Accueil » Actualité » L’Europe veut faire de l’USB Type-C la norme pour charger les appareils mobiles

L’Europe veut faire de l’USB Type-C la norme pour charger les appareils mobiles

Un projet de directive présenté hier envisage d’imposer le chargeur universel à partir de 2024.

La Commission européenne souhaite imposer la charge universelle via USB Type-C pour tous les appareils mobiles. Cette décision concernait ainsi les smartphones, tablettes, enceintes portables, appareils photos, ou encore les casques audio. La proposition de la Commission s’articule autour de quatre points clefs : faire de la charge par USB-C la norme, mettre en place une technologie de charge rapide universelle, dissocier la vente d’un chargeur de celle d’un appareil électronique, mieux informer les consommateurs.

Image 1 : L’Europe veut faire de l’USB Type-C la norme pour charger les appareils mobiles

Il est probable que la plupart des consommateurs adhèrent à toutes ces propositions, peut-être moins à la troisième. En effet, elle implique que les entreprises vendent leur appareil sans chargeur ; un principe déjà adopté par Samsung et Apple pour leurs smartphones. Selon la Commission, généraliser cette pratique vise à limiter le nombre de chargeurs acquis bien que « non désirés et inutilisés » ; donc à réduire le gaspillage. Les auteurs du rapport écrivent : « On estime que la réduction de la production et de l’élimination des nouveaux chargeurs permettra de réduire la quantité de déchets électroniques de près de mille tonnes par an ». Concernant l’uniformisation de la recharge rapide, il faudra trancher pour une technologie, par exemple la Quick Charge de Qualcomm.

Vers un chargeur commun en 2024

Pour justifier ces décisions, la Commission européenne précise dans son communiqué de presse qu’en 2020, « environ 420 millions de téléphones mobiles et autres appareils électroniques portables ont été vendus dans l’UE » ; qu’en moyenne, « les consommateurs possèdent environ trois chargeurs de téléphone portable, dont deux qu’ils utilisent régulièrement » ; et que malgré cela, « 38 % des consommateurs déclarent avoir rencontré au moins une fois le problème de ne pas pouvoir charger leur téléphone portable parce que les chargeurs disponibles étaient incompatibles ». Enfin, la Commission estime que « les chargeurs jetés et inutilisés représentent chaque année jusqu’à 11 000 tonnes de déchets électroniques ».

Margrethe Vestager, Commissaire européen à la Concurrence, déclare : « Les consommateurs européens ont été frustrés assez longtemps par les chargeurs incompatibles qui s’accumulent dans leurs tiroirs. Nous avons donné à l’industrie tout le temps nécessaire pour qu’elle propose ses propres solutions. Désormais, le moment est venu de prendre des mesures législatives pour un chargeur commun. Il s’agit d’une victoire importante pour nos consommateurs et l’environnement, qui s’inscrit dans le cadre de nos ambitions écologiques et numériques. »

Le cas Apple

Si l’usage de l’USB Type-C s’est généralisé, il reste un récalcitrant de poids : Apple. La marque à la pomme conserve son câble Lightning propriétaire. Pour s’adapter à la législation, Apple aura deux options : adopter à son tour l’USB Type-C, que ce soit en remplaçant Lightning ou en ajoutant un second port, ou généraliser la charge sans-fil.

Une fois le texte adopté, les fabricants auront 24 mois pour s’y conformer. Cette harmonisation de la connectique devrait ainsi entrer en vigueur en 2024.

Source : Commission européenne