Accueil » Actualité » Le Core i9-11900K est plus performant sous Windows 10 que sous Linux

Le Core i9-11900K est plus performant sous Windows 10 que sous Linux

Une fois n’est pas coutume, le système Windows armé du processeur Rocket Lake-S est dominateur sur 56 des 91 tests effectués.

Le site Phoronix a comparé les performances du vaisseau amiral des processeurs Rocket Lake-S, le Core i9-11900K, sur des systèmes Ubuntu Linux et Windows 10. Comme vous le constaterez ci-dessous, la confrontation tourne légèrement à l’avantage du système d’exploitation de Microsoft, qui l’emporte sur un peu plus de 60 % des 91 tests effectués, avec des écarts plus ou moins grands.

Image 1 : Le Core i9-11900K est plus performant sous Windows 10 que sous Linux

En préambule, mentionnons les forces en présence. Au centre de la mêlée, le Core i9-11900K donc, un processeur armé de 8 cœurs / 16 threads et d’un iGPU UHD 750. Que ce soit dans la machine sous Linux ou Windows, il chevauche une carte mère Asus ROG Maximus XIII Hero et a pour escorte 32 Go de RAM et un SSD de 1 To. En ce qui concerne les systèmes d’exploitation, Phoronix a réalisé ses tests sous Windows 10 Pro version 19042 et Ubuntu version 20.10 / Linux 5.12.

Intel détaille le fonctionnement d’un CPU à travers deux vidéos

Jusqu’à de futures mises à jour Linux ?

Le site Tom’s Hardware US a rassemblé certains des résultats obtenus dans le tableau ci-dessous ; pour une vision exhaustive, n’hésitez pas à consulter le dossier de Phoronix.

TestUbuntu ScoreWindows 10 Score
WebP Image Encode 1.1: Encode Time15,2113,37
Zstd Compression 1.4.9: Decompression Speed4784,24422,9
Crafty 25.2: Nodes Per Seccond9 976 03811 303 083
Blender 2.92: BMW: Render Time132,49155,59
NeatBench 5: FPS17,418,2
IndigoBench 4.44,7374,911
Selenium: StyleBench Chrome: Runs Per Minute46,0250,25
Selenium: Speedometer Chrome: Runs Per minute186,8174,7

D’ordinaire, ce genre de confrontation tourne à l’avantage des systèmes Linux. Pour l’instant, Phoronix n’a pas identifié pour quelles raisons l’issue est différente avec le Core i9-11900K. L’auteur formule plusieurs hypothèses : une optimisation générale de Windows 10 réalisée par Microsoft ; une optimisation spécifique pour les puces Rocket Lake-S issue du travail de Microsoft et/ou d’Intel ; à l’inverse, un manque d’optimisation pour Rocket Lake sous Linux. Phoronix suggère quand même une potentielle meilleure gestion de la consommation des processeurs Rocket Lake-S (pour l’instant) sous Windows 10. Afin de trancher, le site indique mener des investigations complémentaires, notamment avec d’anciennes générations de processeurs Intel. Cela, afin de déterminer si la domination de Windows 10 constatée ici se borne à la gamme Rocket Lake ou si le système d’exploitation de Microsoft s’est plus globalement bonifié.