et rapide. Et, plus important, ses performances de refroidissement sont excellentes. En réglant son ventilateur sur “moyen” grâce au régulateur (Fanmate) inclus, ce ventirad fait un bruit raisonnable. De plus, sa taille et sa conception lui permettent de contribuer à refroidir le northbridge. Nous apprécions enfin le fait qu’il soit compatible avec tous les sockets actuels. Zalman inclut même avec le CNPS9700LED un petit flacon de pâte thermique, avec un petit pinceau pour l’étaler.

C’est ce ventirad que nous avons utilisé pour effecteur nos mesures de température.

Coût total des composants

Au bout du compte, combien vous coûtera un système basé sur la configuration que nous vous avons présentée ? Vous trouverez les prix pour un système dual-core et pour un quad-core ci-dessous :

Dual-core

  • CPU : 166 €
  • Ventirad : 49 €
  • Carte mère : 103 € max.
  • RAM : 75 €

Total : 390 €

Quad-core

  • CPU : 233 €
  • Ventirad : 49 €
  • Carte mère : 103 € max.
  • RAM : 75 €

Total : 457 €

Comme vous pouvez le voir, la configuration dual-core vous reviendra à 390 euros, et un quad-core vous coûtera 67 euros de plus. Naturellement ces chiffres n’incluent pas le prix d’autres composants, comme la carte graphique, qui ne sont pas le sujet de cet article.

Nous allons maintenant passer aux tests d’overclocking, afin de déterminer si le choix d’un quad-core vaut les frais supplémentaires.

Overclocking I – E6750 à 3 GHz

Notre E6750 (stepping G0) utilise un Vcore de 1,35 V. Ce n’est pas le voltage par défaut le plus faible que nous ayons vu pour ce processeur, ce qui signifie que d’autres peuvent avoir un meilleur potentiel d’overclocking que le modèle que nous avons testé.

Le multiplicateur maximum sélectionnable dans le BIOS est 8x, et nous allons donc devoir augmenter le FSB.

Pour atteindre les 3 GHz, nous avons augmenté le FSB de 333 à 375 MHz. Le stepping G0 permet d’atteindre cette fréquence sans augmentation du voltage au cœur. Nous avons utilisé Prime95 pour tester la stabilité du processeur, en chargeant les deux cœurs.

Grâce à l’augmentation du FSB, la RAM peut fonctionner en DDR2-900 grâce à un multiplicateur mémoire de 2.4X.

Fréquence CPU 3.0 GHz (+12,8%)
FSB 375 MHz (1500 Quad Pumped)
Voltage au cœur Par défaut (1,35 V)
Multiplicateur mémoire 2.4X
Fréquence mémoire DDR2-900 (450 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Overclocking II – E6750 à 3.3 GHz

On peut remercier une nouvelle fois le stepping G0 : nous avons pu augmenter la fréquence jusqu’à 3.3 GHz sans modification du Vcore.

Nous avons cependant dû baisser le multiplicateur mémoire à 2X, ce qui aboutit à une fréquence de DDR2-829.

Fréquence CPU 3.3 GHz (+24%)
FSB 413 MHz (1652 Quad Pumped)
Voltage au cœur Par défaut (1,3500 V)
Multiplicateur mémoire 2,00x
Fréquence mémoire DDR2-829 (415 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Overclocking III – E6750 à 3.4 GHz

Pour atteindre les 3.4 GHz (au lieu des 2.66 GHz d’origine) avec notre E6750, nous avons finalement dû augmenter le voltage processeur. Pourtant, il nous a suffi de l’augmenter de 0,0125 V : au bout du compte, le processeur overclocké est venu à bout des tests Prime95 sans la moindre erreur avec un FSB de 425 Mhz (1700 Quad Pumped).

Dans cette configuration, la RAM était à 425 MHz, ce qui correspond à de la DDR2-850. Le multiplicateur mémoire est resté à 2X.

Nous avons employé les mêmes tests Prime95 sur notre E6750 à 3,4 GHz : aucune erreur, et une stabilité irréprochable.

