Accueil » Actualité » La Chine a produit 31,6 milliards de circuits intégrés en juillet, un nouveau record

La Chine a produit 31,6 milliards de circuits intégrés en juillet, un nouveau record

Ce sont désormais 203,6 milliards de circuits intégrés qui ont été fabriqués depuis le début d’année, soit une hausse de 47,3 % par rapport à 2020.

La production de semi-conducteurs en Chine tourne à plein régime et fait tomber les records cette année. En juin le South China Morning Post rapportait que les usines du pays avaient fabriqué 29,9 milliards de puces en mai, ce qui représentait alors un record mensuel historique. Celui-ci n’a toutefois pas tenu très longtemps, puisque le mois suivant, la production a encore augmenté, pour atteindre 30,8 milliards de puces fabriquées. La série ne s’est pas arrêtée, puisque juillet a chassé juin : au cours du mois dernier, les usines ont produit 31,6 milliards de circuits intégrés, soit plus d’un milliard chaque jour. C’est une hausse de 41,3 % par rapport à juillet 2021.

Image 1 : La Chine a produit 31,6 milliards de circuits intégrés en juillet, un nouveau record

Depuis le début de l’année, le pays a produit 203,6 milliards de circuits intégrés ; cela représente une augmentation de 47,3 % sur un an. C’est assez impressionnant, surtout dans le contexte actuel où des entreprises chinoises telles que SMIC (Semiconductor Manufacturing International Corp.) figurent sur la liste noire américaine, ce qui restreint leurs capacités à obtenir de nouveaux équipements.

La Chine développe ses propres machines pour graver en 28 nm DUV

Une industrie largement subventionnée

Comme nous le rapportions dans une précédente actu, si la Chine produit beaucoup de composants électroniques, le pays en importe aussi massivement : ce serait son premier poste d’importation. Concrètement, selon les données communiquées par le South China Morning Post, la Chine avait importé 260,35 milliards de circuits intégrés au cours des cinq premiers mois de 2021 ; c’est bien plus que les 139,9 milliards produits dans le pays durant cette période.

Enfin, le South China Morning Post explique que l’industrie chinoise des semi-conducteurs est largement subventionnée par le gouvernement. Le journal donne l’exemple de la récente acquisition par la société d’État Rongxin Semiconductor (Ningbo) Co. Ltd de la Huaian Imaging Device Manufacturer Corporation (HiDM), un projet de fabrication inachevé dans la province de Jiangsu, pour 1,66 milliard de yuans (260 millions de dollars) lors d’une vente aux enchères virtuelle le 7 juillet. Selon des analystes cités par le journal, ce rachat relèverait d’une stratégie de redémarrage de projets de fabrication de semi-conducteurs en faillite dans le pays.