Accueil » Actualité » Le mini-PC Project Quantum d’AMD refait surface

Le mini-PC Project Quantum d’AMD refait surface

Un projet amorcé par AMD en 2015 qui deviendra peut-être réalité dans les prochains mois.

Certains s’en souvient sûrement, en 2015, AMD présentait son mini-PC Project Quantum. Cette machine embarquait deux cartes graphiques Radeon R9 Fury et un processeur Intel Devil’s Canyon, le Core i7-4790K ; un choix motivé par de meilleures performances et plus de sobriété que les solutions AMD de l’époque. L’année suivante, le projet refaisait surface, avec un CPU Zen et un GPU Vega. Depuis, plus de nouvelles. Mais si l’on pensait que le Project Quantum était définitivement mort et enterré, ce n’est à l’évidence pas le cas : AMD a déposé un brevet le 25 septembre dernier.

Bien sûr, cela n’annonce pas forcément une commercialisation ; en revanche, cela indique qu’AMD n’a pas abandonné l’idée. Le brevet ne précise pas les dimensions de l’appareil. Initialement, elles étaient de 24,13 x 24,13 x 16,51 cm. Incertitude également en ce qui concerne les composants. On pourrait cette fois parier sur un processeur Ryzen Zen 2 voire Zen 3 associé à une carte graphique Navi RDNA ou RDNA 2.

AMD Ryzen 5000 : “les meilleurs processeurs gaming au monde”

Un mini-PC watercoolé

Un des principaux atouts du mini-PC Project Quantum était son système de refroidissement basée sur du watercooling. Dissimulé dans la partie supérieure de la machine, une petite pompe, un réservoir et un radiateur de 180 mm se chargeaient de maintenir le processeur et la carte graphique à des températures peu élevées.

Étant donné le format compact de l’engin, AMD aurait sans doute recours à une alimentation externe. Sur le brevet, figure un inédit connecteur à 10 broches. À l’instar de NVIDIA avec son 12 broches pour ses cartes graphiques Ampere, AMD pourrait donc également opter pour une solution originale. Enfin, niveau connectique, les schémas montrent notamment trois DisplayPort et un port HDMI.

Vous l’avez compris, ce Project Quantum s’apparente à une console de jeu ; un type de produit sur lequel AMD n’a plus vraiment à faire ses preuves. En effet ses solutions équiperont encore les prochaines machines de Sony et de Microsoft, PlayStation 5 et Xbox Series X, autant sur la partie CPU que GPU.

Autrefois, en 2015 et 2016, les solutions CPU d’AMD étaient trop limitées par rapport à celles d’Intel, et la consommation électrique de ses produits posaient problème. En 2020, que ce soit en matière de performances ou de consommation, la donne a bien changé ; par conséquent, sur un plan purement matériel, AMD n’est plus vraiment limité. La concrétisation de ce concept dépendra donc d’autres facteurs, principalement économiques et mercatiques.

Image 9 : Le mini-PC Project Quantum d’AMD refait surface