Fréquence CPU 3,40 GHz (+27,8%)
FSB 425 MHz (1700 Quad Pumped)
Voltage au cœur 1,3625 V
Multiplicateur mémoire 2,00x
Fréquence mémoire DDR2-850 (425 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Overclocking IV – E6750 à 3.5 GHz

On l’a dit, le stepping G0 offre de grandes capacités d’overclocking. Il n’a pas fallu beaucoup d’efforts pour pousser notre E6750 jusqu’à 3.5 GHz. Encore une fois, le test Prime95 s’est déroulé sans incident.

Cependant, pour parvenir à ce résultat, il a fallu augmenter considérablement le voltage au cœur : pour parvenir à un résultat stable, nous avons dû augmenter le voltage de 0,0625 V, pour atteindre 1,4125 V.

La fréquence de la mémoire augmente elle aussi, pour atteindre DDR2-876 en CL4.0-4-4-12.

Fréquence CPU 3.5 GHz (+31,6%)
FSB 438 MHz (1752 Quad Pumped)
Voltage au cœur 1,4125 V
Multiplicateur mémoire 2X
Fréquence mémoire DDR2-876 (438 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Overclocking V – E6750 à 3.6 GHz

Pour arriver à un overclock de 934 MHz, nous avons dû augmenter le voltage du processeur à un niveau dangereux : il nous a fallu augmenter de 0,11250 V, aboutissant à un voltage au cœur de 1,46250 V, avant de parvenir à ce que l’overclock soit stable dans tous nos tests.

Le FSB passant à 450 MHz, nous avons pu retrouver une fréquence de DDR2-900 pour notre RAM en nous aidant simplement d’un multiplicateur 2X. Cet overclocking représente le maximum pour notre E6750.

Si vous achetez un E6750 dont le voltage d’origine est inférieur aux 1,35 V de celui que nous avons testé, il est très probable que vous atteigniez les 3.6 GHz sans avoir besoin d’augmenter le voltage autant que nous l’avons fait.

Fréquence CPU 3,60 GHz (+35,3%)
FSB 450 MHz (1800 Quad Pumped)
Voltage au cœur 1,4625 V
Multiplicateur mémoire 2X
Fréquence mémoire DDR2-900 (450 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Et les 3.7 GHz ?

En réalité, nous avons même réussi à augmenter la fréquence de notre E6750 de 1,04 GHz, pour aboutir à 3,7 GHz. Cela correspond à un FSB de 463 MHz (1852 Quad Pumped). Mais même en poussant le voltage au cœur jusqu’à 1,4750 (soit une augmentation de 0,125 V), le processeur n’a pas réussi à terminer les tests de Prime95 sans erreur.

Nous avons donc décidé de nous en tenir là, le risque d’endommager le processeur devenant trop élevé à notre goût.

De toute façon, nous ne recommandons pas d’employer un voltage aussi élevé avec un processeur gravé en 65 nm : la possibilité que l’un des cœurs finisse par subir des dommages irréparables ne peut être écartée, notamment à cause de la migration des électrons. Au bout du compte, il se peut qu’un jour votre ordinateur plante, et refuse de démarrer. Nous n’avons poussé notre processeur à cette vitesse que le temps d’évaluer ses performances. Cela dit, il se peut aussi que certains modèles fonctionnent à cette vitesse sans même avoir besoin d’augmenter le voltage.

Overclocking I – Q6600 à 3 GHz

Nous l’avons dit plus haut, le Core 2 Quad Q6600 que nous avons testé est lui aussi en stepping G0. Sa vitesse d’origine est de 2.4 GHz, et son voltage d’origine est relativement faible : 1,3125 V (c’est le plus faible possible pour ce processeur). Avec un peu de chance, ce voltage nous permettra d’atteindre des sommets d’overclocking.

Nous ne sommes pas parvenus à atteindre les 3 GHz au voltage d’origine. Nous avons été obligés de l’augmenter de 0,05 V pour arriver à stabiliser le processeur à cette fréquence.

Cela n’a pas l’air de grand-chose, mais cela a suffi à notre processeur.

