Accueil » Actualité » La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

Il ne suffit pas d’acheter une caméra thermique haut de gamme pour prendre des mesures fiables. Dans ce dossier, nous vous ouvrons la porte de notre laboratoire pour vous expliquer les précautions indispensables pour obtenir des résultats précis.

2 : Résolution et focale influencent les résultats 3 : Emissivité et transmission thermique en pratique 4 : Notre banc de test

Sans réglage, une caméra infrarouge n’est rien

Image 1 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

Le fait de savoir comment fonctionne la technologie infrarouge fonctionne est une chose, savoir l’utiliser correctement pour arriver à des mesures précises en est une autre. Peu importe que le sujet d’étude soit une carte graphique, un processeur ou encore un portable, le principe général est toujours le même : il y a les bons et les mauvais mesureurs. Le mauvais mesureur, il voit un truc qui chauffe, il pointe sa caméra thermique. Le bon mesureur, il voit un truc qui chauffe, il pointe sa caméra thermique, mais c’est pas pareil… comme nous allons vous le montrer en images dans les pages qui suivent.

Mais commençons d’abord par vous présenter le matériel que nous utilisons.

Image 2 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

Nous avons choisi une caméra nécessitant une installation stationnaire plutôt qu’une caméra de poing, pourtant bien pratique. Notre modèle accueille des objectifs interchangeables de haute de qualité, lesquels sont choisis en fonction du sujet (distance, taille de la zone à mesurer etc.). Cette approche nécessite une étape supplémentaire pour tout installer et calibrer, mais produit des résultats plus précis au final : à nos yeux, c’est ce qui compte le plus.

Image 3 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

Nous utilisons une caméra Optris PI 640 : cette caméra thermique infrarouge est méconnue, ce qui est regrettable sachant qu’elle coûte moins cher que certaines caméras de poing tout en proposant un plus grand choix d’options ainsi que de meilleurs résultats. Ceci vient du fait que l’Optris PI 640 est un produit à usage industriel. La vidéo ci-dessous montre à quel point cette caméra est polyvalente.

Les appareils haut de gamme comme celui-ci nécessitent un développement coûteux, une fabrication rigoureuse ainsi qu’une maintenance – notamment une calibration – régulière. Sans cela, même l’appareil de mesure le plus précis qui soit voit son utilité plombée : l’utilisation quotidienne modifie les réglages optimum et le vieillissement des composants fausse les résultats. À notre niveau, nous veillons à ce que notre configuration de test reste à jour, ce qui nous a notamment poussés à remplacer notre précédente PI 450 par la PI 640, qui propose encore plus d’options.

Voici quelques photos de développement/production/maintenance au sein de notre laboratoire. Nous ne pouvons pas tout montrer car certains produits et appareils sont soumis à un accord de confidentialité.

Image 4 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermiqueImage 5 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

Image 6 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermiqueImage 7 : La science au service de nos tests : bien utiliser une caméra thermique

Revenons maintenant à notre caméra thermique.

Optris PI 640 : caractéristiques techniques
DétecteurFPA, non refroidi (17μm x 17μm)
Définition
640×480
Étendue spectrale
de 7,5 à 13 μm
Plage de températures
de –20 à 100 °C
0 à 250 °C
150 à 900 °C
Fréquence
32Hz
Objectifs (FOV)33° x 25° (f = 18,4 mm)
60° x 45° (f = 10,5 mm)
90° x 66° (f = 7,3 mm)
Sensibilité thermique (NETD)0,075K pour 33° x 25°
Précision
±2 % avec un minimum de ±2 °C
Interface
PC : USB 2.0
Processus (PIF): entrée/sortie analogique 0–10V input, entrée numérique (max. 24V)
Dimensions et poids
46mm x 56mm x 90mm
IP 67 (NEMA 4)
320 grammes objectif inclus
Chocs/vibrations
IEC 60068-2-27 (25g et 50g)
IEC 60068-2-6 (forme sinusoïdale) / IEC 60068-2-64 (bruit à large bande)
Accessoires inclus

Caméra avec un objectif
Câble USB (1m)
Trépied de table
Câble PIF avec bornier (1m)

Progiciel Optris PI Connect
Malette de transport en aluminium

Sommaire :

  1. Sans réglage, une caméra infrarouge n'est rien
  2. Résolution et focale influencent les résultats
  3. Emissivité et transmission thermique en pratique
  4. Notre banc de test