Avec un FSB de 333 MHz (1333 Quad Pumped), nous avons pu régler la mémoire en DDR2-825 en utilisant un multiplicateur de 2.5X.

Fréquence CPU 3 GHz (+25%)
FSB 333 MHz (1333 Quad Pumped)
Voltage au cœur 1,3125 V
Multiplicateur mémoire 2,5X
Fréquence mémoire DDR2-833 (417 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Overclocking II – Q6600 à 3.2 GHz

Continuons en poussant la fréquence un peu plus haut. Pour atteindre les 3.2 GHz, notre quad-core a eu besoin d’un voltage nettement plus élevé que son adversaire dual-core. En effet, nous avons dû augmenter le voltage de 0,1 V avant de réussir à terminer les tests de stabilité de Prime95 avec un FSB de 356 MHz (1424 Quad Pumped).

La fréquence de la mémoire augmente naturellement avec celle du FSB, passant à 427 MHz (DDR2-854) tout en conservant des timings en CL 4.0-4-4-12. La forte augmentation du voltage nécessaire à atteindre cette vitesse est due à la conception du Q6600, qui utilise en fait deux puces dual-core. La probabilité que l’un des cœurs ait un potentiel d’overclocking plus faible est deux fois plus élevée, même si les deux dual-core de la puce sont des steppings G0. De plus, deux dual-core dissipent deux fois plus de chaleur, ce qui entraîne une augmentation de la température du processeur, et donc un risque d’instabilité plus important.

Fréquence CPU 3.2 GHz (+33,3%)
FSB 356 MHz (1424 Quad Pumped)
Voltage au cœur 1,4125 V
Multiplicateur mémoire 2.4X
Fréquence mémoire DDR2-854 (427 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Overclocking III – Q6600 à 3.3 GHz

Nous avons atteint les limites de notre Core 2 Quad Q6600 au terme d’un overclocking très respectable de 37,5%. Mais pour y parvenir, nous avons dû encore augmenter le voltage. Au bout du compte, il nous a fallu augmenter le voltage d’origine de 0,15 V pour parvenir à le stabiliser.

Par rapport au E6750, notre système possède maintenant quatre cœurs overclockés. Voyons voir ce que cela donnera dans les tests de performances, et lequel des deux processeurs offrira le meilleur rapport performances/prix.

Fréquence CPU 3.3 GHz (+37,5%)
FSB 367 MHz (1468 Quad Pumped)
Voltage au cœur 1,4625 V
Multiplicateur mémoire 2.4x
Fréquence mémoire DDR2-881 (441 MHz)
Timings mémoire CL 4.0-4-4-12

Aller au-delà de 3.3 GHz était hors de question. Il nous aurait fallu augmenter le voltage au cœur à un niveau qui aurait probablement endommagé notre processeur.

Résumé des voltages nécessaires

Voici un diagramme reprenant les voltages au cœur nécessaires à atteindre les différentes vitesses auxquelles nous avons poussé nos processeurs.

Comme vous pouvez le voir, le quad-core n’a pas été capable d’atteindre les mêmes vitesses que son adversaire dual-core, malgré l’utilisation de voltages au cœur très élevés. Souvenez-vous que le Q6600 combine deux dual-core sur un seul die, et que sa fréquence d’origine est 266 MHz plus basse.

Consommation énergétique

La consommation est très importante pour le résultat final de ce test. Nous avons du augmenter considérablement le voltage au cœur pour certains de nos overclockings, ce qui a des conséquences lourdes sur la consommation du processeur.

Lorsqu’on les pousse à leurs limites, la consommation du dual-core augmente de 51,6%, et celle du quad-core de 58,3%.

Une fois en charge, l’écart se creuse nettement : si le dual-core n’a besoin que de 62,6% d’énergie en plus en pleine charge, le quad-core consomme 75,3% de plus qu’à sa vitesse d’origine pour atteindre 145 W !

Coût énergétique

Pour choisir un système ayant le meilleur rapport puissance / prix, il ne suffit pas de regarder le prix des composants L’augmentation des performances entraîne une augmentation de la consommation, qui se traduira par une hausse de votre facture d’électricité.

Pour ces calculs, nous supposons que l’ordinateur sera sous tension huit heures par jour. Les mesures effectuées incluent l’ensemble du système, alimentation, carte graphique, carte son, disque dur et graveur DVD compris. Etant donné que c’est la consommation du processeur qui nous intéresse, la carte graphique est restée au repos pendant toutes les mesures.

Un Core 2 Duo E6750 non overclocké vous coûtera environ 120 euros d’électricité par an, pour huit heures d’utilisation par jour. Overclocké au maximum, il vous coûtera environ 20 euros de plus.

La facture du Core 2 Quad Q6600 est nettement plus salée. Sans overclocking, il vous coûtera environ 140 euros sur l’année, et plus de 180 s’il est overclocké au maximum.

Benchmarks : jeux et applications

Réglages utilisées
Maxon Cinema 4D Release 10 Version 10.008, rendu d’une animation 1280 x 1024 – 8Bit (50 images)
Autodesk 3D Studio Max 9 Version 9.0, rendu d’une image 1920×1080
Microsoft Powerpoint 2007 Version 2007, conversion d’un document PPT de 115 pages en PDF
Adobe Acrobat 7 Professional Version 7.0.9, impression haute qualité, compatibilité Acrobat 8 (PDF 1.7), sécurité élevée (128-bit RC4)
Adobe Photoshop CS 3 Version 10.0×20070321, application de filtres sur une photo TIFF de 69 Mo (Crosshatch, Glass, Sumi-e, Accented Edges, Angled Strokes, Sprayed Strokes)
Grisoft AVG Anti-Virus Version 7.5.467, base de données : 269.6.1./776, analyse du dossier Windows
Winrar Version 3.70 BETA 8, compression : Best, dictionnaire = 4096 ko
Clone DVD 2 Version 2.908, transcodage de DVD-9 en DVD-4.7, audio : Dolby AC-3/6 (surround) – DTS
Adobe Premiere Pro 2.0 HDTV Version 2.0, importation : Mainconcept NTSC HDTV 1080i (24 sec), exportation : Adobe Media Encoder, Windows Media Video 9 Advanced Profile, Windows Media Audio 10 Professional
MainConcept H.264 Encoder Version 2.0, conversion d’un fichier MPEG2 (1920 x 1080) de 24 secondes en MPEG2 (H.264), audio : MPEG Layer 2 (48 kHz, 2 Channel, 16 Bit)
DivX Version 6.6.1, profil, Home Theater (720 x 576), 1-pass, 780 ko/s
XviD Version 1.1.2 (01/11/2006), qualité maximum
Pinnacle Studio 11 Plus Version 11.0.0.5082, encodage d’une vidéo MPEG2, vidéo : 720 x 480 Pixel, NTSC, 6000 ko/sec, audio : MPEG Layer 2, 224 ko/sec 16 Bit, stéréo 48 kHz
Lame MP3 Version 3.98 Beta 3 (05-22-2007), encodage d’un CD audio en mp3 (160 kbps)
iTunes 7.2 Version 7.1.1.5, encodage d’un CD audio en haute qualité (160 kbps)

Voyons d’abord les performances dans les applications ludiques.

Image 1 : Intel Core 2 E6750 VS Q6600 : que choisir ?

Sans surprise, malgré la différence de fréquence à l’avantage de l’E6750 même après overclocking, le Core 2 Quad garde la tête dans les applications de rendu 3D, de compression vidéo et sous Winrar. A l’inverse, les applications bureautiques et l’encodage audio restent à l’avantage du dual-core.

Image 2 : Intel Core 2 E6750 VS Q6600 : que choisir ?

Dans les jeux en 1280*1024, les résultats sont plus serrés mais le dual-core reste en tête dans quasiment tous les cas (avec de 1 % à 8 % d’avance), la seule exception restant Supreme Commander ou l’avance du quad-core sur le dual atteint 6 %.

Un gain de performances de 25%

Nos tests nous ont permis de constater que les deux processeurs obtenaient des gains de performances très similaires grâce à l’overclocking, même si le dual-core a atteint des vitesses plus élevées.

Image 3 : Intel Core 2 E6750 VS Q6600 : que choisir ?

Une vitesse de 3.6 GHz pour le E6750 représente un gain de performance de 25,1%, tandis que les 3.3 GHz du Q6600 se traduisent par un gain de 26,4%.

Image 4 : Intel Core 2 E6750 VS Q6600 : que choisir ?

Que vous choisissiez l’un ou l’autre, l’overclocking vaut vraiment le coup. Vous pouvez espérer gagner environ 25% de performances en plus en moyenne (et parfois bien plus comme avec certains jeux), gratuitement. C’est un résultat solide.

Performances : le Q6600 vainqueur

En comparant le E6750 et le Q6600 aux vitesses d’origine, on constate que le quad-core dépasse son adversaire de 3,8% en moyenne dans nos tests.

En les overclockant jusqu’à leurs limites, l’écart se creuse : le Q6600 prend une avance de 5,3%.

De plus en plus d’applications tirent profit des processeurs quad-core, et grâce à cel le Core 2 Quad Q6600 est le vainqueur de nos tests de performance.

Conclusion

D’une manière générale, nos tests nous ont permis de constater que l’overclocking valait clairement le coup, quel que soit le processeur que vous choisissiez. L’un comme l’autre sont capables d’augmenter leurs performances de 25%, ce qui fait une différence sensible. Maintenant, faut-il opter pour un dual-core ou un quad-core ?

Dans les tâches telles que le montage vidéo et le rendu 3D, le Core 2 Quad Q6600 est sensiblement plus rapide que le E6750. Le revers de la médaille est que le quad-core est en retrait dans les jeux. Parmi les tests que nous avons effectués, seul l’un des six jeux (Supreme Commander) tirait profit de la présence des cœurs supplémentaires, permettant au Q6600 de dépasser le E6750. Pourtant, souvenez-vous que de nombreux jeux à venir devraient utiliser nettement mieux les cores supplémentaires. Il faudra attendre que ce soit réellement le cas pour que nous puissions recommander sans réserve le processeur quad-core, y compris aux joueurs.

Cela étant, disposer de quatre cœurs offre des avantages, y compris dans les applications “seulement” optimisées pour les dual-core, notamment lorsque d’autres processus mobilisent le processeur. Pensez par exemple à une analyse anti-virus se déroulant à l’arrière-plan, ou à la décompression d’une archive. Plus le système a de cœurs à sa disposition, moins les processus exécutés à l’arrière-plan ne viendront interférer avec l’application principale. Vu ainsi, il semble que le seul argument dont dispose encore le Core 2 Duo E6750 est son prix.

Malgré les vitesses plus élevées que le E6750 est capable d’atteindre, le quad-core est vainqueur en fin de compte, grâce aux applications optimisées pour les processeurs multi-cœurs et son potentiel pour les applications à venir. Si la différence de prix n’est pas un problème pour vous, nous vous le recommandons. Dans le cas contraire, il ne faut pas perdre de vue que le E6750 conserve pour lui le rapport performances/prix au global, puisqu’il est vendu significativement moins cher. La situation du E6850 est d’ailleurs encore plus difficile : il coûte le même prix que le Q6600. Mais tout dépendra au final des applications que vous utilisez.

Image 5 : Intel Core 2 E6750 VS Q6600 : que choisir ?

Pour ce qui est de la carte mère enfin, Gigabyte et MSI nous ont tous deux fournis des exemplaires de tests qui se sont révélés avoir d’excellentes capacités d’overclocking. Des deux, notre préférence va à la P35 Neo2 FR (ou FIR) de MSI. Malgré son prix très bas, cette carte est équipée de caloducs qui permettent de mieux refroidir le northbridge, le southbridge mais également l’étage d’alimentation, ce qui est mieux adapté à l’overclocking. De plus, la carte MSI est compatible Crossfire, et possède un bouton de remise à zéro du BIOS extrêmement pratique.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Hardware sur Google News pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Hardware

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !